Retour tardif de l'UMP aux "fondamentaux""

Posté le mars 18, 2010, 12:00
22 secs


Sonnée par l’avance de la gauche, menacée par le retour du Front National,
l’UMP tente désespérément de ne pas faire plus mal qu’en 2004. Il faudrait pour cela ne perdre ni l’Alsace ni la Corse et ne pas avoir moins de conseillers régionaux que 
lors des dernières élections.

C’est pourquoi l‘UMP fait un virage à 90° en revenant aux « fondamentaux », dont la sécurité. Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur les crimes commis
envers les policiers, appelant à la plus grande sévérité. François Fillon pour sa part a évoqué le sort d’un policier caillassé à Epinay sur Seine.
Mais le Premier Ministre a commis une bévue en indiquant que l’agent était mort des suites de ses blessures, alors que celui-ci est toujours vivant !

Vu l’ampleur de la déception causée par la Majorité présidentielle à son électorat, que nous avons évoqué ici, il est fort improbable que des déclarations d’entre deux tours aient
beaucoup de poids !