Retraites : public comme privé, les 35 meilleures années (Italie)

Posté le juin 16, 2010, 12:00
19 secs

 

Nicolas Sarkozy avait fait sa campagne de 2007 sur la rupture avec le politiquement
correct.

 

En ce qui concerne les retraites, même avec la nouvelle réforme annoncée, la France compte toujours des wagons
de retard.

 

Ainsi une plus grande équité entre public et privé a été repoussée sous différents prétexte. On a même entendu
l’excuse bidon selon laquelle les administrations ne conservaient pas les fiches de salaires des agents (et les agents eux, ils les mettent à la poubelle leurs fiches de paie ?)

 

En Italie, depuis 12 ans déjà ( ! ) le calcul de la retraite est le même pour le public et le privé.
Actuellement se sont les 35 meilleures années qui sont prises en compte, comme pour le privé en France…

 

Nos amis italiens évoquent crûment le complexe de supériorité déplacé de l’Etat français : « un pays qui pète
plus haut que son c.. »