RN: la fin du mythe du parti raciste

Posté le 18 juin , 2019, 9:42
5 mins

Depuis l’époque Mitter­rand, et à son exemple, professionnels de la politique et journalistes «bien pensants» faisaient chorus, particulièrement en périodes électorales, pour taxer de fascisme, voire de nazisme, le parti créé par Jean-Marie Le Pen en 1972.

Ce parti, le Front national, ressuscitait par cette appellation tout à la fois une faction de la droite nationaliste d’avant-guerre et un mouvement de résistance contre l’occupant fondé par le communiste Pierre Villon en 1941.

Mitterrand, que les scrupules n’étouffaient pas, voyait dans ces infâmes accusations calomnieuses un moyen commode de diviser la droite française au moment où les partis de gauche battaient de l’aile.

Personne alors n’osait venir lui chanter pouilles à propos de la francisque dont il s’était fait décorer par Pétain.

Des dizaines d’années ont passé et, sachant que nazisme et fascisme faisaient figure désormais de vieilles lunes pour les générations d’après-guerre, les calomnies claironnées contre le Front national et son président fondateur s’articulèrent bientôt sur le thème du racisme et de l’antisémitisme.

Pourtant, durant cette même période de l’après-guerre, De Gaulle avait qualifié le peuple juif de « sûr de lui et dominateur» et avait déclaré ne pas souhaiter que son village devienne «Colombey-les-deux-mosquées».

De son côté, Jacques Chirac avait vitupéré contre «le bruit et les odeurs»!

Les propos de ce genre qu’a pu tenir Le Pen de temps à autre n’étaient pas plus virulents, mais la stratégie de ses accusateurs de tout poil s’est maintenue jusqu’à son retrait de la politique et même au-delà, continuant à frapper d’ostracisme Marine Le Pen et les nouveaux cadres du Rassemblement national.

J’avais, pour ma part, publié livres et articles dans les années 1980-1990 pour me faire le porte-parole de l’immense majorité des Français issus de l’immigration, soucieux de réussir leur intégration et celle de leurs enfants dans la France devenue leur patrie d’adoption.

Je suivais en cela l’exemple de mon regretté père, engagé volontaire en 1943 et versant son sang sous les ordres des généraux Juin et de Monsabert jusque sous les murs de Berlin.

C’est ainsi qu’il m’a été donné de rencontrer Jean-Marie Le Pen et de bénéficier de sa confiance comme de son amitié qui ne se sont jamais démenties.
Nommé au Bureau politique du Front national, j’ai été ensuite élu conseiller régional d’Ile-de-France.

Lors de l’élection de Marine Le Pen, l’hostilité à mon égard de certains de ses amis m’avait conduit à réagir vigoureusement et à me retirer de la vie publique.

Aujourd’hui, les malentendus dissipés, je crois de mon devoir d’affirmer haut et fort que le Rassemblement national incarne, face au mondialisme financier et à l’hégémonie allemande dont Emmanuel Macron s’est fait l’instrument obligé, la meilleure chance de survie de notre France républicaine.

Et je m’adresse à tous ceux qui, comme mes enfants et moi, n’oublient pas l’autre côté de la Méditerranée, mais chérissent la France, adorent le bon vin, se régalent de la charcuterie de nos terroirs, et s’habillent ou se déshabillent comme bon leur semble, y compris au bord de la mer ou à la piscine:

«La devise inscrite au fronton de nos bâtiments publics : Liberté, Égalité, Fraternité, sachez la faire vivre au quotidien en rejetant absolument tous les mauvais bergers et les prophètes de malheur qui veulent faire de cette terre bénie l’enfer d’une guerre civile!»

Le Rassemblement national, qui s’est incarné victorieusement lors de cette campagne europé­enne dans un jeune Français talentueux, issu lui aussi de l’immigration, ne décevra certainement pas, dans les temps à venir, les braves citoyens, d’où qu’ils viennent, qui lui feront confiance!

Farid Smahi
Ancien conseiller régional FN

10 Commentaires sur : RN: la fin du mythe du parti raciste

  1. quinctius cincinnatus

    23 juin 2019

    la seconde défaite d’ Erdogan à Istanbul nous donne un renseignement d’ importance : même dans un pays d’ Islam, multiethnique mais NON ARABE , la laïcité fini toujours par s’ imposer

    il est vrai que les Turcs avaient dès leur conversion à l’ Islam choisi parmi les 4 que proposait la Religion le droit le plus ” cool ”

    ne rien attendre de pareil des Saoudiens ou des Emirats ( sauf peut être Oman )

    pour l’ Iran quand Trump aura fini sa crise pro Netanyahu le régime chiite se ” libéralisera ” ( dans les frontières que tolère la … Religion )

    Répondre
  2. BRENUS

    18 juin 2019

    Il est exact que JMLP s’est toujours arrangé pour faire le vide autour de lui afin de manager son petit business à son gré. Il n’est que de savoir comment il a traité Maigret et une grande partie des cadres de bon niveau qui auraient pu placer le FN de l’époque à un autre stade.
    Le parti actuel a impérativement besoin d’une autre figure de proue que celle de MLP dont la pitoyable et incompréhensible prestation face a Macron (elle aurait pu baratiner n’importe quoi avec fermeté comme le ils le font tous, sans s’embarquer dans une pitrerie qui l’a ruinée) a entaché pour toujours la crédibilité.
    But who else comme dirait Nescafé ?

    Répondre
    • jayjay.nc

      7 juillet 2019

      Oui, tout à fait d’accord, dans l’intérêt supérieur de la France, le parti actuel a besoin d’une autre figure de proue. MLP , remercions la, a réussi à amener le parti au niveau actuel, mais elle a atteint ses limites. Il faut un changement de personne. Je propose la talentueuse Marion capable de rassembler la droite autour des idées communes essentielles à notre survie.

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    18 juin 2019

    l’ auteur du billet qui signe ” Admin ” ( sic … comme ” administration ” ) ne nous révèle rien de ses ” origines ” sauf qu’ il vient d’ A.F.N.

    arabe ? berbère ? ” pied – noir ” d’ origine française ou autre ? israélite ?

    Répondre
    • Smahi

      19 juin 2019

      Bonsoir Monsieur
      Si vous connaissez pas ce courageux patriote français c’est que vous êtes novice
      En 1998 ce fils d’ancien combattant de 39/45 croix de guerre et cité à l’ordre du régiment avec Medaille militaire ne comprend pas votre réaction car fais Smahi est le seul français qui depuis vingt huit ans milites et dénonce les dangers de la
      Binationalité ou étiez vous ?Elu Conseiller régional en 1998 sur la liste Fn couragement alors
      Vous dans quel parti politique militez-vous? Enfin Farid Smahi est Chevalier de l’Ordre du Mérite et sa fidélité à l’ega de Monsieur Jean Marie le Pen est exemplaire Quel dommage qu’il ne soit pas mis en avant car nombreux sont des fils de targui comme lui à libérer aujourd’hui notre pauvre pays colonisé par une invasion d’immIgrés qui crachent dans la soupe que nous payons avec nos deniers publics des Farid comme lui il en faut pour crier haut et fort « la France aimez la ou quittez la « À bon entendeur salut !!

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        23 juin 2019

        Monsieur,

        il me semble avoir simplement demandé des renseignements sur l’ identité de l’ auteur ( article non signé )

        pourquoi vous en prenez vous si violemment à moi ?

        Répondre
    • BRENUS

      20 juin 2019

      Contrairement à toi , QQ, nous, on s’en fout de ses origines pourvu qu’il se comporte en véritable français et pas en petite gouape comme toi, toujours prêt à baver sur la nation. Vas poster sur oumma.com

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25 juin 2019

        Brenus qui se fout des ” origines ” !

        elle est bien bonne celle là !

        Répondre
  4. Gérard Pierre

    18 juin 2019

    Que Mitterrand le cynique, …… dont on connaît les ‘’penchants‘’ idéologiques d’avant- guerre, dont on connaît le passé de résistant, … (à l’envie de se battre) … dont on connaît les amitiés collaborationnistes, dont on connaît le passé ‘’républicain‘’ en tant que ministre de l’intérieur assez ‘’tranchant‘’ sous la IVème république, dont on connaît la malhonnêteté intellectuelle à travers l’épisode de l’attentat de l’observatoire, dont on connaît la duplicité à maints égards sur maints sujets, …… que ce Mitterrand là aient cherché à instrumentaliser un front national bien pratique pour diviser la Droite, cela ne fait aucun doute !

    Que le front national en ait appelé, en ses débuts, à la résurrection des valeurs de la Droite Nationaliste d’avant-guerre et à une certaine forme de mouvement de résistance ne fait pas plus de doute ! …… et, hormis les idéologues sectaires d’une gauche polymorphe incurable, qui cela peut-il bien indisposer ?

    La question qui se pose néanmoins est tout de même de savoir quel était, dans cette affaire, l’intérêt commun de Mitterrand et de Le Pen ?

    L’intérêt de Mitterrand saute aux yeux ! …… Point n’est besoin d’épiloguer longuement pour le décrire !

    Mais l’intérêt de Le Pen ?

    Brillant rhéteur possédant bien ses classiques, redoutable polémiste, n’a-t-il jamais songé à autre chose qu’à s’assurer une position personnelle confortable sur l’échiquier politique ? …… à un avenir assurément douillet dans le rôle de celui à qui on ne peut rien reprocher puisqu’il s’est toujours gardé d’être en position de montrer ce qu’il savait faire ? …… a-t-il jamais songé à gouverner un jour ?

    On est en droit d’en douter sérieusement ! …… d’où un certain soupçon légitime de connivence plus que possible entre les deux madrés !

    Si Le Pen avait vraiment songé à gouverner un jour, alors pourquoi ne s’est-il jamais mis en quête de constituer une équipe crédible et visible autour de lui, avec des juristes pointus, des économistes rodés, des politologues aguerris, des Historiens impartiaux, des compétences multiples, variées et reconnues ?

    Il ne s’est jamais entouré que de faire-valoir jetables ! …… afin d’être le seul !

    Or, on ne gouverne jamais seul ! …… CQFD !

    Dame Marine diffère-t-elle de son cher papa ? …… ses ‘’fréquentations‘’ temporaires ne donnent pas non plus à le penser ! …… en dépit des échanges théâtraux avec papa dont la presse fait ses choux gras de temps à autre !

    Alors ? …… Quid du ‘’retour de Marion‘’ ? …… qui semble avoir voulu prendre un certain recul, …… et dont on attend les fruits de ses années de méditation !

    Comme disait Charles Maurice de Talleyrand Périgord, … dont Mitterrand n’était qu’un terne disciple : …… « Il n’y a pas de situations désespérées, il n’y a que des gens qui désespèrent des situations ! »

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19 juin 2019

      J. – M. Le Pen était bien, c ‘est à dire à son avantage, dans SON rôle

      une sorte de Gabin de la Politique

      c’ est comme cela qu’ on se constitue un clan de fans inconditionnels , surtout ne pas changer de ” personnage ” !

      on rejoue à l’ infini le même scénario en en variant prudemment et seulement à la marge les personnages et l’ histoire

      et cabotin en plus … comme il est nécessaire

      bref un acteur ” populaire ” qui ne vous surprendra jamais

      du Mc Do politique !

      bref un abus de la bêtise humaine

      et on voit cette tendance ” familiale ” chez la fille

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)