Sabeg en conflit d'intérêt ?

Sabeg en conflit d'intérêt ?

Yazid Sabeg utilise-t-il son poste de haut commissaire à la Diversité pour servir ses propres intérêts ? Le Canard enchaîné du
28 juillet révèle que le haut commissaire (qui est toujours à la tête de sa société privée) a déposé un dossier auprès du Fonds stratégique d’investissement, géré par l’Etat, pour obtenir une
aide de 20 millions d’euros afin de racheter Altis, une filiale d’IBM.

Selon l’hebdomadaire, Claude Guéant, secrétaire général de l’Élysée, serait intervenu auprès du FSI pour appuyer la demande de
Sabeg.

Yazid Sabeg a un statut ambigu au sein du gouvernement : il y est sans y être. Officiellement, en tant que haut commissaire à la
Diversité, Sabeg n’est pas membre du gouvernement et ne perçoit aucune rémunération à ce titre. Il a donc pu rester à la tête de son entreprise. Sauf que ce non-membre du gouvernement semble
bénéficier à plein de ses relations haut placées pour ses propres intérêts selon Le Canard enchaîné. (…)

Jeudi 22 juillet, le comité d’investissement a examiné la demande de Sabeg et émis des réserves : le business plan doit être revu. En
off, un membre du FSI s’agace des interventions de Guéant : « Sabeg nous a pris pour un distributeur automatique de billets : son business plan est carrément léger, il table
sur un chiffre d’affaires fantaisiste. Sans l’intervention de Guéant, le dossier ne serait même pas passé devant le comité d’investissement
». Depuis le 22 juillet, les pressions sur les
membres du comité du FSI auraient repris de plus belle.Lu ici

 

 Artnaque : 400 000 euros 
Le Parti des Saints (PS) De la drogue au lieu du tabac pour les mineurs ? La république des copains toujours plus de fonctionnaires… 180 000 euros/an pour le secrétaire général d’Hadopi 56,9% du PIB en dépenses publiques ! 700 000 euros détournés : la députée PS de Marseille chez le
juge 
/« Ils le volent bien » NPA

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: