Sans armes et sans papiers

Sans armes et sans papiers

Deux immeubles vétustes occupés par des Africains, venus en France pour la plupart clandestinement, ont été détruits par des incendies qui ont fait de nombreuses victimes, dont beaucoup d’enfants. Que de jeunes enfants périssent dans les flammes est une tragédie qui ne peut laisser personne indifférent. Mais vouloir tirer de ce drame une nouvelle offensive de culpabilisation des Français et de leur gouvernement est une agression psychologique parfaitement insupportable car cyniquement injuste. Des associations chrétiennes ou socialistes (c’est la même chose), subventionnées par l’État qu’elles accusent, et mordant sans vergogne la main qui les nourrit, exigent que les contribuables français se saignent pour construire des logements afin d’accueillir un peu plus d’envahisseurs étrangers qui feront un peu plus d’enfants. On a déjà osé diminuer l’intérêt du livret A des Caisses d’Epargne afin de permettre aux sociétés de HLM d’emprunter à bon compte pour faire du “logement social”, euphémisme par lequel on désigne pudiquement le logement immigrationniste. Et le gouvernement qui fait cela n’est pas marxiste, au contraire : il est bourré de catholiques pur jus. Eh bien je conseille à ce gouvernement de reloger au plus vite les Africains qui viennent d’être expulsés d’autres “squats” jugés dangereux. Je lui suggère de reloger les Maliens au Mali, les Ivoiriens en Côte-d’Ivoire et les Sénégalais au Sénégal. Je suis sûr qu’on peut leur trouver là-bas d’agréables cases à des prix défiant toute concurrence, dans lesquelles ils ne risqueront pas de courts-circuits électriques et où leurs enfants ne seront pas victimes du saturnisme car ils n’auront pas de vieilles peintures à sucer, mais où ils pourront s’épanouir au soleil et en liberté au pays de leurs ancêtres, au lieu de venir s’entasser dans nos taudis insalubres, mal aérés et mal chauffés. Et si ces gens sont menacés de misère, il faudra qu’ils apprennent à limiter leur progéniture, et à ne plus écouter les discours criminels des religieux de toutes obédiences qui condamnent la contraception et l’avortement, trop stupides qu’ils sont pour comprendre qu’ils vouent ainsi toute l’humanité à la famine, à la haine et à la guerre sans fin.

Au cours des siècles précédents, les envahisseurs franchissaient les frontières l’arme au poing, soumettant pays et peuples en invoquant le seul droit du plus fort. Mais la mode a changé. Les envahisseurs traversent désormais les frontières sans armes et sans papiers et prétendent être partout chez eux par le droit du plus faible, du plus pauvre, du plus malheureux. Certes, le droit du plus fort est exécrable. Mais en quoi le droit du plus faible lui serait-il supérieur? Dans l’un ou l’autre cas, il ne s’agit aucunement de droits. Ce ne sont que des abus. Les uns abusent de leur force et les autres de leur faiblesse, les uns comme les autres comptant sur notre lâcheté.

Le droit du plus fort avait au moins l’excuse de jaillir de la nature, qui n’en a jamais connu d’autre. Or, la civilisation consiste précisément à tenter d’adoucir les cruautés de la nature, y compris celles de la nature humaine, et loin s’en faut qu’elle y parvienne autant qu’il le faudrait. Mais il semble qu’elle soit en passe de tomber dans un autre excès, sous l’influence délétère de vingt siècles de christianisme puis de socialisme. Elle paraît aujourd’hui s’abandonner trop souvent à la loi du plus faible, ce qui la conduit directement à la décadence. Car une civilisation juste et forte, une société équitable et solide, c’est celle qui est capable de résister à la fois à la loi du plus fort et à la loi du plus faible, et la décadence se caractérise par l’incapacité de résister à l’une comme à l’autre.

Les “sans papiers” et leurs affidés brandissent volontiers les droits de l’homme. Mais les droits de l’homme, si essentiels soient-ils, ne sauraient effacer les droits DES hommes, c’est-à-dire les droits fondamentaux des peuples et des patries. Et le plus essentiel de ces droits peut s’énoncer ainsi: “Tous les hommes ont le droit de se constituer en nations, autour d’une langue et d’une culture communes, sur le territoire de leurs ancêtres érigé en État, dans les limites duquel ils peuvent accueillir seulement qui bon leur semble, et se défendre contre toute intrusion qui n’aurait pas leur agrément.” Ce droit n’a jamais été écrit, parce que jusqu’ici il tombait sous le sens. Mais le bon sens, hélas, a foutu le camp loin de chez nous. N

Un spécimen de la revue de Pierre Lance, « L’Ère nouvelle » (25e année), peut vous être adressé contre 3 timbres. L’Ère nouvelle, BP 171, 06407 Cannes cedex.) – Site Internet : http://assoc.wanadoo.fr/lerenouvelle/pub

Partager cette publication

(21) Commentaires

  • randevo Répondre

    par groupes de 500 ou 1000,ils se jettent à l’assaut des enclaves espagnoles;;;ils ont 20 ans ,30 ans, l’age des indépendances africaines;;;ils n’ont jamais connu la nuit coloniale et pourtant ils sont prets à mourir pour rejoindre l’ancien colonisateur;;;;ils sont poussés par la faim et la misère;;;ils fuient les guerres tribales ou ils ont été indistinctememt victimes ou auteurs;;ils ont connu les viols,les mutilations,les décapitations et meme le cannibalisme ancestral;;;;ils sont porteurs de traumatismes psychologiques effrayants;;;;ils sont jeunes et vigoureux;;;leurs appétits me font peur;;;;;STOP§§!!!

    08/10/2005 à 15 h 34 min
  • COZE Répondre

    À Monica. Je regrette d’avoir manqué de précision de mon précédent commentaire. Car, comme vous, je suis conscient que l’étendue de l’Europe ne permet pas un controle parfait de l’immigration aux frontières. Je faisais surtout référence au controle à l’intérieur des frontières. Ce moyen est beaucoup plus accessible et négligé par les autorités, sauf lorsque, par démagogie, un membre du gouvernement veut montrer dans les médias l’efficacité des différents services de l’immigration par de nombreuses reconduites à la frontière de clandestins. Je ne proposerai jamais que la police tirât sur des clandestins. Quelle horreur ! Je n’ai lu qu’un résumé du livre « Le camp des saint » de Jean Raspail. Il est vrai que ce n’est pas en faisant venir un multitude des personnes pauvres de l’étranger que la France se sentira mieux. Il faut au contraire améliorer le commerce avec les pays du Tiers-Monde. Acheter Tiers-Monde. Comme nous l’avons fait pour que le Japon relance son économie.

    01/10/2005 à 16 h 49 min
  • Monica Répondre

    A Coze: Même avec un sytème de contrôle performant, comment éviter, sans bavure,l’entrée de clandestins sur notre sol? Vous savez très bien qu’il y aura tjs des gauchos-humanitaires pour faire un procès à la moindre pécadille. Vous savez très bien que nous n’avons plus de frontières. Allez donc voir en Sicile ou à Gibraltar.Faut-il tirer sur ces clandestins « échoués » sur les plages ?Comment voulez-vous que l’empire « Europe » contrôle ses milliers de kms de frontières… Nous avons voulu abolir nos frontières pour plus d’humanité, de développement économique…On ne peut pas à la fois appeler de ses voeux l’ouverture et ensuite se plaindre des courants d’air! Avez-vous lu le livre de Jean Raspail « Le camp des saints » ? Ce sont ces saints-là qui nous mènent à notre perte.Et ce ne sont pas forcément des chrétiens, des croyants, mais des croyants en leur propre gloire…qui font leur cinéma dans les églises occupées…mais se gardent bien d’en recueillir chez eux dans leur datcha…

    28/09/2005 à 10 h 21 min
  • tl Répondre

    le confort d’un charter destination la maison !

    15/09/2005 à 13 h 40 min
  • pipo Répondre

    Coze a écrit « Alors pourquoi ne pas donner le confort nécessaire et suffisant » Parce qu’on n’ en a pas les moyens, et aussi parce qu’il faut être impitoyable avec les clandestins déjà présents pour ne pas créer un appel d’air…

    15/09/2005 à 10 h 33 min
  • DAVID Répondre

    Bravo Monsieur COZE je suis tout à fait de votre avis, mais est-ce qu’il y aura un jour UN homme capable de reprendre la situation en main ? j’en doute, et en attendant la FRANCE s’ismamise au maximum.

    15/09/2005 à 7 h 25 min
  • COZE Répondre

    Cet article de Monsieur Pierre Lance m’incite à me questionner. Il me semble que la France a des services et des organismes pour contrôler le flux de l’immigration, si je ne me trompe pas. Alors, n’est-ce pas par leur négligence qu’il y a tant d’immigrés clandestins ? Pourquoi reprocher à une personne de tenter sa chance pour une vie meilleure ? Si ces services et organismes faisaient correctement leur travail, le nombre d’immigrés diminuerait. D’autre part, depuis combien de temps savons-nous, Monsieur Pierre Lance, qu’il y a des immigrés clandestins en France ? Depuis longtemps, n’est-ce pas ? Nous savons aussi qu’ils utilisent des immeubles ayant les plus bas prix, car, pour la plupart, ils viennent avec peu ou pas d’argent. Ce qui signifie que ces immeubles seront souvent un degré de vétusté assez élevé. Qu’ils soient des immigrés clandestins ne met pas de côté leur humanité. Alors pourquoi ne pas donner le confort nécessaire et suffisant qu’un être humain à droit ? Et à partir de là, oui, nous pourrons les racompagner à la frontière pour qu’ils retournent chez eux. Cette attitude pourrait peut-être éviter des drames où des gens meurent parce que, dans un pays les considérant comme clandestins et sachant qu’ils le sont, ils n’ont qu’à se taire s’il leur arrive un malheur.

    14/09/2005 à 20 h 30 min
  • Alborg Répondre

    Bingo ! Voila que je vous retrouve au mieux de votre lucidité, Mr.LANCE, moi qui avait perdu l’habitudes d’être d’accord avec vous depuis un moment… Votre description apocalyptique de l’imposture immigrationniste est malheureusement HYPERREALISTE, et tant pis si -comme d’habitude- cela va faire grincer les dents des éternels endormis dans la pensée pré-mâchée-pré-digérée ! Ici, je vous suis mot pour mot et j’en suis le premier surpris.

    14/09/2005 à 15 h 27 min
  • gaius Répondre

    Les commenditaires de cette folie , on les connait : – UMPS (énarques inutiles et corrompus ) – les nazis troskistes qui agitent leurs drapeaux au couleur du sang (PCF,FO,CGT,LCR ect …) trainant derriere eux leurs 200 millions de morts . – les nazis troskistes à la sauce vert (écolo , altercons ect …) – Les associations de destabilisation ( LICRA ,MARP ,SOS racisme ect…) – La secte des FM , (ceux sont eux que je hais le plus je crois). C’est sur eux que nous devons cibler nos attaques , ceux sont eux les véritables responsables parceque le congolais , on lui dit de venir …il vient .

    14/09/2005 à 11 h 37 min
  • Adolphos Répondre

    Les clandestins, en prison. Le DAL, et tous les complices de ces morts, en prison. Créons le délit d’incitation à la haine sociale. Notre terre sacrée n’est pas la poubelle du monde. Les clandestins, en prison. Notre Peuple n’a pas vocation à vivre en minorité sur son propre sol. Les clandestins, en prison. =>Pour une République des Français plutôt que pour une République Française. Les clandestins, et leurs complices en prison.

    14/09/2005 à 1 h 33 min
  • Gantelet Répondre

    Poujadiste, l’argument massue… Mais Schoppenhauer l’avait deja remarque, quand on ne sait pas quoi repondre, on peut toujours coller une etiquette – de preference bien ridicule ou bien crasse a son interlocuteur – de cette facon on croit pouvoir « gagner » la discussion sans effort et sans prendre le risque d’exposer ses idees… si du moins on en a un atome, ce qui ne semble pas etre votre cas. Le petit pois dont vous croyez qu’ils nous tient lieu de cervelle, il est en realite souvent bien seul dans l’assiette des affames du monde entier, ressortissants malheureux de pays gouvernes en quasi-totalite par des regimes gaucho-marxistes, des regimes islamiques, et par des autocrates qui savent d’ailleurs appuyer leur pouvoir sur l’un ou l’autre des deux attributs precedents… quand ce n’est pas le « paquet gagnant »: la republique (a regime presidentiel hereditaire)-socialiste-islamique. Quant a ce qui est du lien de l’INED que vous nous demandez de consulter, permettez que je me gausse de ce que j’y ai lu. « LA FRANCE, VIEUX PAYS D’IMMIGRATION »: ca commence mal, car c’est faux. Meme Henri Emmanuelli le dit dans un rapport rendu il y a quelques annees, la France etait plutot un pays ferme jusqu’a la fin du 19eme siecle. Boum ! Un rapport a la commande, signe INED qui commence par des presupposes faux, ca en dit long sur le reste… que je ne detaillerai pas car c’est tout du meme tonneau. C’est pour tout cela, que je vous enjoins de vous cultiver un peu plus, et de reflechir encore plus avant d’intervenir avec impudence: il ne suffit pas de parler pour dire des choses intelligentes, sachez-le bien, cher polpotiste.

    13/09/2005 à 22 h 40 min
  • arbracam Répondre

    Pour vous faire germer le petit pois enfermé dans votre cerveau de poujadistes de première zone: lisez l’article suivant http://www.ined.fr/publications/pop_et_soc/pes397/397.pdf

    13/09/2005 à 14 h 26 min
  • Ali Répondre

    Ils arrivent sans papiers sans formations et sans argent.Ils ne parlent pas français ne connaissent pas notre culture et ne veulent pas la connaitre et ensuite ils voudraient qu’on s’occupe d’eux comme des petits princes alors qu’on a déjà trop de pauvres FRANCAIS.Si lesdits sans papiers veulent travailler alors ils sont les bienvenue mais si ils veulent juste profiter des aides sans participer à la survie du pays (qu’ils menacent par leur oisiveté)alors il est du DEVOIR de nos hommes politiques de les expulser. PS:je conseillerai à certains d’écrire des têxtes plus courts car plus agréables à lire.

    12/09/2005 à 21 h 24 min
  • pipo Répondre

    M. Bourbaki nous avance que ces malheureux ne trouvent pas de travail, « justement parce que le capitalisme les ruine, tout en leur imposant des dictateurs fermant les yeux, moyennant finance, sur les agissements orduriers des multinationales ». Je crois plutôt que ce sont les vieux dictateurs élevés à l’école marxiste qui les privent de tout moyen de subsistance en les privant du capitalisme. Il n’y a qu’à voir le Zimbabwe, où les méchants blancs ont été privés de terre et où désormais la population crie famine. Vive les nationalisations… Il n’y a qu’à voir qui demande plus de capitalisme aujorud’hui à l’OMC. Ce ne sont ni les vieux pays d’Europe de l’Ouest, ni les USA. Ce sont au contraire les pays émergeants, qui ont tout à gagner à une totale liberté des marchés car ils sont les mieux à même de nous présenter des produits aux plus bas prix. Par ailleurs ces multinationales créent des emplois non plus dans un vieux pays comme la France, minée par l’idéologie socialiste, où on se met en grève dès qu’on parle de travailler un peu plus de 35h par semaine, et où les méchants patrons crèvent sous les chargent pour qu’une bordée de feignants puisse avoir « des jeux et du pain ». Les multinationales créent des emplois dans ces pays émergeants où la main d’oeuvre est bon marché. Pour ces pays point de salut sans capitalisme.

    12/09/2005 à 18 h 22 min
  • sas Répondre

    SAS n’a aucune prétentions superlatives….la liberté de circuler,le droit de propriété et l’applications et le respect de nos propres lois….doivent IMPERATIVEMENT PASSER PAR NOTRE « JARDIN »….pas compris la la métaphore lepeniène: mes frères que mes cousins que mes voisin…qu’aladin ca c’est le respect de l’ordre naturel des choses. sas

    12/09/2005 à 14 h 54 min
  • Jean-Claude Lahitte Répondre

    Bravo à Pierre Lance pour cet article d’anthologie qui mériterait d’être diffusé dans Facultés, les Lycées,etc. où le bourrage de crâne faussement humanitaire a dénaturé les esprits, tout comme il métiterait d’être lu par tous les ministres députés, sénateurs, associatifs, et, bien entendu, tous les plumitifs diffiseurs de la Pensée Une et Obligatoire. Même si, une nouvelle fois, je conteste les propos qui attribuent au Christianisme le fait que la France soit tombée en quenouille. Je pose d’ailleurs une question à Pierre Lance : où voit-il que le gouvernement est peuplé de catholiques ? Qu’il me cite (comme Dieu l’avait demandé à Loth à propos des « Justes ») UN SEUL CATHOLIQUE AVERE. Le seul qui se prétendait tel, Hervé GAYMARD, ayant été honteusement vidé comme on sait. Les autres – sans parler des moeurs de certains – seraient plutôt des maçons, ou encore des socialistes camouflés. Et ce n’est pas Chirac ancien vendeur de l’Humanité reconverti, l’homme qui, entre deux bains de mer, va à la messe uniquement pour y prendre un « bain de foule » à la sortie quand il est à Brégançon qui me démentira ! Ce qui ne l’empêchera pas, j’en conviens, de faire célébrer lorsque la France sera au bord de la faillite (ne l’est-elle déjà pas ?)une messe à Notre-Dame de Paris, entouré de ses ministres, comme l’avaient fait en 1940 Paul Reynaud, les membres du Gouvernements et les hiérarques de la IIIème République pour demander à Dieu de préserver la France d’une débâcle dont ils étaient, eux aussi, largement responsables. Ou comme avait fait, en d’autres temps et en d’autres circonstances, l’ « athée » (sans doute spiritualiste » Victor Hugo qui, sentant sans doute sa fin prochaine, avait demandé qu’on lui délivre un certificat de catholicité. Que cela plaise ou non, on finit toujours par revenir sinon à la religion, du moins à Dieu !Cordialement à tous, Jean-Claude Lahitte P.S. A Bourbaki: même si certaines de vos accusations me paraissent fondées, il n’en demeure pas moins vrai que, outre le fait que, les Africains (actionnés sans doute, eux, ou leurs dirigeants d’antan, par les capitalistes, comme d’ailleurs par les anticolonialismes aussi bien américain que soviétique) ont demandé leurindépendanc, ils sont aujourd’hui responsables de leurs gouvernements. Tout comme nous le sommes, nous aussi, des nôtres, qui, eux aussi, nous mènent au désastre. Bien à vous, JCL

    12/09/2005 à 7 h 38 min
  • sas Répondre

    Sas a été marin,et il dit:…c’est pas parceque le bateau fait de l’eau…qu’il convient de noyer les cales.. Au lieu de s’occuper et s’apesentir sur la misère des autres…que l’on commence par s’occuper de « NOS » vieux dont grand nombres vivent dans des conditions « alabamesques »…je n’ai pas entendu l’autre enclume maçonnique BORLOO, vous savez l’avocat et grand AMI de l’autre merde non moins maçonnique NARNAR , alias bernard TAPIS….moi je sais où il faut karcheriser…y a pas photo sas: la tête pleine et la queu qui va avec,si nos dirigeants n’ont pas de couilles…

    12/09/2005 à 0 h 01 min
  • Bourbaki Répondre

    Holà, minute ! Bien sûr que tous ces gens préfèreraient rester chez eux, s’ils y trouvaient du travail ! Mais voilà, ils n’en trouvent pas, justement parce que le capitalisme les ruine, tout en leur imposant des dictateurs fermant les yeux, moyennant finance, sur les agissements orduriers des multinationales. Et bizarrement ces « rastaquouères », bien que hors la loi, sont embauchés par des employeurs « bien de chez nous » : n’y aurait-il pas quelque chose de pourri dans cette mondialisation qui vous plaît tant ?

    11/09/2005 à 21 h 54 min
  • J.Dort Répondre

    « sas » ci-dessus, doit vouloir signifier « sans aucun sens »…? Autrement dit : ni queue ni tête… Si vous admettez la liberté de circuler…elle est universelle! … Le droit de propriété, est une séquelle du droit du plus fort…(guerrier ou financier)- Quant-à « nos » intérêts nationnaux, il y-a belle lurette qu’ils sont dilués dans la mondialisation des oligarchies synarchiques! … JD

    11/09/2005 à 19 h 35 min
  • grandpas Répondre

    Tant qu’ils auront comme alliée,la gauche la plus extréme,ils auront encore de beaux jours devant eux. Le poupin postier ne distribue pas son courier dans le 9.3. pourtant il serait plus prés de ceux qu’il défend avec tant d’ardeur. les donneurs de leçons sont toujours loin de l’action,comme certain génèraux en 1940. Mille banzaï pour le mikado

    11/09/2005 à 19 h 15 min
  • sas Répondre

    Sans armes, sans papiers…sans droit ni titres….mais pas sans gueules et sans arrogance….visiblement « on » leur doit quelque chose ???? Encore un pas de plus qui nous éloigne de la liberté de circuler,le droit de propriété et surtout le droit de choisir « nos »intérêts nationnaux…. Merci ,on a compris…. sas

    11/09/2005 à 16 h 02 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: