Sarkozy et le pseudo-complot

Posté le juillet 11, 2014, 11:40
2 mins

Habituellement proscrit du vocabulaire de la bien-pensance, le mot « complot » ne manque jamais de réapparaître lorsque l’un des prosélytes du système se croit lui-même l’objet d’une persécution

Après DSK et Villepin, c’est aujourd’hui le cas de Nicolas Sarkozy.

Difficile à croire cependant que ces fauves de cirque veulent réellement la peau les uns des autres. En effet, après les coups de griffes donnés devant le grand public pendant la journée, ils fraternisent le soir, à l’abri des regards, dans les clubs mondialistes qui ont inventé le « front (dit) républicain ».

Il ne serait donc pas invraisemblable que, pour lancer l’attaque frontale contre la candidature « populiste » en 2017, certaines « têtes planchantes » aient estimé le moment venu de créer un nouveau parti, rassembleur des bénéficiaires de l’européisme, toutes conditions sociales confondues, au-delà des étiquettes obsolètes de type « droite », « gauche » ou « centre ».

La direction de ce nouveau parti pourrait alors être confiée à Nicolas Sarkozy, choisi comme le meilleur agent du mondialisme pour la France.

La parodie de persécution lancée contre lui aurait donc comme objectif, en passant par une volée de non-lieux déjà planifiée, de lui construire une aura de Nelson Mandela ou de Vaclav Havel en toc, mais suffisante pour plaire aux Français et leur faire oublier son parcours semé de mensonges, de trahisons et de promesses non tenues.

Si ce scénario était joué dans les prochains mois, Nicolas aurait eu raison : il y avait bien un complot !

Jean-Luc Escoffier

3 réponses à l'article : Sarkozy et le pseudo-complot

  1. Oxydent75

    15/07/2014

    La DROITE LA PLUS BÊTE du MONDE… Pendant que les gauchos-socialos s’unissent pour repasser en 2017 avec les frères muzz… C’est à vomir !

    Répondre
  2. Christiane

    12/07/2014

    Non, nous ne voulons pas de Sarkozy ni d’aucun d’entre eux; qu’ils s’en aillent au plus loin et à tout jamais.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    11/07/2014

    c’est une éventualité ; mais la théorie du complot est de trop … de toute façon, nouveau parti ou pas, Sarkozy ne repassera pas une seconde fois le plat de sa traitrise levantine, nous seront plus que vigilants … comptez sur nous !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)