Sarkozy et Merkel, illusionnistes selon M. Le Pen

Sarkozy et Merkel, illusionnistes selon M. Le Pen

La présidente du Front national Marine Le Pen a qualifié le sommet Merkel/Sarkozy mardi sur la dette de « grand numéro d’illusionniste », parlant d’un « flirt en trompe-l’oeil » des deux dirigeants sur la règle d’or de retour à l’équilibre budgétaire.
« Ce duo s’est livré hier à un grand numéro d’illusionniste sur le thème des finances publiques en crise », écrit la candidate à l’élection présidentielle dans un communiqué. « Madame Merkel et Monsieur Sarkozy parlaient d’une même voix mais de deux règles d’or qui n’ont strictement rien à voir. Ni les experts aujourd’hui, ni les marchés financiers demain ne seront dupes de ce flirt en trompe-l’oeil »,
poursuit-elle.
« La règle d’or à la sauce Sarkozy n’est qu’un monument vide et sonore », alors que « la réforme constitutionnelle allemande du 12 juin 2009 limite formellement le déficit structurel de l’Etat
fédéral à 0,35% du PIB à partir de 2016 », affirme Mme Le Pen.

Elle « exige d’abord que la France sorte de la soumission totale aux marchés et que soit imposée la vraie règle d’or du désendettement : l’emprunt public ne doit servir qu’à financer les investissements publics et non des déficits de fonctionnement improductifs ».

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: