Sarkozy, le retour ?

Posté le juillet 10, 2013, 9:56
35 secs

 Certains sondages prétendent que l’électorat de droite serait majoritairement favorable à une candidature Sarkozy en 2017.

Les électeurs auraient-ils déjà oublié que c’est à lui que nous devons l’élection de Hollande ? S’il avait appliqué son programme, nous aurions voté pour lui ! Pourquoi agirait-il différemment s’il était réélu ? D’autant qu’il ne pourrait s’appuyer que sur une UMP hostile à la « droitisation »…

 Boris Chesser

 

7 réponses à l'article : Sarkozy, le retour ?

  1. Sancenay

    11/07/2013

    Nul besoin de quelque manager de la transgression que ce soit .
    Remplacer Peillon par Chatel, Léonetti par Léonetti ne sont que des solutions ( finales) d’apprentis-sorciers .
    Au pire, une bonne lanterne y pouvoiera.

    Désolé pour mon camarade Jean-va-tou-debout-soumettre -la loi-naturelle-à référendum, s’il perd , une fois de plus son leader plus cathodique que catholique !

    S’il n’y a plus de sage France ou en Europe, allons en chercher ailleurs, soyons open, comme disent les cuistres !

    Mais débarrassons notre Patrie de ces oligarchies politiques, accrochées à leurs privilèges si ce n’est leurs prébendes laborantines , et objectivement si peu concernés par le bien commun et l’humanité même .

    Répondre
  2. DavidDomTom

    11/07/2013

    Apparamment, le point commun entreHOLLANDE et SARKOZY, tous les deux ont le profil du tribun, du meneur charismatique. La France a-t-elle besoin d’un super héros ? Pour ma part la France a davantage besoin d’hommes sincères et vrais que d’hommes perfides et rusés. Ce qui les distingue, c’est qu’il y a un interventionniste et un opportuniste passif. La France a besoin d’un homme qui va savoir compter sur l’intelligence collective, les talents et les idées novatrices des français. Elle a besoin de responsables qui assument intelligemment les notions d’équité, de sécurité, de transparence et de solidarité. La France a besoin des français qui travaillent et non des politiciens qui s’engraissent à chaque élection.

    Répondre
  3. folane

    11/07/2013

    Certains de nos compatriotes, apparemment privés d’entendement ou de mémoire, regrettent déjà Nicolas Sarkozy et réclament bruyamment, sur tous les tons et toutes les ondes, son retour aux affaires (1). Ils ont même été jusqu’à créer une association « les Amis de Sarkozy », véhicule indispensable, comme on sait, pour recueillir de l’argent et faire parler de soi en toute occasion.
    On les comprend. Nicolas Sarkozy a effectivement un bilan exemplaire :
    – 500 milliards d’endettement public supplémentaire pendant son mandat : c’est Sarkozy ;
    – 250 000 immigrés de plus par an : c’est toujours Sarkozy ;
    – cerise sur le gâteau : le cher homme, devenu un vrai foudre de guerre, va chercher gratuitement noise à Kadhafi en Libye (2). Moyennent quoi, Il a fait prestement sauter le verrou Kadhafi qui contenait Touaregs et islamistes, lesquels se sont empressés de dévaler sur le Mali. Ce qui a rendu obligatoire une nouvelle intervention de l’armée française. Et ce n’est probablement pas fini.
    Pour faire simple, on peut rappeler, comme suit, les réalisations remarquables de Maître Sarkozy pendant son mandat :
    – Les 35h : elles sont toujours là, fidèles au poste ;
    – Le collège unique : il est toujours là, pour la plus grande joie de nos chers petits, dont beaucoup terminent leurs études quasiment illettrés ;
    – la méthode globale, toujours appliquée, pour fabriquer des ignares en série ;
    – l’impôt sur la fortune, toujours présent.
    Et nous n’évoquerons pas ici la longue liste des réformes en trompe l’œil, inachevées ou carrément bâclées : les retraites (encore à réviser), la justice (toujours aussi bancale), l’université (à réformer) etc .etc. etc.
    Et dire que son slogan pour la campagne présidentielle était « la France Forte » ! Quelle galéjade.
    On comprend que l’on puisse regretter un homme providentiel de ce calibre.

    Notes :
    (1) Pour dire vrai, la motivation principale de ces séides est l’espoir d’obtenir un poste en cas de retour de Sarkozy à la tête de l’Etat.
    (2) Pour effacer élégamment certaines dettes malencontreuses prétendent certains mauvais esprits.

    Répondre
  4. Banro64

    10/07/2013

    « Je ne sais pas si Nicolas Sarkozy aurait fait mieux. Je suis loin d’en être sûr. J’ai des doutes concernant la capacité de Nico­las Sarkozy à tenir une ligne précise et rigoureuse. »
    Je répète ce que j’ai répondu à G. Millière : alors qui pourrait faire mieux ?

    Répondre
    • 11/07/2013

      en vous abonnant à la version internet de notre publication vous pouvez accéder au journal dans son intégralité au format électronique.

      Répondre
  5. BRENUS

    10/07/2013

    Ne nous faisons pas trop d’illusion avec Sarko qui vient de déclarer qu’il n’était pas seulement de droite. S’il recommence avec un gouvernement a vocation gauchiste, en plus des sous-marins tels que Lemaire, NKM, sans parler de ce faux-derche de Fillion, etc…. vous pourriez ne pas voir beaucoup de différence avec la gauche bobo. Autant voter Méluche : lui au moins foutra le pays par terre en trois mois et nous serons bien obligés de refaire un choix réaliste ensuite.

    Répondre
  6. mariedefrance

    10/07/2013

    Ce que vous dites est vrai.
    En partie.

    De toutes façons, l’intérêt serait de savoir comment sortir celui qui met la France encore plus bas qu’elle n’était avant
    Encore 4 ans ?
    est-ce possible ?
    L’idée d’un retour de N Sarkozy est totalement prématuré.

    EN 4 ans, nous avons le temps de vivre des manifestations voire même des affrontements.
    L’automne des feuilles d’impôts va se charger de mettre le feu.
    Et dans ce cas, un homme se détachera de la masse gluante qui étouffe notre pays !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)