Selon Besancenot, les patrons sont des chiens

Posté le mai 20, 2009, 12:00
6 mins

Olivier Besancenot, vient de dire haut et fort : « Les patrons sont des chiens ». Et il ne regrette absolument pas de l’avoir dit. Il y a donc en France plus d’un million d’individus qui ont perdu le statut humain pour prendre le statut animal. Et Anne Lauvergeon, patronne d’Areva, l’entreprise qui donne à la France un niveau international, ne serait qu’une « chienne » ? La Société Protectrice des Animaux va avoir un énorme travail supplémentaire…

Olivier Besancenot justifie sa position en disant : le patron qui licencie un salarié lui fait perdre son emploi. Dans le mauvais état actuel de la France, il condamne ainsi un être humain au chômage et devient responsable d’une grande violence vis-à-vis de son employé. Il est donc « normal » que le salarié licencié s’oppose à la violence du patron par sa propre violence. Le salarié licencié occupe donc l’usine, défile dans la rue en incendiant quelques voitures au passage, ou au besoin enferme le patron pour l’obliger à « négocier ». Si l’on suit jusqu’au bout la logique de M. Besancenot, il faudrait enfermer les patrons dans une niche, où on leur fournirait des aliments pour chien.

Comme Olivier Besancenot a un très grand cœur, il soutient dans leurs violences les salariés licenciés. Pour le faire, il vient de créer le Nouveau Parti Anticapitaliste (le NPA).

Olivier Besancenot est de toute évidence un fidèle disciple de Karl Marx, génial penseur qui écrivait au temps des diligences et des machines à vapeur. Il croit encore fermement à l’exploitation de l’homme par l’homme et à la lutte des classes. Il veut transformer la France en Corée du Nord.
Olivier Besancenot met au programme du NPA une augmentation de 30 % des salaires. Il le fait, car il affirme qu’en mai 1968, les salariés ont obtenu une semblable augmentation des salaires.

C’est une grave erreur : les événements de mai 68 n’ont obtenu qu’une augmentation de 22 % du SMIG et de 12 % environ des autres salaires. Soit Olivier Besancenot ignore la réalité de ces chiffres connus de tous, soit il la modifie volontairement.

Une deuxième remarque est encore plus nécessaire. Avant mai 1968, la France connaissait le plein-emploi. On était même obligé d’importer de la main-d’œuvre étrangère. Notre pouvoir d’achat augmentait de plus de 5 % par an. Après mai 1968, le chômage s’est installé en France. À cause d’un nouveau comportement inflationniste des gouvernements et des syndicats français.

Il nous semble nécessaire de poser quelques questions à M. Besancenot.

De quel nom d’animal faut-il traiter les chefs d’État français qui augmentent régulièrement les contraintes économiques pesant sur les entreprises françaises, tout en créant le marché commun européen, donc en supprimant les droits de douane ?

Ils obligent ainsi les patrons français qui ne veulent pas déposer leur bilan, soit à délocaliser leur entreprise en Pologne, soit à faire fabriquer une partie de leur production en Slovaquie.
De quel nom d’animal faut-il traiter les chefs d’État français qui imposent lourdement les « riches », au nom du principe d’égalité. Ils font ainsi fuir de France les capitaux, privant par conséquent nos entreprises de l’argent dont elles ont besoin pour investir et innover, donc pour nous enrichir.
De quel nom d’animal faut-il traiter les responsables politiques européens qui suppriment les droits de douane protégeant l’Europe, donc laissent envahir l’Europe et la France, par les chemises chinoises ou les voitures indiennes ?

De quel nom d’animal enfin faut-il traiter les consommateurs français qui achètent une chemise chinoise ou une voiture allemande car, à qualité égale, elles valent bien moins cher ?
Pour conserver leurs clients, les chiens de patron sont obligés de quitter la France.
Finalement, nous sommes tous des chiens. Mais qui est le plus chien ? Le responsable politique ? Le patron ? Le consommateur ? Ou M. Besancenot qui vit dans un autre siècle ?

56 réponses à l'article : Selon Besancenot, les patrons sont des chiens

  1. Philippe Bagnon

    14/06/2009

    La différence entre le Besancenot facteur et le Besancenot politique: dans le premier cas, il n’y a que l’enveloppe du message qui est timbrée. 

    Répondre
  2. ozone

    26/05/2009

    Les chinois mangent du chien…..

    C’est surtout eux qui vont les faire maigrir…..

    Répondre
  3. IOSA

    26/05/2009

    [email protected]….

    Merci pour votre réponse car elle pose la véritable analyse d’une situation que je trouve ridicule, faute de trouver un autre adjectif plus cinglant envers le parti pris, ce qui interdit une véritable discussion…..même avec des gens d’un autre bord politique.

    J’oserai l’ amalgame entre ce que faisait l’ Eglise chrétienne, il y a quelques siècles avec ceux qui n’étaient pas vraiment chrétien.

    [email protected]…..

    Vous avez des idées que je trouve excellentes à souhait….

    IOSA 

    Répondre
  4. Jaures

    26/05/2009

    Cher Fox, je n’ai pas vu les riches maigrir ces derniers temps (lire le VSD du 30/04/09: " De Charlotte de Monaco à la jet-set, cette jeunesse dorée qui ne connait pas la crise"). Ils me semblent même bien repus.

    Et les salariés ?

    Répondre
  5. FoxRenard

    26/05/2009

    Jaures <> _________________ Evidemment ! Vos pays de predilection comme par exemple la Coree du Nord, qui vous en conviendrez n’est pas un pays liberal, ne peuvent pas etre touches puisqu’ils sont en crise permanente depuis des decennies. En France, quand vous aurez lamines tous les riches et vous les aurez delestes de tout leur argent, au lieu d’apprendre a en produire vous-memes, vous devrez vous entretuer pour bouffer car vous aurez asseche le seul etang qui vous permet encore de vivre. Quand les riches maigrissent, les pauvres meurent, Jaures ! Il semblerait que les gens comme vous ou Besancenot, aux cerveaux laves ou implantes (c’est pas possible autrement), n’ayez encore jamais reussi a poser ou comprendre la bonne equation !

    Répondre
  6. sas

    26/05/2009

    Besancenot a tout du tekel……il aboit beaucoup…mais ne mords jamais…..il veut a lui tout seul changer l ordre economique pour une aventure douteuse…..faut arrêter de rêver

    La grande difference quand un pitt bull ou un caniche te pisse sur le bas de ton pantalon……lorsque c’est la pitt bull……tu le laisse terminer tranquillement….

    a méditer….on ne peut pas attaquer les multinationnale de front…mais on peut les contrôler au niveau nationnale par des mesures nationnales et les contraindre, tant leur obsession d’accéder aux clients et aux marchés est grande et maladive…..

    on ne peut faire sans…mais on doit les museler…(fiscalement socialement , écologiquement etc)

    où sont à ce jour les enclumes et autres MAC qui ont ouvert nos frontières" en omettant a l insue de leur plein gré" ce petit point de détail ????????

    arrêtez de nous prendre que pour des cons…svp

    sas

    Répondre
  7. VITRUVE

    26/05/2009

    AVE
    complètement hors sujet: aujourd’hui 26 mai, not’ bon maître inaugure LA base française en Abu Dahbi ( orthographe variable) motif officiel: lutter contre la piraterie… Les pirates rigolent, les Iraniens savent eux, que le p’tit Français aux ordres, installe une base arrière pour la prochaine Co…rie des ricains dans le coin…
    Réjouissant avenir pour ceux de vos fils et filles qui ont choisi de servir la grande muette…
    VALETE

    Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    26/05/2009

    O3

    Les relations entre chiens sont souvent meilleures que celles entre humains et peu importe la taille. Ce site montre déjà de façon éclatante comment l’humanité animale ou l’animalité humaine fonctionne, suivant le côté où l’on se place!

    NB: on dit bien "l’homme est un loup pour l’homme" et "le chien est le meilleur ami de l’homme (et de la femme)". Il est vraiment regrettable que les chiens ne puissent parler…, mais avec la mutation que le facteur si photonégique et avec-les-mains-dans-les-poches-de-son-jeans vient d’annoncer, on pourra enfin les interviewer. Quel progrès pour la science, que du pur bonheur!

    Répondre
  9. Jaures

    26/05/2009

    A Iosa: Je ne cherche pas à être convaincant (quel intérêt sur ce site) mais à amener un éclairage différent aux affirmations péremptoires des éditorialistes et de leurs commentateurs. Je ne tiens pas spécialement à défendre Mme Royal sur cette affaire. Elle a commis une erreur et doit la réparer. Il est cependant nécessaire de remettre ce jugement dans son contexte, rappeler que la justice avait émis des avis différents il y a 4 ans et que la victime de ce licenciement n’est pas dans une situation d’indigence. En bref, je remarque que l’on s’apitoie sur un salarié non pas en fonction de son préjudice réel mais en fonction de la personne qui le lui a causé. 2500 salarés sont licenciés chaque jour depuis août, aucun n’a connu autant de sollicitude sur ce site que l’ancienne attachée parlementaire de Mme Royal.

    Cher Hans, les employeurs fuient également les pays libéraux: Dell a préféré les salaires Polonais à ceux d’Irlande. Sans doute dans quelques années ceux des Indiens et des Chinois. Faut-il nous aligner sur le mode de vie de ces derniers ? Je vois qu’après l’Irlande et l’Angleterre en piètre état, la Suisse est le nouveau modèle. Profitez-en, bientôt il ne vous restera plus que Monaco.

    Répondre
  10. ozone

    26/05/2009

    Dans le fond,Besancenot voit juste,quand une critique sur les "gros" managers des multinationales est faite,trop souvent,les "petits",bien souvent des sous traitants qui ont en réalité leurs intéréts plus proches des salaries qu’ils ne le pensent,suivent les rails bien sagement comme de gentils toutous,le caniche qui suit le rottweiler,belle image,méme si ce dérnier n’hésitera pas a lui pisser dessus a la premiere occasion………..

    Répondre
  11. HansImSchnoggeLoch

    25/05/2009

    Jaures<<Immaginez un instant que le prêt hypothécaire, cher à Sarkozy, ait été mis en place en 2002 ?>>

    Argument totalement fallacieux, le prêt hypothéquaire existe en Suisse et la Suisse se porte beaucoup mieux que la France. Le chômage est à mi-hauteur de ce qu’on trouve en France.
    Il est vrai que la Suisse a bien fait de ne pas faire partie de l’UE.

    Répondre
  12. HansImSchnoggeLoch

    25/05/2009

    Jaures <<les pays les plus libéraux sont les plus sévèrement touchés par la crise (Irlande, Angleterre,…) >>

    Cela fait partie du bonimenteur (nième évocation), les élections approchent on le sent! La crise vient aussi en France, elle est d’ailleurs déjà plus aigüe que ce que certains croyaient au début de l’année. Les douaniers devraient être plus attentifs.
    Les employeurs s’en vont de ce pays non pas pour délocaliser comme quelqu’un le pense, mais surtout parce qu’ils en ont assez de la mentalité de ce pays. Par exemple avec une personne comme vous Jaures dans une équipe, la production devient quasiment  impossible, il y aurait des revendications et des conflits du matin au soir avec failite assurée au bout du tunnel!
    Autant fermer et aller planter des choux…
    Pourquoi ne pas créer votre propre entreprise idéale avec les amis que vous avez mentionnés dans un post précédant? Avec leur éducation et votre vision cela ne devrait pas poser de problèmes.

    Répondre
  13. sas

    25/05/2009

    Nous sommes dans la dernière ligne droite…..de besancenot le postier et l ultra gauche……au vert et la poignée de gochos…..sans compter dieudonné et son attelage de bric et de broc d extreme gauche…..

    après les enfoirés décérébrés (ps) , les escrocs pathtiques(ump) voici les les déjantés de subversifs…..

    TOUT DONC POUR EVITER LE FRONT NATIONNAL…..mais la faillitte et la chute n en sera que plus dure…..

    AU MOINS MAINTENANT LA LIGNE DE FRONT EST ELLE CLAIREMENT DELIMITE……messieurs les méchant on voit bien où son posés vos sabots cornés…..

    SAS

    Répondre
  14. siniq

    25/05/2009

    @ Jaures

    Le livre en question n’est pas à la gloire de la reine du Poitou et si l’employé en question a trouvé un éditeur, il faut reconnaître que la Madone des Charente lui a rendu service en montrant son véritable caractère et qui vous que si un employé licencié d’une entreprise n’aurait pas la chance d’ être publié quand la damoiselle Pingeot Écrivait son torchon, elle n’ a eu aucun problème pour trouver un éditeur, MERCI PAPA.

    Bien, on retourne dans son coin, réviser ses bases.

    Répondre
  15. IOSA

    25/05/2009

    Sur le nombre Jaures est écrasé, mais sur le fond ?….. il faut tout de même reconnaître que plus celà va, plus celà va mal en France.

    Tout le monde veut sa place au soleil, c’est très exactement le moteur de la France et ce qui se passe actuellement est tout le contraire du bon sens.

    A force de lois contre les ouvriers, a force de lois pour le patronat, il n’existe plus d’avenir de carrière dans une quelconque société. Tout au plus, faut il espérer rester dans son emploi lors de la première vague de licenciement, tout en priant que la réplique soit le plus tard possible.

    Redonnons le sens donné par le facteur au mot chien qu’il employa, ce qui évitera d’inutiles reproches à Jaures qui n’y est absolument pour rien dans les faits, tout comme ici pour beaucoup sur Sarkosy et sa politique ultra-contraire à l’attente de la grande majorité des Français, tous bords confondus.

    Les gens riches et très riches ne sont pas pour la gauche et ni pour la droite, ils sont avant tout pour celui qui saura garder leurs portefeuilles tranquilles et bien gonflés.

    Les gens modestes et pauvres ne sont pas plus de gauche ou de droite, ils sont pour celui qui saura leur parler d’un avenir, même si il ment……la fluctuation de la majorité gauche/droite durant les dernières décennies trouve son essence dans cette explication parce qu’il existe bien davantage de gens modestes et pauvres qu’il ne peut avoir de gens riches.

    Alors que Besancenot dise que les patrons sont des chiens, il est sans doute plus proche de la réalité que nous le pensons, car dans cette fonction, beaucoup n’hésitent pas un seul instant à délocaliser pour faire davantage de profits.

    IOSA

    Répondre
  16. Matrix

    25/05/2009

    @ Jaures : que vous arrive-t-il ? Je vous trouve soudainement moins convaincant dans vos arguments… moins credible… a bout de souffle ?

    Vous entrez dans les details quand il s’agit de defendre Mme Royal mais vous restez tres general quand il s’agit de quelqu’un de droite… Tactique politique biensur mais c’est vraiment de plus en plus flagrant. Essayez de le faire de maniere plus latente et la manipulation fonctionnera un peu mieux… Enfin bon courage quand meme pour le travail fait en matiere d’argumentation ! Vous etes vraiment fait pour la politique vous !.. Alors bravo pour le temps que vous y mettez ! Et encore merci pour maintenir la discussion sur ce site.

    Vous savez gagner de petites batailles mais je crains fort que vous ne perdiez la guerre.

    Répondre
  17. Jaures

    25/05/2009

    Cher Siniq, si je lisais tous les livres à la gloire de Mme Royal, j’y passerais mes dimanches. Les 2000 salariés licenciés chaque jour n’ont pas la chance de trouver un éditeur aussi facilement. Avec un nouveau job à l’UMP, l’auteur du livre n’aura guère de problèmes de fin de mois. J’aimerais autant de sollicitude à l’égard des ouvriers et employés virés comme des malpropres après avoir durant des années effectués des efforts de productivité au nom de la mondialisation.

    Cher Hans, les pays les plus libéraux sont les plus sévèrement touchés par la crise (Irlande, Angleterre,…) de même que ceux qui se sont laissés grisés par la spéculation immobilière (Espagne). Mais, surtout, les travailleurs et chômeurs de ces pays souffrent bien plus que ceux qui bénéficient de prestations sociales. Ainsi, en Irlande et en Angleterre, les vagues de licenciements des premiers mois vont laisser sans ressources d’ici l’été des dizaines de milliers de personnes (les indemnités, de moins de 600€/mois, ne durent que 6 mois). Sans parler des retraites par capitalisation qui s’effondrent.

    Notre chance en France ? Que la droite n’ait pas encore eu le temps de mettre son programme totalement en application. Immaginez un instant que le prêt hypothécaire, cher à Sarkozy, ait été mis en place en 2002 ?

    Répondre
  18. bouzbouz

    25/05/2009

    franchement on les reconnait bien là les sarkozistes dans 80% DES COMMENTAIRES!!! Continuez à critiquer dans votre bain au champagne sans oublier le toast au caviar!regardez un peu dans le monde tout ce qu’il se passe et après avant de critiquer les autres, remettez vous en question!!!

    Répondre
  19. HansImSchnoggeLoch

    24/05/2009

    Jaures <<Comme je m’y attendais, quand le salarié est celui de Mme Royal, ou de tout autre socialiste, il n’est pas de meilleurs défenseurs du code du travail que les participants à ce site >>

    Je crois que maintenant vous dépassez les bornes. Le baliverneur qui vient nous bassiner à longueur de semaines sur la lutte des classes, c’est vous. Le bonimenteur qui vient déverser régulièrement son fiel sur ceux qui ont mieux réussi dans la vie, c’est vous. Le critiqueur régulier de la religion chrétienne (les pinguins vous remercient), c’est encore vous. Que ne vous a-t’on entendu critiquer la religion de vos amis?
    Et il faudrait lire tout cela et rester impassif, mais pour qui vous prenez-vous?

    La crise, Jaures, elle ne fait que commencer, car le diagnostic qui a été fait par les gouvernements n’est pas le bon. Ce n’est pas trop de libéralisme qui a provoqué cette crise, mais bien trop d’interventionisme étatique. Ce n’est pas recouvrir les dettes existantes par de nouvelles dettes qui vont rembourser les premières *). Le résultat de l’addition de 2 chiffres négatifs reste à ma connaissance un chiffre négatif. Le proche avenir va vous le prouver et toutes vos gesticulations, tourbillons, lamentations et indignations seront en vain!

    *) votre argumentation d’imposer encore plus ceux que vous appelez les riches ou les nantis est contre-productive, car ils ont eux les ressources d’aller brouter l’herbe d’un autre pré. Et qui pensez-vous va payer ensuite? Dans un ménage quand l’encre rouge commence à couler on réduit les dépenses, les gouvernement successifs de gauche ou de droite eux ont fait l’inverse, chez eux les rivières remontent à leur source.

    Répondre
  20. siniq

    24/05/2009

    Jaures

    Ce soit disant vide juridique n’ a pas empéché vos petits camarades de gauche de crier "Haro sur le baudet" quand il s’ agissait d’ un député de droite.

    La Dame Royale savait très ce qu’ elle faisait car elle a essyé de faire payer les salaires de ses employées par un directeur régional d’ EDF qui a refusé, il a subit les foudres de Reine poitevine.

    Répondre
  21. siniq

    24/05/2009

    Jaures

    Lisez le livre de l’ employé de Madame Royale, instructif sur l’ état d’esprit du personnage, une mére grippe-sous.

    Répondre
  22. Kamarad

    24/05/2009

    "Jaures en est a la lutte des classes, alors que l’économie est en chute libre, un vrai gogo de gauche, il m’amuse."

    Et Rockfeller, Bouyges et consorts, où en sont-ils si ce n’est à la lutte des classes ?

    Si la crise est là et l’économie en chute libre, c’est bien parce que les salariés (les ex-travailleurs) ont déserté le champ de bataille.

    Sûr qu’avec des millions de smicards qui jouent contre leur camp, nous ne sommes pas près de sortir de l’auberge.

    Répondre
  23. Jaures

    24/05/2009

    Comme je m’y attendais, quand le salarié est celui de Mme Royal, ou de tout autre socialiste, il n’est pas de meilleurs défenseurs du code du travail que les participants à ce site . Je dis vide juridique car le cas des attachés parlementaires (lié à celui de l’élu avec lequel ils travaillent) est très spécifique. Le cas était sigulier, c’est pourquoi il a donné lieu à des jugements contradictoires. Ceci dit, si Mme Royal a été condamnée, c’est qu’elle avait tort. Sa condamnation à 2500€ après 12 ans de procédure était donc justifiée.

    J’attends que vous défendiez tous avec le même zèle les dizaines de milliers de salariés licenciés chaque mois et qui ne bénéficient ni du même soutien juridique, ni du même luxueux point de chute.

    A ALF007: pendant que vous vous gaussez de la lutte des classes, les salariés, eux, la mènent au jour le jour. La question ? Qui va payer la crise ?( maintenant par le chômage et le pouvoir d’achat, plus tard quand il faudra payer les traites du déficit).Ceux qui en sont la cause, les spéculateurs, financiers et grands patrons, ou leurs salariés à qui on a demandé toujours plus de sacrifices depuis des décennies ?

    Répondre
  24. Lambda

    23/05/2009

    Un(e) politicien(ne) condamné(e), c’est toujours un réel bonheur….

    Cela dit, est-ce bien raisonnable de polémiquer sur une pareille broutille ?
    Vous ne pensez pas qu’il y a des choses autrement plus graves ?…

    Répondre
  25. alf007

    23/05/2009

    Jaures en est a la lutte des classes, alors que l’économie est en chute libre, un vrai gogo de gauche, il m’amuse.

    Répondre
  26. HansImSchnoggeLoch

    23/05/2009

    Jaures <<Je reconnais que Mme Royal est tombée dans un panneau juridique qu’elle n’a pas vu venir.>>

    De plus en plus lamentable. Quand c’est une personne de votre bord qui est incriminée tout ce que vous trouvez à dire c’est que vous reconnaissez qu’elle est tombée dans un panneau!!!

    Répondre
  27. Florin

    23/05/2009

    La Royale : voulait diriger tout un pays, mais s’est pris les pieds dans le tapis avec deux pov’ secrétaires qui lui ont fait visiter les prud’hommes … A sa place, j’aurais mis sur la table les 2500 euros, et j’aurais fermé ma gueule …

    Et ne parlez pas de vide juridique : on bosse, on a une fiche de paie, y’a des pépettes qui tombent à la fin du mois et à la fin du contrat. Plus simple que ça tu meurs.

    Bon, cela dit, faut pas s’acharner sur une gourde : elle ne s’appelle pas Julien Dray, et n’achète pas des Rolex avec le pognon des étudiants (catégorie par définition riche, n’est-ce pas …).

    Répondre
  28. Barthélémy

    23/05/2009

    Histoires de chiens dans la dissociété d’irresponsables.

    Plus de 100.000 chiens sont abandonnés chaque année en France.

    Voilà la dissociété du vivant consommable et jetable. Et ce ne sont pas les plus riches qui pratiquent ces actes d’irresponsables.

    Besancenot nous répondra que c’est de la faute au capitalisme.

    Répondre
  29. Frédéric Bastiat

    23/05/2009

    <<<Jaurès>>>.
    J’avais bien raison d’avoir un doute : selon que vous serez socialiste ou bien misérable etc etc. Vous n’êtes pas crédible Jaurès. Je ne rêve pas ? C’est vous qui parlez de « slogans faciles et péremptoires » ? C’est pourtant bien votre genre « nos vies valent plus que leurs profits ».

    Pour moi pas de slogan, un citoyen condamné par la justice est un voyou, un citoyen qui paye l’ISF est un riche. Alors balayez devant votre porte et efforcez vous d’être cohérent avec vos idées !

    Répondre
  30. Jaures

    23/05/2009

    Cher Fred Bastiat, ne lancez pas des slogans faciles et péremptoires. Dans cette étrange affaire, qui date de 1997, Mme Royal a bénéficié de 2 non-lieu avant d’être condamnée à 2500€. Quant à la plaignante, je lui reconnais une bonne gestion de carrière: elle a, grâce à ce vide juridique, obtenu le cumul de salaires et d’indemnités de licenciements (les salariés de Caterpillar aimeraient profiter des mêmes avantages) et est aujourd’hui attachée parlementaire du député UMP des Vosges. Bien joué. Je reconnais que Mme Royal est tombée dans un panneau juridique qu’elle n’a pas vu venir.

    Maintenant, cher Fred, comparez la situation de cette plaignante à celle des dizaines de milliers de salariés licenciés ces derniers mois et vous saurez où sont les vrais patrons voyous.

    Répondre
  31. HansImSchnoggeLoch

    23/05/2009

    Pour les fabricants de nourriture pour chiens je suggère l’émincé de "boeuf-sans-sauce-nô sur lit de facteur sans courrier". Bon appétit les toutous de souche!
    Les plus de 1 million de nouveaux toutous quant à eux recevront le roman célèbre  de Fritz Wöss en version originale. Cela devrait les mettre en condition pour affronter leur nouvelle vie.

    Répondre
  32. desgans

    22/05/2009

    Les patrons sont des chiens et besancnot est un porc !

    Répondre
  33. ozone

    22/05/2009

    Houuu…..HOOUUUUU…..
    Le croquemitaine nouveau est arrivé,sous la forme d’un postier,cela fait vraiment peur aux "petites gens",surtout que le facteur sonne toujours deux fois…
    ça ressemble surtout au garderobe de Ségoléne,trés utile au bon moment pour faire exploser le parti socialiste,
    Malins les mecs,plutot leurs conseillers gringos….Ils savent y faire celas.

    Répondre
  34. Frédéric Bastiat

    22/05/2009

    <<<Jaurès>>>
    "Ségolène Royal a été condamnée. La chambre sociale de la Cour de cassation a confirmé, le 8 avril dernier, la condamnation de Ségolène Royal en rejetant le pourvoi formé par Ségolène contre une condamnation prononcée par la cour d’appel de Rennes.

    La cour d’appel de Rennes avait donné raison à deux anciennes-attachées parlementaires de l’ancienne candidate socialiste à la présidentielle qui réclamaient depuis douze ans le versement de salaires non payés" (…)

    Actualité française.com

    Ah ces patrons "voyous", je compte sur vous pour les punir mon bon Jaurès. Je ne sais pas pourquoi j’ai un doute…

    Répondre
  35. HEFF

    22/05/2009

    Besancenot et Nicolas Sarkozy sont des alliés objectifs, le facteur de Neuilly prépare le terrain pour la politique étatiste, soviètique, immigrationiste, liberticide, du petit Nico, pas grand chose ne sépare les 2 agités du bocal, c’est la droite bling bling du système contre l’extrême gauche bobo du système, seulement Sarkozy fait un trés mauvais calcul dans la mesure où à droite il n’y a pas d’union entre fausse droite et droite nationale lors des élections alors qu’à gauche toutes les tendances peuvent s’unir quand c’est nécessaire, le président super-star aura beaucoup de mal a réédité son score de 2007 (déjà s’il finit son mandat actuel ce sera un exploit).

    Répondre
  36. UN chouka

    22/05/2009

    Vous excuserez ma lourdeur au sujet "des chiens ",mais la lumière est arrivée avec le jardinage tout a l’heure .(je porte un bob tout de meme 🙂

    Ben, oui, les chiens ,il me semble,sont des bèstioles gentilles mais surtout soumises aveuglémént aux "hommes "qu’ils prènent pour des génis je crois ?

    Pour ma part, je préfère de trés loin les chats .

    Cèrtains emploient cette expression (chiens ) pour désigner les mèrcenaires armés et violents au sèrvice des riches nantis qui ne veulent pas voir de "désobéissance a l’ordre",faire taire les oppositons et reigner la "justice " si juste pour tous ?

    Les chiens  sont dit’on dréssés par les "hommes " ,ce qui ne veut suremlent pas dire cultivés par les "hommes ",il me semble  ?

    Aussi, ,je penses qu’ O. .B,ne s’est peut etre pas trompé de qualificatif en fin de compte  🙁

    Dans le passé pas si lointain, ne disaient ‘on pas :"les patrons "etaient ceux qui dirigeaient leurs boites(les singes )et les travailleurs les èsclaves(la viande ) en général ?

    Aujourd’hui,"les patrons "sont vraisemblablement plus que jamais,les sèrviteurs zélés de la finance qui les manipulent comme des èsclaves du passé?

    Ces patrons, ont tous les désavantages du gèstionaire rèsponsable , et n’ont plus le fric assuré pour leur acharnement a survivre ,on dirait ?

    Cèrte le sydicat des "grands patrons" se parent peut etre de ce qualificatif pour se donner de la légitimité, mais en réalité, ils ne sont peut etre que des financiers qui tirent les ficelles des boites soutaitantes et sous contracts avec les centrales d’achat et le rèste ?

    Cèrte, ce n’est pas le cas de toutes les boites, mais tout de meme, ça y resemble, je crois ?

    Pour un oui, ou un non, ces bosseurs et leurs bétail se retrouvent a la rue a ne plus savoir que fabriquer , ne plus savoir a qui vendre,a ne plus pouvoir invèstir ……………………etc ? 

    Donc "les chiens "ne sont peut etre plus ceux que nous croyons  🙁

    "Aux piéds chien !"

    Répondre
  37. VITRUVE

    22/05/2009

    AVE
    "en revanche lui est une merde…..et il n y a pas de merde de race*…" Mais si… SAS il y en a!

    *influencé par les ready-mades de Marcel Duchamp  Piero Manzoni déféqua en 1961, dans 90 petites boites de conserves, (plus précisément il déposa trente grammes d’excrément par boîte pour vendre par la suite ces boîtes au prix de trente grammes d’or selon la valeur du cours de l’or) sur lesquelles fut inscrit "merde d’artiste" en différentes langues. Toutes furent comme prévu, vendues à prix fort!


    Pierre Cambronne ( 1780-1842) de retour! n’est-ce pas modérateur?

    VALETE

    Répondre
  38. Jaures

    22/05/2009

    A Pascale: Vous trouvez que la société fonctionne très bien telle qu’elle est ? Sans prôner l’égalitarisme des revenus, n’y a-il pas quelque abus quand un patron gagne plus de 500 fois le salaire de son ouvrier et que, quel que soit ses performances, il parte avec une retraite égale à 60 années de smic mensuel ?

    Hans, pardonnez moi mais votre parabole du "pré coupé" m’a totalement échappé.

    Répondre
  39. UN chouka

    21/05/2009

    Pourquoi, ceux qui sont des gens capables et qui comprènent bien cette société  ,mais qui sont sans attache dans cet etat,se fixent’ils comme but,un avenir islamiste dans cette société ?

    A l’évidence, ils soutiènent cette forme d’èsclavagisme particulier lié a des sociétés pauvres ,peut etre ?

    Ne s’attendent ‘ils pas a une chûte imminante de cette société et sa culture ?

    L’èsclavagisme ancien est en passe de mourir complètement ;aussi placeront’ils un nouvel ordre violent dont nous navons pas l’habitude ,ni des places assises me semble t’il ?

    Ont’ils le fric ?

    Sont’ils des travailleurs reconus ?

    Répondre
  40. HansImSchnoggeloch

    21/05/2009

    Jaures <<Par ailleurs, votre diatribe contre la HALDE est déplacée>>

    Mon pré est presque coupé, le vôtre ne l’est peut-être qu’à moitié. Mais avant que vous ayez fini de le couper vous mangerez encore votre chapeau, cela je vous le prophétie.
    La halde n’a pas été élue par le peuple que je sache! S’il faut la légitimer un vote populaire s’impose.

    Répondre
  41. Barthélémy

    21/05/2009

    Une histoire de chien.

    N’est-ce pas le " grand " philosophe Jean –  Paul Sartre qui affirmait à une époque " Tout anti-communiste est un chien " ?

    Ne dit-on pas que l’islam et l’antiracisme sont devenus le nouveau communisme?

    Les communistes d’hier sont les islamo-gauchistes aujourd’hui.  Nombreux sont d’ailleurs ceux qui  enseignent dans nos universités.

    Répondre
  42. sas

    21/05/2009

    Oui et alors ….il y a des chiens De race….

    en revanche lui est une merde…..et il n y a pas de merde de race…

    un postier quoi en somme…

     

    SAS

    NB° lui et son NPA est inexistant…et simplement l instrument d autres couillons qui joue lamentablement avec le feu…suivez mon regard…

    Répondre
  43. Pascale

    21/05/2009

    La nouvelle stratégie de communication de l’extrême gauche et des syndicalistes, c’est de faire croire que ceux qui se révoltent sont courageux car eux, ils osent se rebeller contre la dictature des patrons. Ceux qui n’osent pas sont des veaux (des c…).

    La doctrine des gauchistes est en théorie vraie : prenons aux riches patrons pour distribier aux pauvres salariés.

    Le problème c’est que la technique des vases communiquants ne fonctionne pas du tout dans ce cas là. Ou plutôt si, elle fonctionne mais ses effets assez rapides vont transformer tout un pays en société dans laquelle toute tête qui dépasse sera coupée. La redistibution à grande échelle tue toute prise d’initiative, toute prise de responsabilité, toute entreprise individuelle, toute créativité, toute envie de prendre des risques (on veut tous être fonctionnaires), c’est l’entropie maximale donc la mort du sytème.

    En effet, seules les différences permettent les dénivélations, donc la production d’énergie, donc la vie.  Cf : l’ex-URSS

    Répondre
  44. Jaures

    21/05/2009

    Trémeau, une fois de plus, raconte des balivernes. Besancenot a en effet déclaré: "Les patrons de Caterpillar sont des chiens". Je ne crois pas qu’il y ait 1 million de patrons pour diriger cette entreprise. Et quand on regarde la manière dont ont été traités les salariés, ne peut on pas considérer que, eux, ont été moins bien considérés que des chiens ?

    Cher Hans, je vous rassure, certains patrons n’hésitent pas a utiliser des vigiles pour intimider les syndicalistes. Par ailleurs, votre diatribe contre la HALDE est déplacée: celle-ci ne s’occupe en rien des conflits sociaux mais des discriminations qui touchent les citoyens en raison de leur origine, leur nom, leur sexe, leur age ou leur handicap. Jetez un coup d’oeil sur son dernier rapport. A moins que vous considériez comme normal que l’on ait moins de droits si l’on est noir, agé, femme ou victime d’un handicap, auquel cas, inutile de perdre votre temps.

    Répondre
  45. Kamarad

    21/05/2009

    De quoi vous plaignez-vous ?

    Quand allez-vous comprendre que si il existe une alternance politique, il n’y aura aucune alternative tant que l’écrasante majorité des salariés baigneront dans leur léthargie ?

    Olivier Besancenot travaille pour vous : chouchou de la presse capitaliste, hyper médiatisé, sa candidature est du pain béni pour la réélection de Nicolas Sarkozy.

    Un véritable révolutionnaire ne parlerait ni n’agirait comme il le fait.

    Répondre
  46. Saint Tex

    21/05/2009

    Oh que non, Besancenot n’est pas idiot.  Il dit parfois des choses sensées voire évidentes, force est de constater (je dis bien parfois).

    Et il n’est pas non plus pauvre, lui qui vit dans un superbe appart sur la butte Montmartre (secteur très prisé) et qui émarge à plus de 5000 € par mois avec les accointances de son ex-beau-père communiste acharné Alain Krivine dont il est le poulain, en plus de son salaire de facteur et du salaire de sa compagne, la directrice d’une société d’édition très importante.  Il n’y a que les pauvres cons pour croire qu’il est prolo avec le peuple et pour le peuple.  Il guette le pouvoir, c’est tout.  Combien d’idiots utiles vont voter pour lui ?

    Pour moi, il est un Pol Pot en puissance qui a du mal à cacher ses pulsions meurtrières.  Pour l’instant, il est téléguidé, mais attention s’il s’emballe…

    Répondre
  47. greg

    21/05/2009

    Oui, effectivement, Monsieur Besancenot est maladroit face à cette remarque. Il est vrai que des patrons qui licencient sur demande des actionnaires pour engranger plus de dividendes (qui ne serviront en rien le développement de l’entreprise), cela revient à préferer l’argent plutôt que l’être humain.
    Or, les chiens sont des animaux vivant en meute, au service de la meute. Ce que les patrons licencieurs ne sont pas. Ils sont au service d’une grande escroquerie, la philantropie liberale qui ne veut que conserver le pouvoir en berçant le peuple par d’innombrables slogans télévisuels.
    Je vous remercie d’apporter votre contribution à l’humanité, et j’ose vous rappeller que libéral ne veut pas dire liberté humaine mais liberté économique, c’est à dire considérer les êtres humains comme un acteur économique au même titre que les amortissements, etc… C’est avec des grandes idées comme celle-la que l’humanité arrive elle-même à se mettre en danger.
    Alors continuez à le défendre ou plutôt défendez vos intérêts, mais s’il vous plait, laissez les vrais gens en paix avec votre philosophie post coloniale.

    Merci.

    Répondre
  48. alf007

    21/05/2009

    oui mais  en france aujourd’hui, mis a part la fonction publique, ce n’est pas les syndicat qui donnent du travail mais le patronnat.

    Besancenot  est un rigolo qui veut nous vendre le catéchisme de l’extrème gauche, dont les résultats sont nuls, un régime  comme a Cuba merci,les idoles de ce monsieur sont tombés a l’est, pour la chine attendons la suite.

    Le facteur en tout cas n’a pas l’air de se tuer au travail.

    Répondre
  49. UN chouka

    21/05/2009

    A mon avis, il y a là dedans une idéologie pèrfide ,"dangereuse" et bien montée dont il faut essayer, il me semble,de mémonter tous les aspècts cachés qui n’apparaisent généralement qu’en "dèrnière minute " .

    Me souvenant du stalinisme, je ne peus que me redire trés vit ,que ces gentillles pèrsonne ne se donnneraient  pas tout ce mal pour notre belle pomme ignarde ,mais plutot pour leurs futurs postes privilégier et  bien sur impitoyable au besoin dans une habituelle société èsclavagiste comme d’hab …………………………………………

    Les fins limiers qui pilotent les aboyeurs,dèrière le décors sont les memes , je crois 😀

    De toute façon, l’exploitation des travailleurs n’est plus vraiment la meme que jadis, il me semble aussi les cartes ,ne sont plus les memes ,je crois ?

    Chacun pour sa peau ………………………

    Répondre
  50. HansImSchnoggeloch

    21/05/2009

    Il y a 50 ans on aurait fait comprendre à ce freluquet mal élevé dans une ruelle sombre qu’il faut être poli avec les personnes plus âgées. Un petit brossage bien fait aurait suffi pour le remettre en place.
    Aujourd’hui tout est permis, tout est relatif et ceux qui ne sont pas d’accord avec ce laxisme risquent de faire connaissance avec la halde et autres assoces de la même espèce.
    A mon avis il faudra commencer par remettre en place toutes ces assoces, ce qui ne sera pas une partie de plaisir. Remettre en place le freluquet sera ensuite beaucoup plus facile.

    Répondre
  51. veritas veritatis

    21/05/2009

    Olivier Besancenot, c’est bien connu, est bête à manger du foin. Mais c’est un bourricot utile. Les chiens ont besoin de lui pour savoir où est le niveau zéro de l’échelle de température sociale. 

    V V

    Répondre
  52. Florin

    21/05/2009

    B.Tremeau est devenu veterinaire … Jamais trop tard pour une reconversion.

    Répondre
  53. IOSA

    20/05/2009

    Faut il y voir une peur irraisonnée et une aversion pour les canidés ?

    Certainement plus que probable pour un facteur !

    IOSA

    Répondre
  54. Lambda

    20/05/2009

    <<<ses amis…d’origine nord africaine>>>>>

    A remarquer aussi qu’ils nous traitent également de singes…. Là encore, c’est une parenté avec le langage besancenoen puisque, en langage populaire, le singe, c’est … le patron ! Et un patron est, par définition besancenoenne, un fumier de capitaliste ! CQFD

    Répondre
  55. Bellar

    20/05/2009

    L’expression "chien" Besancenot la tire certainement de ses amis…d’origine nord africaine : en effet dans ces pays on traite  tout naturellement l’autre de "chien"  en guise d’insulte. C’est dire le degré de culture de ce petit monsieur.

    Pour ce qui concerne sa "vision"  politique, on le sait il veut fou/./..tre le bor/..l  en France et détruire le pays déjà bien malade.

    Répondre
  56. Matrix

    20/05/2009

    Olivier Besancenot qui-n’enleve-jamais-les-mains-des-poches-de-son-jean veut refaire mai 68… il veut refaire le monde plutot que de se refaire lui meme. C’est parce qu’il est toujours en retard d’une guerre. Si les patrons sont des chiens alors l’humanite entiere est de la race canine.

     Sincerement je le plains, car cela doit etre dur d’etre Olivier Besancenot tous les jours.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)