Service minimum dans les transports : pas pour demain !

Service minimum dans les transports : pas pour demain !

Les franciliens endurent une longue grève du RER, mais les députés chargés
d’examiner l’application de la loi de 2007, ne trouvent à ajouter que du dialogue social, de la décentralisation du management de la SNCF et de la discussion entre les sociétés responsables du
transports et les usagers !

 

Les Députés rappellent qu’il s’agit d’une loi de continuité des transports,
pas de service minimum. Car celui-ci aurait exigé une  réquisition, qui selon les parlementaires n’est ‘pas souhaitable’. On voit qu’ils ne prennent
pas les transports en commun pour se rendre au travail…

La commission ne voit donc pas de nécessité de légiférer à
nouveau.

Les Français en sont
donc pour leurs frais et pour une promesse électorale àmoitié tenue !

 

 

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: