Simple comme un coup de fil !

Simple comme un coup de fil !

Décidément l’activisme des fils Sarkozy sont d’une grande aide pour déciller les yeux de nos
médias !

En effet, nos journalistes semblent tout étonnés de déccouvrir qu’un conseiller culture de l’Elysée ait pu intervenir directement auprès d’une autorité indépendante pour « s’informer » sur les
raisons du refus par celle-ci de verser une subvention à Pierre Sarkozy, deuxièmee fils du Président de la République et producteur de rap de son métier.

C’est pourtant le b-a ba de la politique que  d’appeler la bonne personne au bon moment pour faire avancer un dossier !
Bien sûr, il s’agit d’obtenir de l’argent pour le fils du Président. Bien sûr, on peut penser que son père aurait été plus avisé de lui conseiller de gagner cet argent, de l’emprunter à une
banque, ou de lui donner dans un élan de générosité. Cela aurait montré un sens moral un peu élevé et une volonté de rompre avec les pratiques habituelles de la politique.

On apprend au passage que le rôle de la Société Civile des Producteurs Phonographiques (SCPP) est non seulement de collecter la rémunération de ses membres auprès des utilisateurs de leurs
catalogues (sites web, radios etc.), mais aussi de distribuer des aides, à ses membres.

Or, Pierre Sarkozy n’est pas membre de la SCPP… sans doute pour économiser la cotisation !

Pendant ce temps, les Français galèrent pour trouver un travail, faire vivre leurs entreprises et leurs familles et payer leurs impôts.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: