SNCF, le scandale continue

SNCF, le scandale continue


Il y a bien sûr eu la neige et un pays qui semble chaque année moins capable d’y faire face, mais il y a eu
aussi, dès jeudi soir et tout le week-end, le spectacle affligeant donné par la SNCF dans ses grandes gares, notamment parisiennes.

Des centaines de personnes, debout dans des halls, attendant que le quai et l’horaire de leur train soit enfin affichés, car ceux-ci ne sont pas communiqués dans les cafés présents dans les
gares. C’est donc dans les courants d’air, subissant des températures négatives que des millions de Français, accompagnés de leurs enfants et chargés de valises, ont essayé de rejoindre
leurs familles pour les fêtes de fin d’année.

Chaque année, les grands départs, du fait de l’incurie de la SNCF et d’un manque d’attention flagrant de ses personnels envers les clients, ressemblent de plus en plus
aux images de l’exode de la débacle de 1940 !

Quand les justifications, concernant pour chaque train des centaines de personnes et donc au total des milliers, sont « un retard de mise en place du train », comment croire à la bonne volonté des
agents comme de la SNCF ? comment ne pas penser à la grève du RER, aux si fréquentes grèves de la SNCF et à « culture de la grève » qui place en dernier l’intérêt général et celui des clients.
Sans parler de certaines voitures de train sans chauffage fonctionnant alors que les températures extérieures sont négatives !

Il est tout simplement inadmissible qu’une entreprise ne devant son existence qu’aux sommes versées par l’Etat pendant des décennies soint incapable de faire respecter par ses agents l’exigence
de services envers les clients. Cette irresponsabilité totale de la SNCF est un vrai problème politique, un signe de plus de la faible volonté de nos élus de s’attaquer aux
problèmes qui constituent un frein pour l’économie française et une gêne insupportable pour la vie des Français.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: