Stoïcisme macronien

Posté le 17 octobre , 2018, 4:21
4 secs

M. Macron vient de dire que le pays irait mieux si les Français arrêtaient de se plaindre. C’est vrai. Il y a même un Français qui ne se plaint jamais puisque, s’il veut une piscine,

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

13 Commentaires sur : Stoïcisme macronien

  1. Claude COURTY

    18 octobre 2018

    Qu’il se nomme Macron ou autrement, il y a encore un seul Président de la République en exercice à la fois.
    Quel que soit son nom comme son appartenance politique, la critique est aisée mais l’art est difficile et même de plus en plus difficile par les temps qui courent ; et ce n’est que le début.

    Répondre
    • HANSIMSCHNOGGELOCH

      20 octobre 2018

      // Qu’il se nomme Macron ou autrement, il y a encore un seul Président de la République en exercice à la fois. //

      C’est vrai, mais tous les ex-, il y en 4, nous sucent un fric fou même s’ils sont soi-disant inactifs.
      Le Hollandais vient de temps en temps nous faire savoir qu’il existe encore et même le vieux Giscard s’est manifesté il y a quelques jours.
      À mon avis il faudrait les empailler dès qu’ils se font sortir de l ‘élysée.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        22 octobre 2018

        les empailler et les dresser dans les vergers pour faire peur aux corneilles

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          22 octobre 2018

          Plutôt pour effrayer les étourneaux qui font bien plus de dégâts que les corneilles.
          Un volée d’étourneaux peu vous vider un ceriser en quelques heures.
          Analogiquement une volée de ministres et de députés peut vous saccager un pays en quelques lois

          PS:; les corneilles et tous les corvidés d’ailleurs sont des oiseaux fort sympathiques parmi les plus intelligents du monde.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            22 octobre 2018

            Correction: UnE volée…

    • FAUCOUNAU

      20 octobre 2018

      Antoine PINAY a redressé la France au plan financier au sortir de la 2° guerre mondiale .Pour aller à Saint CHAMOND,,dont il était le maire ,il prenait le train pas un avion de l’Etat Même de Gaulle payait son électricité . Le chef c’est celui qui donne l’exemple ,ce n’est pas celui qui ,à juste titre ,demande aux Français de se serrer la ceinture pour redresser le pays mais qui avec sa ” momie” (dixit un chansonnier lors du voyage en Egypte )dépense sans compter pour son train de vie l’argent des Français. Je veux bien que l’amputation de ma retraite serve à diminuer la dette, mais pas à financer un vaisselier à 1/2 million d’euros.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        22 octobre 2018

        Bien dit!
        La plupart des dirigeants européens vivent dans un appartement ce n’est que le président français et son 1ier ministre qui vivent soit dans un palais, soit dans un hôtel.
        Des vestiges de la royauté absolue sans doute.

        Le contribuable lambda paie sans rechigner pour ces apanages.
        Le sait-il, rien n’est moins sûr.

        Répondre
  2. BRENUS

    18 octobre 2018

    Allons, allons. Macron n’est il pas dans son plein droit de répondre à une pauvre vieille retraitée (quelle horreur) qu’avec 700 ou 800 euros par mois, alors qu’elle a travaillé, elle n’a qu’a fermer sa gueule. Dommage qu’il n’y ait pas eu un couillu à coté pour lui demander s’il approuve qu’un étranger avec 5 ans ( peut être 10 maintenant) de seule présence en France et n’ayant jamais cotisé un fifrelin, reçoive la même chose. Parfois avec une longévité extravagante de 100 ans et plus, surtout au magrheb. Mais, surtout, pas d’amal…..

    Répondre
  3. HANSIMSCHNOGGELOCH

    17 octobre 2018

    Cela me rappelle un peu l’affiche de l’école “S21” dans laquelle des prisonniers des khmer rouges étaient torturés.
    On pouvait y lire:
    “Pendant les interrogations il est interdit de gémir et de pleurer.”

    Pol Pot et Macron même combat?

    Répondre
    • IOSA

      20 octobre 2018

      Du même acabit, il était inscrit sur les portiques d’Auschwitz et de Dachau ” Le travail c’est la liberté”.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        21 octobre 2018

        // ” Le travail rend libre”. //

        C’était d’ailleurs inscrit à l’entrée de tous les camps de concentration, pas seulement à Dachau.

        Petite anecdote, un dicton circulait dans la population allemande de l’époque:
        “Schweigen ist gold, reden ist Dachau.”
        Ce qui peut se traduire en français par:
        Le silence est d’or, parler est Dachau.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          22 octobre 2018

          ebenso schweigen oder reden

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            22 octobre 2018

            Dans sa forme normale le diction ressemble à celui en français.
            “Reden ist Silber, Schweigen ist Gold.”

Répondre

  • (pas publié)