Stopper l’immigration et faire face au djihadisme

Stopper l’immigration et faire face au djihadisme

Un terroriste, armé d’un fusil d’assaut et d’un pistolet, a été empêché in extremis de commettre un carnage par des passagers courageux qui se sont jetés sur lui au risque de leur vie.

Dans un premier temps, évidemment, on a parlé d’un forcené, puis d’un suspect, enfin d’un présumé terroriste.

Bien sûr, comme d’habitude hélas, il s’agit d’un musulman, terroriste pas du tout présumé, surveillé par les services de renseignement.

Mais comme, dans ce pays de droit et soi-disant « en guerre », on ne peut rien faire contre un individu qui n’a pas encore commis de forfait, il n’a pas été empêché.

Beaucoup de Français préféreraient qu’on arrête les meurtriers avant le meurtre.
Certes, il y aurait quelques entorses aux sacro-saintes libertés publiques, mais a-t-on jamais vu une guerre gagnée sans ça ?

Que préfèrent nos concitoyens : être un peu gênés ou tout à fait morts ?

Dans la foulée, comme à son habitude, le gouvernement s’agite. Il s’interroge, cette fois, sur les moyens de renforcer la sécurité dans les transports ferroviaires. Demain, ce sera dans les transports routiers ; puis sur les sentiers pédestres, les pistes cyclables, les canaux, que sais-je…

On convoque à la va-vite une réunion de ministres européens. Huit… Tiens, pourquoi pas 29 ? Les autres se désintéresseraient-ils de la question ?

Et, dans la précipitation, on envisage une série de mesures que leur complexité et leur coût rendraient inapplicables ou, dans le meilleur des cas, inefficaces.

On ne peut pas protéger individuellement tous les secteurs de la vie sociale et économique.

Il faut, en premier lieu, protéger le tout. Et, pour cela, et d’abord, arrêter la vague de ce qu’on appelle pudiquement les « migrants » – qu’ils soient légaux ou non – et qui fournit l’essentiel du vivier de terroristes, en même temps qu’elle sature les services de renseignement et de sécurité.

L’invasion, qui nourrit l’insécurité doit être stoppée, à tout prix, sinon c’est mission impossible. On ne peut pas éviter le naufrage, si les voies d’eau ne sont pas d’abord colmatées.

Si c’est aux frontières de l’Euro­pe, tant mieux. Sinon, cela doit l’être à nos portes à nous.

Il faut cesser de verser toute subvention, de quelque nature qu’elle soit, aux clandestins.

Cependant, nous rendre moins attractifs contribuera à tarir le flot, mais cela ne suffira pas.

Il faut aussi remettre en cause les règles et accords européens actuellement appliqués.

Il faut être conscient que le barrage ne sera certainement pas établi sans violence.

Il est ahurissant de voir que les marines européennes, plutôt que de protéger l’Europe, sont consacrées au sauvetage en mer des immigrés clandestins, jusque sur les côtes libyennes. Où sont donc les marines des États musulmans ?

En tout cas, il y a urgence ; il y va de notre survie…

Partager cette publication

(20) Commentaires

  • seppidalsace Répondre

    Marre des anglo-saxons, càd aussi du hobby qui foisonne à la Maison Blanche – n’est-ce pas Schogg ?

    07/09/2015 à 12 h 50 min
  • blumkovitch Répondre

    Accepter les réfugiés ? Nous risquerions fort de nouveaux Charnie(s)

    05/09/2015 à 17 h 16 min
  • Sylvain Drey Répondre

    Les réfugiés une fois installés en occident de culture chrétiens,
    seront travaillés par une minorité agissante, et nous aurons quantité des Charlie(s)
    Tout cela est du à l’élimination de Sadam Hussein, de Kadafi, de Moubarak etc..et ça continue contre Bachar de Syries! Les Manipulations Américano-Israeliennes sont à l’oeuvre pour pêcher en eaux troubles !

    05/09/2015 à 9 h 18 min
  • seppidalsace Répondre

    Contre le terrorisme <Djihad ou Daesch l'eau de Javel est inefficace

    05/09/2015 à 3 h 37 min
  • lavandin Répondre

    il est quand même curieux que ce mouvement de migration inédit de populations essentiellement musulmanes se dirige uniquement vers les pays de civilisation occidentale et judéo chrétienne pourtant tant décriée et diabolisée par l’islam . Pas d’immigration vers les pays frères de culture musulmane, pas d’aide des pays arabes pourtant croulant sous le poids de leurs coffres remplis de dollars, pas de participation des marines arabes pour sauver ces malheureux naufragés .Il faut s’interroger plus profondément sur les sens de ce qui devient d plus en plus une invasion pour l’instant pacifique

    04/09/2015 à 10 h 09 min
    • Jaures Répondre

      Vous avez tort. la Jordanie accueille 600 000 réfugiés, le Liban 1,5 millions, la Turquie 4,5 millions,…
      Et doit-on trier les réfugiés selon leur religion ? Dans ce cas où iront les Yazidis ? Où seraient allés les juifs après 1933 ?

      04/09/2015 à 17 h 43 min
      • blumkovitch Répondre

        ce serait logique que seuls les pays musulmans accueillent des réfugiés musulmans.

        05/09/2015 à 22 h 18 min
        • Jaures Répondre

          Il y a des milliers de chrétiens réfugiés auprès des Kurdes musulmans.
          Souhaitez-vous qu’ils les livrent à Daech sous prétexte qu’ils ne sont pas de même religion ?

          05/09/2015 à 23 h 31 min
          • sylvain Drey

            qu’est-ce tu dis là ? les Kurdes livreraient les chrétiens à Daesch ? Qu’ils les livrent donc aux pays chrétiens pardi !

            07/09/2015 à 15 h 11 min
  • Ajax Répondre

    Mille fois bravo Jean sans peur !

    03/09/2015 à 11 h 49 min
    • blumkovitch Répondre

      Il existe au Ajax javellisant, mais les bulldosers sont davantage indiqués.

      05/09/2015 à 22 h 20 min
  • R. Ed. Répondre

    A Jojo, tout d’abord ne pas me prendre pour un Nazi.

    En Allemagne, les camps de concentration étaient entourés de clôture de fils de fer «  » » barbelés «  » » et surtout aussi électrifiés. Personne ne passait !!! (vivant bien sûr )
    Le rideau  » de fer  » , lui aussi était électrifié, je pense qu’en trente ans environ 250 personnes ont réussi à passer.

    L’être humain ne supporte pas très bien le 20000 volts, donc, il s’abstient .
    Il suffit simplement d’électrifier les barrières de barbelés, et le problème est résolu ( mais pas pour les partisans du doigt de l’homme – dans le fion !!!)

    02/09/2015 à 21 h 27 min
    • Jaures Répondre

      R.Ed, vous avez tout à fait raison: pour mettre à l’abri la France de toute forme d’immigration, il faudrait la transformer en Allemagne nazi ou en RDA.
      Mais il faudrait aussi en adopter le mode de vie car, avec des frontières clôturées et hérissées de miradors, je crains que nos échanges commerciaux et notre tourisme en pâtissent.
      Il ne vous faudra pas seulement empêcher les gens d’entrer mais aussi de fuir.

      03/09/2015 à 15 h 16 min
  • Jean sans peur Répondre

    Mon cher Jaures , un tissu d’inepties digne d’un soixante huitard! La solution idéale et qui s’impose maintenant, avant le grand remplacement que vous fomentez, je suppose que l’arabe (langue et coran de merde) n’a plus aucun secret pour vous, serait de passer tous ces immigrés au karcher, au napalm! Ils ont refusé notre aide dans leurs pays pour mieux profiter de la corruption, ils nous ont expulsé manu militari, égorgé tous ceux qui n’ont pas été assez rapide pour faire leur valise… alors que ces salopards reste chez eux pour manger leur merde ou alors qu’on les exécute sans discussion!!!

    02/09/2015 à 18 h 50 min
  • Jaures Répondre

    On reste pantois devant tant de sottises !
    « Beaucoup de Français préféreraient qu’on arrête les meurtriers avant le meurtre. » R.Dubois a trop vu « Minority Report ». Tout le monde préfèrerait qu’on arrête un meurtrier avant le meurtre. Sauf qu’avant la tentative ou une préparation avérée d’un meurtre, un meurtrier n’en est pas un.
    R.Dubois suggère-t-il qu’on autorise les arrestations et détentions arbitraires ? Où cela s’arrêtera-t-il ? Fait-il confiance aux autorités politiques ou militaires pour les mettre en oeuvre ?
    Ensuite, comment pense-t-il arrêter les migrants ? En clôturant nos frontières comme les Hongrois ? Croit-il qu’après avoir risqué 100 fois sa vie, un migrant fera demi-tour devant une barrières de barbelés ?
    Enfin, que R.Dubois se renseigne: aucune subvention n’est délivrée à un clandestin. D’ailleurs, les migrants n’ont guère la France pour objectif mais plutôt l’Allemagne, la Suède ou l’Angleterre.
    La crise actuelle est un problème grave et complexe qui ne trouvera pas solution dans un volume des « brèves de comptoir ».

    02/09/2015 à 12 h 55 min
    • DE SOYER Répondre

      Comme chacun sait, les barrières de barbelés ne suffisent pas: il faut mettre des mitrailleuses derrière.

      02/09/2015 à 17 h 50 min
      • Jaures Répondre

        Ah mon bon Pierre ! Je vous reconnais bien là ! Il est vrai que tirer la galinette cendrée le dimanche déguisé en GI ça ne distrait qu’un temps.
        Un bon petit massacre de réfugiés à la mitrailleuse est autrement plus divertissant pour un esprit simple.
        Si vous êtes sage, on vous laissera changer les chargeurs.

        04/09/2015 à 16 h 56 min
        • DE SOYER Répondre

          Vous savez, même pour lancer une bombe atomique, il suffit d’appuyer sur un bouton!

          07/09/2015 à 13 h 40 min
      • sylvain Drey Répondre

        De soyer – avant de leur tirer dessus faut mettre des pancartes
        leur disant : « vous vous trompez de frontière, allez donc voir le roi d’Arabie Saoudite !

        07/09/2015 à 10 h 36 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Vous avez pensé à ouvrir votre clic-clac du salon pour héberger un Afghan ? D ‘ accord les mesures préconisées par certains sont simplistes, mais il en existe d’ autres … le première étant que ces gens se battent contre leurs  » prédateurs  » au lieu que de fuir … bref se conduire en … Résistants ; cela ne vous a même pas effleuré l’ esprit vous qui avez la Résistance chevillée à la Morale ?

      02/09/2015 à 21 h 43 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *