Supprimer la HALDE : proposition de loi

Posté le novembre 08, 2010, 6:19
3 secs

Véronique Besse, député de la Vendée, vient de déposer une proposition de loi dans laquelle elle souhaite la suppression de la HALDE, qu’elle juge coûteuse et inutile.

À l’heure où nos finances publiques connaissent un déficit historique, le coût croissant de la HALDE est particulièrement lourd pour les contribuables. La HALDE est tout d’abord coûteuse. Son budget est passé de 3,2 millions € en 2005 à 12 millions € aujourd’hui. Le nombre d’employés a plus que doublé entre 2005 et 2010, passant de 38 personnes à 87.

La HALDE est également inutile, puisque la loi détermine déjà les discriminations que la justice condamne. En 2009, 75 % des dossiers déposés auprès de la HALDE ont été rejetés, et seules 3,6 % des plaintes ont abouti.

5 réponses à l'article : Supprimer la HALDE : proposition de loi

  1. godet

    21/11/2013

    oui, ça urge et il n’y a pas que la halde ?????

    Répondre
  2. DOE Jane

    08/11/2010

    tout à fait d’accord avec cette proposition d’autant plus que la nouvelle  » patronne » de ce machin a commencé par augmenter sans retenue sa propre rémunération ;
    quel dommage que la Vendée si bien gérée ne devienne pas un exemple à suivre pour toutes les régions !

    Répondre
  3. Jean Baud

    08/11/2010

    oui véronique besse,mille fois oui,ça urge…

    Répondre
  4. Gourdon

    08/11/2010

    C’est étonnant cette dérive budgétaire , surtout venant d’un M. Schweitzer grand « commis » de l’état ayant exercé des fonctions de gestion chez Renault, et qui aurait dû savoir maitriser ses dépenses …!!! à moins que ???

    Répondre
  5. Michel

    08/11/2010

    Cela fait déjà un moment que l’on demande la suppression de ce machin coûteux, inutile et « à sens unique », c’est à dire qui ne voit les discriminations que d’un seul côté. Tout comme sos-racisme qui ne voit le racisme anti-black-beur – s’il existe réellement – mais qui ignore superbement celui qui frappe les Blancs, devenus étrangers dans leur propre pays… du moins, dans leur « ancien » pays !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)