Survivances du communisme en France

Posté le 28 novembre , 2017, 11:56
5 mins

José Évrard, député FN du Pas-de-Calais, vient de rejoindre les « Patriotes » de Florian Philippot, qui gagnent ainsi leur premier député à l’Assemblée nationale (ils en comptent 3 au Parlement européen).

On voit là toutes les limites de la « ligne Philippot » naguère défendue par le FN : José Évrard, ancien communiste, avait rejoint le FN en 2013, sans rien renier – autant que l’on sache – de son idéologie mortifère. En demeurant communiste, il rejoint donc les « Patriotes ».

Cela pourrait être l’occasion d’une clarification idéologique, mais, hélas, le « ni droite, ni gauche » continue de faire des ravages intellectuels au sein du Front national. La réalité, c’est que le FN n’a d’avenir que comme parti de droite.

Mais, évidemment, cela suppose d’avoir le courage de reconnaître que la « ligne Philippot » était une impasse.

Entendons-nous bien : je ne prétends nullement que le FN, comme tout autre parti de droite populaire, ne pourrait pas accueillir d’anciens communistes. Mais il me semble logique de demander à ces anciens communistes d’abandonner leur idéologie avant de rejoindre la droite.

Si un militant communiste rejoint le FN, c’est, en général, parce qu’il se rend compte que l’immigration massive ruinera à terme tous les droits des travailleurs.

C’est une évidence : l’État-providence, principale pompe aspirante de l’immigration, ne peut durer avec des flots ininterrompus d’immigration.

Quand, aujourd’hui, 720 milliards d’euros sont déversés chaque année dans le tonneau des Danaïdes du « social », il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour savoir que c’est intenable.

Ni pour comprendre qu’il est profondément injuste qu’un immigré clandestin, illégalement présent sur notre sol, perçoive autant, grâce à l’assistanat subventionné, qu’un agriculteur qui se démène 70 heures par semaine pour maintenir son exploitation hors de l’eau.

Autant je suis favorable à ce que des communistes repentants prennent leur place parmi les Français désireux de sauver leur pays et leur civilisation, autant il est criminel de les maintenir dans leur idéologie.

Cette dernière est tout à la fois absurde et monstrueusement criminelle – n’en déplaise aux bonnes consciences de la caste jacassante qui furent naguère bien complaisantes pour ce « rêve enchanté » aux cent millions de morts!

Personnellement, je n’étais pas choqué par l’opposition de M. Philippot contre l’Union européenne.

Je crois comme lui que cet édifice lézardé ne pourra pas tenir longtemps.

Mais je persiste à trouver insensé de faire de l’Union européenne l’alpha et l’oméga de nos problèmes. Comme si l’État-providence et l’immigration n’étaient pas des maux bien plus graves – et accessibles aux pouvoirs publics français, sans longue et difficile négociation internationale.

Je ne comprends pas cette « ligne Philippot » – qui était bien loin d’être celle du seul Florian Philippot – qui veut sortir de l’Union européenne pour préserver, voire augmenter, notre tentaculaire État-providence, et donc, mécaniquement, aggraver l’immigration.

Tant que les droites (FN comme LR) continueront à vanter les prétendues « valeurs du Conseil national de la Résistance » – qui n’étaient en réalité que le programme du camarade Thorez –, à promouvoir la Sécurité sociale et toutes ces para-administrations « que le monde entier nous envie », mais qui nous ruinent collectivement, le communisme ne sera pas mort. Il continue, sous des noms divers, à ravager notre malheureux pays.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

8 Commentaires sur : Survivances du communisme en France

  1. quinctius cincinnatus

    5 décembre 2017

    gens vous qui vous dites de droite c’est à vous d’ effacer le communisme des réflexes philosophiques, idéologiques, économiques, sociétaux, bref idéologiques de vos dirigeants : sanctionnez les !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    5 décembre 2017

    lire sur le site du ” Point ”

    ” le dernier secret de Jacques Vergès ” lequel avait disparu du ” Monde ” pendant 9 ans

    bon , moi, je savais, mais peut être que l’ ami J@uresse défenseur lui aussi de l’ opprimé ne savait pas , pas davantage qu’ il ne savait que le Dumas l’ avocat des coups tordus de Mitterrand *** possédait un hôtel particulier avec piscine en sous-sol à Paris

    *** lequel Mitterrand avait deux avocats :

    – Badinter pour les causes ” nobles ”

    – et Dumas pour les causes ” tordues “

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    4 décembre 2017

    Florian Philippot :

    ” Chaque génération se croit vouer à refaire le Monde … “

    Répondre
  4. AMA

    30 novembre 2017

    Le communisme est intrinsèquement pervers et possède une capacité d’entrisme incomparable. Certains acceptent de flirter avec le diable. Ou ils n’ont aucune mémoire, ou bien ils sont furieusement présomptueux. Le FN d’aujourd’hui , avec des Philippot, on est en droit de se demander s’il n’est pas plus attaché à la Russie communiste plus qu’à la Russie tsariste, comme l’était JMLP.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    30 novembre 2017

    il faut aussi dire et avouer que lorsqu’ on écoute et entend Florian Philippot cela vole bien au-dessus des ” pensées ” de Mme Le Pen … et qui plus est cela a au moins le mérite d’ une certaine cohérence qu’ on y adhère ou pas … le F.N. retrouvera donc petit à petit son étiage ordinaire, pillé sur sa gauche, pillé sur son centre-droit, il redeviendra naturellement ce qu’ il a toujours été un parti de la protestation populaire et plutôt ” anarchiste ” que ” nationaliste “

    Répondre
    • BRENUS

      10 décembre 2017

      Bien d’accord : c’est tout le problème du FN qui, en dépit des ricanements de crétins, compte parmi ses rangs des “têtes” que bien d’autres pourraient envier. Mais vu la structure familiale du bouzin, MLP n’est prête à lacher le morceau. Sa nièce, peut être, plus tard qui est perçue très différemment.

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    29 novembre 2017

    condition sine qua non du triomphe du communisme sur cette terre : supprimer tous les cupides y compris dans le … Parti

    une condition qui ne peut être , et vous en conviendrez tous, remplie !

    restent donc la Morale et la Justice, deux vierges ” philosophiques ” depuis longtemps prostituées !

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    28 novembre 2017

    non la ligne Philippot n’ était pas une impasse mais un boulevard semé de pétales de … roses … socialistes , et c’ est la raison pour laquelle il était si … populaire !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)