Tentative de réponse à une question délicate

Tentative de réponse à une question délicate

Ils sont extraordinairement intelligents et ne commettent que des erreurs.

L’invasion de la France par les foules du Tiers-monde a-t-elle été décidée et acceptée par des responsables privés de moyens intellectuels élémentaires ? Les résultats sont tels qu’on est en droit de se poser la question. Pour parler plus simplement, ces décideurs étaient-ils des idiots ?

Eh bien, non. Non seulement ils n’étaient pas idiots, mais ils étaient supérieurement intelligents. Alors, les bras vous en tombent !

Soyons simples, clairs et concrets.

Les grands responsables de cette invasion sont archiconnus : Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Chirac ont été tour à tour présidents de la république et, plus encore, l’un et l’autre sont diplômés de l’ENA – Giscard étant, par-dessus le marché, sorti de Polytechnique. Leur QI exceptionnel était à faire exploser le ciel et la terre. Supérieurement intelligents, ils ont commis de super-erreurs. Comment expliquer cela ?

La première erreur a été d’ouvrir les portes de la France aux nombreux Maghrébins enrôlés dans l’armée d’Afrique, mais il est vrai qu’il aurait été difficile d’interdire à ces militaires de venir en France qu’ils avaient contribué à libérer ; il aurait été difficile de les empêcher de s’y fixer.

La deuxième erreur, plus grave, a été l’appel à la main-d’œuvre étrangère, principalement originaire, elle aussi, du Maghreb, pour reconstruire la France en partie détruite, notamment par les bombardements aériens anglo-américains. L’appel fut entendu. Algériens, Tunisiens, Marocains vinrent nombreux travailler dans nos usines et, logiquement, ils demandèrent à faire venir leurs familles.

Humainement, c’était tout à faire acceptable. C’était « gentil » d’accepter. Mais on ne gouverne pas un pays en étant « gentil ». La gouvernance sérieuse d’un pays exige de la rigueur, de l’autorité et le sens du futur. Et qu’ont fait Giscard et Chirac ? Exactement ce qu’il fallait ne pas faire. Par bêtise ? Pas du tout, nous venons de le voir. Mais par adhésion à la fois à l’idéologie et à la démagogie.

L’idéologie, c’est la France généreuse recevant toute la misère du monde et donc plaisant à tout le monde. Dans ces conditions, on est élu et réélu. Tout est là. Si vous savez cela, vous savez tout. Alors, bien, sûr, cette politique a un coût. Qui paiera ? Le citoyen pardi ! Les impôts paieront. Ils sont faits pour cela et ils augmentent sans cesse. On plante des promesses et on récolte des impôts. La France, en ce domaine, est d’une étonnante fertilité.

Ces incohérences, ces contradictions ne sont, hélas, pas nouvelles. On se souvient de De Gaulle qui a participé à une guerre pour sauver les droits de l’homme et a tout fait pour approuver et aider Staline qui fut le pire ennemi des droits de l’homme. On en revient toujours aux mêmes causes : idéologie et démagogie – et ces causes n’ont pas disparu.

Les vertus de la bourgeoisie ont été abandonnées depuis longtemps. La première d’entre elles était le bon sens, cette vertu exceptionnelle qui a fait sa force aux XIXe et XXe siècles. Le bon sens, c’est la méfiance, la prudence, la patience. C’est la sagesse. Cette vertu ayant été rejetée, le changement a été radical. Les résultats aussi. Nous les connaissons et nous en sommes les victimes. On peut les résumer en deux mots : impôts et impuissance.

La démagogie interdit l’autorité. Alors, très logiquement, on a le désordre, la délinquance avec ses crimes, la violence partout. Est-il acceptable que, chaque jour, la presse nous apprenne qu’un homme, parfois une femme ont été assassinés à coups de couteau en France ? Beaucoup des victimes étant des migrants qui s’entretuent. Rien d’étonnant à cela : ils sont déjà plusieurs millions en France, originaires de pays, disons pudiquement en retard …

Si vous trouvez la solution permettant de revenir à une France dont la violence serait exclue et où la sagesse retrouverait sa place, ne manquez pas de le faire connaître. En attendant, soyez prudents et, de façon générale, évitez la naïveté qui pourrait vous laisser croire ce que racontent les politiciens.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    être intelligent ne se résume pas à savoir respecter les codes de ce qu’ il faut connaître pour réussir et comme disait Einstein au dessus de l’ intelligence il y a l’ imagination ( la créativité ) … ces gens là sont simplement formatés pour  » réussir  » … et d’ autres le sont pour … échouer car comme disait Albert Camus  » mes échecs c’ est à moi seul que je les dois « 

    26/07/2021 à 9 h 43 min
  • ELEVENTH Répondre

    Concernant la submersion massive de notre pays par des populations allogènes, en grande partie africaines (du nord et sub-sahariennes), il faut dénoncer cette imposture – reprise par un de nos ministre actuellement en délicatesse avec les juges pour d’autres raisons- et qui consiste a dire que nous les « avons fait venir parce que nous en avions besoin , lui même ayant ses « boys » de service, ce qui n’est pas le cas du vulgum pecus français » .
    L’imposture se renforçant en poursuivant cette litanie, alors que nous cherchons par tout les moyens à stopper voire ralentir le flot, sans succès faute de courage politique.
    A tous les menteurs et tous les ignorants qui croient indispensable de se goinfrer ces immigrants, il n’est pas inutile de faire savoir que de simples dispositions légales – et non contestables pour l’Europe, les LDDH et autres arnaqueurs_- règlerait le problème sans effusions.
    J’explique et suis certain que notre Excellence, au fait des usages et lois internationales, ne pourra le contester :

    .Si , par envie d’un meilleur salaire, de meilleures conditions de vie, d’un meilleur climat, etc.., vous souhaitez vous rendre dans nombre de pays dans le monde, d’abord,
    — il vous faudra en faire la demande en bonne et due forme et non pas entrer en plaçant le pied dans la porte comme ici.
    – il vous faudra voir votre demande acceptée, appuyée qu’elle sera par des documents non frelatés,
    – vous devrez avoir reçu auparavant un contrat de travail en règle d’un employeur du pays concerné, contrat visé par les services de l’état de destination, faute de quoi vous serez refoulé et renvoyé par le premier avion vers vos pénates d’origine et à vos frais.
    – vous saurez que le dit contrat ne vous autorise pas à rester indéfiniment et qu’à son échéance( quelques années) vous devrez obligatoirement repartir. Souvent vous devrez produire un billet d’avion (ou autre) de retour.
    – pas question d’arriver pour toucher les aides sociales, avoir un logement cadeau, etc.. et de bénéficier des aides des assos financées par NOS IMPOTS.
    – dans bien des cas, votre famille doit rester « at home » et elle aura tout juste le droit de venir pour un très court séjour vous rendre visite et dégager fissa ensuite.
    -sachez en plus que, dans certains pays « amis » (notamment africains – voit RCI) vous devrez cotiser au chomage mais en sachant qu’en tant que non national, vous ne bénéficierez pas des droits (vous payez pour les nationaux, pas l’inverse comme chez nous)
    -pour un pays civilisé comme la Suisse par exemple qui accepte , moyennant contrôle, certains Français en travail déclaré
    (pour les hopitaux par exemple), ce sera quelques années pas plus. Que vous soyez ou non excellents dans votre domaine et à condition de repasser la frontière chaque jour, direction la douce France et pas de droits autres que votre salaire. Pour s’incruster, c’est très dur.
    Bien entendu pas question en tant que clandestin de gueuler dans les rues, de manifester et de cracher sur le drapeau (essayez aux US, vous ne serez pas déçu)
    Aussi, à part le manque de couilles et la veulerie, rien n’empèche un gouvernement de mettre un terme au pillage africain.

    A ceux qui pleurnichent en craignant les refus de retour des indésirables par leurs états respectifs, je dis que nous leur mettrions le marché en mains : soit vous reprenez votre lie sans discutions, soit vous n’aurez plus aucun visa pour notre pays, nous cesserons toute coopération et protection onéreuse (Mali, p.e.) et à la limite, nous bloquons les transferts de fric de France vers votre bled. J’ajoute que si des société françaises installées dans ces bleds prédateurs devaient subir des contreparties, nous pourrions les dédommager sans douleur, tellement le bilan est lourd pour nous au plan financier
    Alors : les solutions existent et si les cris des vierges effarouchées des innombrables assos parasites vous brisent les tympans : mettez des boules quies;

    25/07/2021 à 16 h 29 min
  • Jean Ducluzeau Répondre

    La France étant une filiale des États-Unis (OTAN, internet, logiciels, GAFA, etc.) il me semble évident que ses présidents successifs obéissent à ses ordres (d’où la vente d’Alstom, etc.). Même processus pour l’Allemagne. Le réseau Échelon infiltrait toutes les communications (Pegasus aujourd’hui nous rappelle cette guerre secrète de l’espionnage). Quel meilleur moyen d’affaiblir l’Europe, pour la soumettre totalement, que de l’envahir par un Tiers-monde moyen-âgeux ?

    23/07/2021 à 12 h 22 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: