Terra Nova et les primaires ouvertes au PS

Posté le avril 30, 2015, 2:25
3 mins

On se souvient qu’en 2011, le groupe de réflexion so­cialiste Terra Nova avait réussi une belle opération, politique et médiatique, en imposant des primaires ouvertes au PS.
À la veille de 2017, il revient à la charge, avec une note : « Pri­maires : et si c’était à refaire ? », que les électeurs et élus de droite seraient bien avisés de consulter.
On y lit tout d’abord un bilan des primaires de 2011.

Trois avantages se dégagent :

1) Les primaires ont permis un débat d’idées de qualité ;
2) Elles ont été un succès démocratique (2,7 millions d’électeurs au premier tour, selon Terra Nova) ; 3) Elles ont aidé à la résolution des querelles de leadership minant le PS depuis le départ de Lionel Jospin en 2002.

En vue de 2017, Terra Nova propose plusieurs améliorations :
1) Conditionner l’ouverture des primaires à des accords d’investiture et même faire des primaires la base des négociations ultérieures sur les investitures aux législatives. Ceci étant manifestement lié à la question de l’alliance avec les Verts.
2) Passer des primaires à deux tours à un jugement majoritaire à un tour. Cela permettrait de dégager un candidat, sans humilier les autres, et surtout de dégager une plate-forme de gouvernement.
3) Étendre ces primaires ouvertes aux échelons locaux, au moins à titre de possibilité.
4) Ne pas rendre obligatoire la primaire ouverte pour les présidentielles quand il y a un président sortant, mais en faire une possibilité permettant à ce sortant de réunir largement son camp.

Il est clair que tout cela est fait pour faciliter la vie de François Hollande.
Mais, surtout, tout cela est fait pour réunir, le plus largement possible, la gauche dès le premier tour de l’élection présidentielle.
À l’heure actuelle, les Verts peuvent difficilement résister à cet appel du pied. Une bonne partie du Modem risque également d’être absorbée par le processus de ces primaires ouvertes.
En tout cas, les propositions de Terra Nova sont très astucieuses pour réunir une plate-forme majoritaire de centre-gauche.
Que fera le Front de gauche ? Il est trop tôt pour le dire, mais il y a fort à parier qu’il soit tiraillé entre son intransigeance programmatique et son impératif de sauver les députés communistes.

Face à ce nouveau dispositif, que va faire la droite ? Je ne sais pas, mais elle aurait tout intérêt à comprendre vite que la gauche sera unie et peut tout à fait gagner en 2017…

Une réponse à l'article : Terra Nova et les primaires ouvertes au PS

  1. Jeanny Segret

    30/04/2015

    Vous allez voir que Hollande sera reelu president!!
    A defaut car pas d’autre candidat « systeme » face
    a lui Surtout si au second tour on lui met une Marine Le Pen! Mon Dieu mais c’est affreux!!!
    Alors on remet Hollande et puis voila!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)