Terreur rouge à Marseille

Terreur rouge à Marseille

Un salarié du port de Marseille a été roué de coup par des syndicalistes CGT parce qu’il refusait d’adhérer à
la centrale syndicale !
Ces pratiques que l’on croyait d’un autre temps ont bien eu lieu en France en 2009. 20 ans après la chute du Mur, la terreur rouge est toujours présente chez nous.
La popularité des Bové, des Mélenchon et des Besancenot qui appellent encore au grand soir témoigne de la persistance de l’imprégnation rouge de notre société. Le tribunal correctionnel
d’Aix-en-Provence (cité par Le Monde) écrit que « la loi du silence est bien respectée sur le site ».

Avec le culte de la rue, des blocages syndicaux et un enseignement scolaire qui continue à faire la part belle aux révolutions sans leur appliquer la critique depuis longtemps énoncée par les
historiens, la France semble bien être un conservatoire, voire un milieu de culture pour le totalitarisme rouge et ses délires sectaires…

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: