Terrorisme en Libye…et en France

islam en France

Terrorisme en Libye…et en France

Après l’attentat perpétré contre notre am­bassade à Tripoli, l’ambassadeur libyen a Paris affirmait « droit dans les yeux » que les Français résidents en Libye n’avaient « rien à craindre »… On aimerait bien le croire, mais c’est difficile.

Tous les attentats de ces dernières années (sauf rares exceptions) sont en effet signés « islamiques ». Comment dès lors ne pas stigmatiser les musulmans qui font tout pour l’être ?

D’aucuns nous affirment alors qu’il ne s’agit que de musulmans « radicaux » et que les « modérés » sont de braves gens qui ne demandent qu’à vivre en paix leur religion. Moi je veux bien, mais je ne comprends alors pas comment ces soi-disant modérés peuvent suivre les préceptes du Coran qui imposent sans ambiguïté le « djihad » qui n’est autre que l’obligation de tuer « l’infidèle ».

Ces braves gens sont donc, à l’évidence, tiraillés entre leur bonne conscience et leurs obligations religieuses. Expliquez-moi pour quelle raison les Français musulmans, respectueux des valeurs françaises, ne montrent pas clairement leur volonté de les respecter « avant » les valeurs (contraires) que leur religion impose.

Et pourquoi accepte-t-on sans réagir que certains d’entre eux affirment haut et fort qu’ils sont musulmans « avant » d’être français ? N’est-ce pas contraire aux lois de la République ? Et n’est-ce pas surtout un message particulièrement clair qui doit faire ouvrir les yeux aux plus crédules ? Ne devraient-ils pas ne se démarquer clairement de leurs frères assassins ? Face à ces incohérences criantes, comment ne pas voir que les musulmans jouent un double jeu ?

D’ailleurs, les auteurs d’attentats n’étaient-ils pas connus de leur entourage pour être de « charmants garçons au-dessus de tout soupçon » ? Comment, dès lors, ne pas imaginer que nos voisins « bons musulmans » n’attendent que le bon moment pour passer à l’acte ? Autant de questions sans réponse.

Le gouvernement se doit de les poser aux dirigeants musulmans, afin de clarifier une situation restée trop longtemps ambiguë ! Et si les musulmans de France ne peuvent ou ne veulent pas modifier leurs règles religieuses qui sont en contradiction avec celles de la Répu­blique, il faut en tirer les conséquences et surtout cesser de nous faire prendre les vessies pour des lanternes.

Partager cette publication

(11) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    BenGhazi ? BenGhazi ? rafraîchissez moi un peu la mémoire … ce n’est pas la ville qu’avait libérée Charles-Nicolas De Sarkozy ? …

    NE JAMAIS CONFIER L’AVENIR DU MONDE à DES YANKEES

    13/05/2013 à 20 h 10 min
  • Julien Répondre

    Philippe Lemaire et dan ont parfaitement résumé la situation…

    « Il n’y a en effet qu’un islam, celui du criminel Mahomet, celui de la charia. »

    « Essayons d’élire Marine. »

    la marie d’Evreux à attribué un terrain de 5000m² aux musulmans pour y construire une mosquée, pour 99 ans, à 1€ par an…
    Marine Le Pen l’a saisie en justice.
    Seul le FN bouge !

    12/05/2013 à 18 h 49 min
  • M.S. Répondre

    Aujourd’hui fête de l’Ascension pour les chrétiens, les médias
    n’ont parlé que du Ramadan toute la journée!

    09/05/2013 à 19 h 52 min
  • Rouletabille Répondre

    Je dois être un peu musulman moi aussi, car ma foi est au-dessus de mon pays. De même, ma famille passe avant mon attachement à la France.

    Et pourtant, je me sens bien français, respectueux de ses lois, même si certaines d’entre elles je les trouve oppressantes.

    La différence avec l’Islam est que le Coran est un texte de lois, alors que la Bible, raconte une histoire spirituelle: la chute des premiers hommes et leur rédemption par le Christ, ainsi qu’un certain nombre de comportements moraux, dont l’amour et le respect de l’autre.

    Quant aux signes religieux, je rappelle aux « démocrates » que le principe de laïcité n’est pas l’interdiction des manifestations publiques de sa foi ou des signes religieux distinctifs portés par les particuliers. La laïcité va de paire avec la tolérance, c’est à dire la neutralité de l’Etat vis a vis des religions et non l’interdiction de leur manifestation. Bientôt on interdira les cloches de sonner!

    09/05/2013 à 18 h 28 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      la Bible est à ce point une  » Histoire Spirituelle  » qu’elle fourmille en massacres et en  » malédictions  » et appels au meurtre contre les  » incroyants  » … d’autre part vous devriez savoir qu’il existe des  » faits de Société  » qui relèvent des Tribunaux …. Religieux .. en Israël ( qui heureusement pour ses citoyens possède une Cour Suprême )… bref c’est une Religion …tout aussi sémitique que l’est l’Islam ( heureusement tempérée par les Juifs Européens…. plutôt Socialistes )

      13/05/2013 à 20 h 21 min
  • Philippe Lemaire Répondre

    Il n’y a en effet qu’un islam, celui du criminel Mahomet, celui de la charia.

    09/05/2013 à 10 h 05 min
  • Kikounache Répondre

    C’est effectivement une utopie de croire qu’un « dirigeant actuel » obligera les musulmans à clarifier leur position. Il faut donc changer de « dirigeant actuel » !

    09/05/2013 à 7 h 29 min
    • dan Répondre

      Essayons d’élire Marine.

      09/05/2013 à 23 h 28 min
  • PIGIS Yves Répondre

    La seule façon de rétablir une situation saine, c’est d’imposer le respect des droits de l’homme, des lois de la République et des coutumes des Français.
    Il faut interdire jusqu’au port de signes distinctifs d’appartenance ou d’origine comme les vêtements traditionnels en dehors de certaines commémorations !
    Il faut sanctionner sévèrement tout manquement à ces règles.
    Il faut aider ceux des musulmans qui prennent leurs distances avec l’Islam, les femmes plus particulièrement.
    Il faut rappeler que nul ne peut contraindre quiconque à
    respecter un rite religieux, quel qu’il soit , que le délit d’apostasie n’existe pas en occident et qu’il ne peut être
    question d’appliquer, individuellement ou en groupe, la
    moindre sentance, donc qu’il convient de ranger la Charia au rayon des objets abandonnés !
    Enfin , il faut supprimer toute tolérance co,ncernant des dispositions en opposition avec les lois et les droits précités
    en préambule. Y.P.

    09/05/2013 à 0 h 34 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      bien de votre avis … encore que je ne sois pas opposé aux signes ( discrets et non ostentatoires ) d’appartenance à une Religion …ou bien alors, il faudrait supprimer également le port du voile par les religieuses catholiques ou protestantes

      13/05/2013 à 20 h 27 min
  • Oeildevraicon Répondre

    « Le gouvernement se doit de les poser aux dirigeants musulmans, afin de clarifier une situation restée trop longtemps ambiguë ! »
    C’est une utopie de croire qu’un quelconque de nos dirigeants actuels, (droite, gauche, extrême gauche, centre) mettra en demeure les dirigeants de la religion d’amour, sur quoi que ce soit. Tout leur est permis, voire même encouragé.

    08/05/2013 à 19 h 01 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: