Des terroristes d’ultra-droite ?

Posté le octobre 24, 2017, 12:11
3 mins

Mardi 17 octobre, les médias bien-pensants ont annoncé, avec une jubilation non feinte, l’arrestation de neuf personnes « proches de la mouvance de l’ultra-droite ».

Évidemment, un petit frisson ne peut pas nuire pour vendre du papier ou de l’audimat, mais tout cela ne semble pas très sérieux.

D’abord, je serais curieux de savoir ce que c’est que la « mouvance de l’ultra-droite ».

Tout ce que j’en connais me laisse supposer que c’est encore plus divisé que l’extrême gauche, ce qui n’est pas peu dire.

Par ailleurs, qu’il y ait des sectes, parmi les nationalistes français, désireuses et capables d’organiser des attentats, c’est possible, mais je pense que c’est ultra-minoritaire dans un milieu lui-même très réduit.

Pour les djihadistes, on parle souvent, pour minimiser la menace, de 1 % des musulmans acquis à l’idéologie radicale et 1 % de ces derniers capables de passer à l’acte terroriste.

Dans le cas des musulmans, cela fait encore au moins 1 000 terroristes potentiels. Si on applique ces ratios aux nationalistes, on obtient bien moins de 10 terroristes potentiels.

Mais, naturellement, cette annonce permet de détourner l’attention de la véritable menace et de dissimuler la complaisance envers le djihadisme.

Au demeurant, dans les heures qui ont suivi ce prétendu « coup de filet », on a appris, de la bouche même de Gérard Collomb, que « cette bande n’était pas la plus sérieuse ».

Les prétendus « terroristes » semblent incapables de dire quelles étaient leurs cibles (cela passe de mosquées à des hommes politiques… en passant par un bistrot !).

Mieux, il semble qu’ils ne disposaient pas d’armes !

Mais cela permettra de justifier que la moitié des fichés S soient d’autres personnes que des djihadistes, comme si des élus FN ou des cadres de la Manif pour tous étaient des dangers pour la sûreté de l’État.

Cela permettra surtout de justifier le « flicage » des citoyens français.

Décidément, on ne peut pas compter sur l’État pour nous protéger du terrorisme islamique. En revanche, on peut compter sur lui pour lutter contre des menaces imaginaires. Et, surtout, on peut compter sur lui pour pourrir la vie des Français normaux – ni immigrés, ni délinquants, ni terroristes, juste nés sur cette terre qu’ils aiment et sur laquelle ils veulent continuer à vivre.

Serait-ce trop demander que les forces de l’ordre luttent contre les terroristes plutôt que contre les citoyens honnêtes ?

8 réponses à l'article : Des terroristes d’ultra-droite ?

  1. Christophe

    24/10/2017

    Je tiens à rappeler à Jean Rouxel que les forces de l’ordre:Gendarmerie Nationale,Police Nationale,Police Municipale,Compagnie Républicaine de Sécurité ne sont pas là pour protéger le citoyen,ces forces de l’ordre ont été crées pour protéger les institutions.C’est à chacun de veiller à sa propre sécurité.

    Je crains que le bon sens soit la chose la moins bien partager dans ce bas monde!

    Répondre
    • Gérard Pierre

      25/10/2017

      « C’est à chacun de veiller à sa propre sécurité. »

      …… ! ! ! ! …… Ah bon !

      Êtes-vous certain d’avoir bien suivi l’activité judiciaire de ces dernières années ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        26/10/2017

        comme vous je croyais que l’ Etat avait entre autres missions régaliennes celle de protéger également ses citoyens !

        il me semble même que cela est inscrit dans la Constitution

        que ceux qui sont à la tête de l’ Etat et que les fonctionnaires s’ évertuent de se bien protéger eux d’ abord est une réalité judiciaire reconnue ; mais rien ne nous empêche d’ être un peu plus exigeant que @ Christophe qui lui doit être … fonctionnaire et / ou gaulliste

        Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    24/10/2017

    ces [ soit disant ]  » terroristes  » me font irrésistiblement penser à certains intervenants sur ce blog : des Pieds Nickelés de l’ Action Secrète !

    Répondre
    • BRENUS

      26/10/2017

      Les « pieds nickelés » c’est à la mode : avez vous remarqué la cour s’extasier de l’expression macronesque « CROQUIGNOLESQUE » , du nom d’un des personnages du trio Croquignol. Jupiter qui n’a de cesse de vouloir afficher sa culture tous azimuts a ressorti ce vieux nom ringard d’une BD de mon enfance. A quand Ribouldingue et Filochard ? C’est que cela leur en fout plein la vue aux blaireaux.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/10/2017

        j’ avais déjà dans les années hollandaises souvent fait référence à ces héros bien français

        ce qui m’ étonne c’ est que les incendies des gendarmeries dauphinoises ne soient pas portés à leur débit

        il y a là un manque d’ information scandaleux sur les dangers du fââââchismme !

        Répondre
      • lavandin

        30/10/2017

        c’est une affaire qui va probablement ressembler à l’affaire des irlandais de Vincennes, à l’époque du regne de Tonton

        Répondre
        • Yves Tarantik

          01/11/2017

          OUI Lavandin, les terroristes (sic) Irlandais de Vincennes, un canular monté par Mitterrand et les siens pour détourner l’attention de l’énorme échec de sa politique d’union de la gauche (j’ai failli écrire de la chienlit).
          Il est bien de rappeler que le mensonge, la trahison, l’incompétence, le faux-semblant et illusionnisme font partie intégrante de la politique de gauche.
          ça ne dédouane pas pour autant la droite de la politique minable qu’elle mène.

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)