Toujours l'insécurité

Toujours l'insécurité

Suppressions des postes de policiers, mais aussi inefficacité de la justice continuent d’alimenter la polémique autour de la sécurité des Français :

 

10104 postes auront été supprimés entre 2004
et 2012 au sein de la police
. Un syndicaliste énonce l’absence de patrouilles, à certaines heures, faute d’effectifs suffisants, ou la réaffectation arbitraire de
certains d’entre eux dans des brigades nouvellement créées, au détriment de leur ancien service.

Par ailleurs, le Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP) appelle ses membres à boycotter les audiences
solennelles de rentrée des tribunaux et cours d’appel
afin de manifester sa « désapprobation  face à l’attitude de la justice ». Il accuse notamment des

« magistrats qui, chaque jour, paralysent par leur inaction la chaîne pénale«  et « contribuent, par des
décisions qui ne sont pas à la hauteur des enjeux de sécurité, à nourrir le sentiment d’impunité d’une poignée de voyous« .

2 voyous ont été condamnés, mi-août, à des peines de prison après des violences contre les policiers mais sans qu’un mandat de dépôt soit prononcé à leur encontre. (vu ici)

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: