Transparence totalitaire et ploutocratie

Transparence totalitaire et ploutocratie

Un énième « scoop » sur les paradis fiscaux, intitulé cette fois les « Pandora Papers », a été publié par le Consortium international des journalistes d’investigation qui réunit nombre de médias bien-pensants et fortunés du monde entier.

À cette occasion, je suis tombé en arrêt devant cette déclaration :

« Il faut réformer massivement la manière dont on taxe les plus riches. Aujourd’hui, c’est extrêmement facile pour les plus riches de délocaliser dans un paradis fiscal. Ils sont finalement encouragés, y compris par une forme d’idéologie. Quand en France, en 2017, on supprime l’ISF, c’est pour dire : “Sinon, il va y avoir de l’exil fiscal.” Mais on peut lutter contre l’exil fiscal. On peut lutter contre l’évasion fiscale des riches. »

Cette déclaration émane d’un certain Quentin Parrinello, présenté comme le « responsable du plaidoyer sur la justice fiscale chez Oxfam France » (?).

Passons sur l’idée loufoque (qui a l’air d’être assez généralement partagée par la caste jacassante) selon laquelle l’ISF aurait été supprimé.

M. Parrinello semble ignorer que l’ISF n’a été supprimé que pour les milliardaires, et pas pour les millionnaires, puisque le patrimoine immobilier est toujours sévèrement taxé.

Mais quelle est l’idée géniale de notre commentateur pour lutter contre l’exil fiscal – terme savamment choisi pour amalgamer le légitime refus de l’enfer fiscal qu’est la France socialiste et le vol pur et simple ?

« On peut mettre en place des registres de la fortune, des registres publics des actifs financiers des plus riches pour savoir où sont logés les actifs offshore. »

Je ne suis pas un immense admirateur de la ploutocratie.

C’est d’ailleurs l’un des principaux reproches que je fais à la Révolution : avoir aboli toutes les hiérarchies, à l’exception de la hiérarchie de l’or qui pèse depuis deux siècles de tout son poids sur la nation, les familles et les personnes.

Mais imaginer que, pour remettre la fortune financière au service du bien commun, il suffise de dénoncer les « riches » à la vindicte publique, en les attachant au pilori d’un registre public de leurs actifs, me semble relever du communisme le plus pur.

Quand on pense que Michelet évoquait avec une sorte de nostalgie la France de l’Ancien Régime comme un « pays hérissé de libertés », on mesure à quel point la droite traditionnelle vit dans un autre monde intellectuel que cette gauche pseudo-morale qui prétend nous imposer sa transparence totalitaire !

N’en déplaise à M. Parrinello, sa prétendue solution n’en est pas une : elle ne forcera nullement les très riches à payer des impôts et elle pourrira la vie des classes moyennes supérieures (véritable cible de cette mesure totalitaire).

À dire vrai, nous commençons à avoir un peu l’habitude de cette alliance malsaine entre oligarques et extrême gauche contre ces classes moyennes supérieures qui sont à la fois l’ossature des nations et les dindons de la sinistre farce qui, au nom de la morale de gauche, ruine les épargnants et, avec eux, la nation et notamment les plus pauvres.

Le problème, en effet, ce n’est pas la richesse ; c’est le fait que la richesse, étant devenue l’unique hiérarchie admissible, ne s’accompagne d’aucun devoir – à l’inverse des hiérarchies traditionnelles qui s’accompagnaient de privilèges, au sens étymologique du mot, c’est-à-dire de droits, mais aussi de devoirs spécifiques.

L’Ancien Régime est mort de ce que les privilégiés avaient oublié leurs devoirs et ne défendaient plus que leurs droits. Le nouveau régime n’y résistera pas davantage.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    aux  » 4Vérités  » : …
    mai 22 approche devenons enfin sérieux

    11/10/2021 à 14 h 44 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    plus exactement  » qu’ il n’ aimait pas les siens ceux de sa famille politique « 

    09/10/2021 à 12 h 50 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    vous voulez lire quelque chose de sérieux, je veux dire de VRAIMENT sérieux lisez de :

    Vincent JAUVERT

     » LA MAFIA d’ ETAT « 

    08/10/2021 à 20 h 32 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    c’ est tout de même bien étrange de lire ou d’ entendre combien un si grand nombre de  » patriotes  » se rangent du côté des fraudeurs … qui le peuvent … de Gaulle se disait de droite et effectivement il était de cette  » Vieille Droite Catholique  » mais il disait aussi  » qu’ il n’ aimait pas les gens de droite  » … et on le comprend !

    06/10/2021 à 17 h 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: