UDF : la stratégie de Bayrou est suicidaire

Posté le février 05, 2006, 12:00
3 mins

L’UDF tenait, le week-end dernier, un congrès à Lyon. Ce fut l’événement politique le plus remarqué par les journalistes, avec la réunion des secrétaires de section du PS.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les journalistes français manquent souvent du plus élémentaire sens du rapport de force. Car, en 2002, dernière élection présidentielle en date (depuis laquelle on n’a pas le sentiment que les équilibres politiques aient sensiblement bougé), le PS était arrivé troisième et l’UDF quatrième. En 2006, comme naguère en 2001, l’UMP et le FN se trouvent relégués aux oubliettes par les journalistes…

Le brouhaha médiatique manifeste à nouveau cette capacité extraordinaire de conférer une importance considérable à des événements qui n’en sont pas.
Et qui en sont d’autant moins qu’une réunion des secrétaires de section est une activité normale pour un parti, sans enjeu politique particulier. L’absence de Ségolène Royal, pour cause de perturbations météorologiques, ne suffisait pas à faire de cette réunion un bouleversement politique.

Quant au congrès de l’UDF, il avait, depuis sa convocation à l’automne dernier, perdu sa raison d’être. Il avait été réuni pour faire trancher par les militants les divergences stratégiques entre François Bayrou et Gilles de Robien. Le premier souhaite marquer son indépendance à l’égard de l’UMP, tandis que le second voulait marquer son attachement à l’actuelle majorité. Le retrait de la motion Robien ne laissait guère de suspens…

Bref, encore une fois, beaucoup de bruit pour rien ! Malgré cela, le congrès de l’UDF nous offre l’occasion de réfléchir à la stratégie de François Bayrou.

Celui-ci prétend incarner la rupture et un « ni gauche, ni droite ». Le slogan n’est pas neuf. Le problème, c’est qu’il a toujours échoué, sauf, dans certains pays, dans les années trente. En France, en tout cas, le clivage gauche-droite reste décisif. On peut le regretter, mais c’est ainsi. L’alliance Chevènement-Villiers rêvée par les souverainistes n’a pas fonctionné ; on voit mal pourquoi Bayrou réussirait mieux. D’autant que son programme n’est pas réellement un programme de rupture !

Par ailleurs, le leader centriste risque fort d’être lâché par ses troupes. Les élus n’accepteront pas de faire les frais d’un positionnement « radical », qui amènerait une opposition frontale avec l’UMP et les électeurs sont des électeurs de droite, qui n’admettront pas de renvoyer dos à dos Sarkozy et Hollande. Les seuls convaincus par Bayrou sont les apparatchiks du parti centriste ; mais cela ne suffit pas à gagner une élection !

25 réponses à l'article : UDF : la stratégie de Bayrou est suicidaire

  1. Anonyme

    24/04/2007

    eh ben voilà la réponse à vos questions (18.57% aux présidentielle) et bientôt beaucoup de députés, salut les nuls!

    Répondre
  2. 32

    28/02/2006

    Moi , j’aime bien le tri sélectif des ordures : et , Dieu sait que les ordures ne sont pas que ménagères . Bayrou a entamé le tri : à vous de le continuer . Ou préférez – vous être confiné , comme les volailles de basse – cour ( oies , canards , autruches ……. ) . Quand on est confiné , on peut rentrer , mais après , on ne peut plus sortir . Les pluies sont acides en ce moment et les commentaires , ravageurs . Qui est suicidaire , dans cette histoire : vous ou lui ? S’agit-il d’un suicide collectif , comme la secte du Soleil :voulez – vous être res ponsables d’un suicide collectif ? Le vôtre , brave gens ? Si vous l’êtes , moi , je ne le suis pas , et F. Bayrou , non plus .

    Répondre
  3. Guilhem

    28/02/2006

    Que les « RPR » de tout poil n’apprécient pas Bayrou et l’UDF, il n’y a rien de très nouveau sous le soleil. Mais l’époque où Chirac disait « un centriste ça se couche… » semble belle et bien finie. Il me semble aussi que l’UDF est plus apte à en finir avec le gaullisme qui est maintenant en total décalage avec notre monde actuel, que l’UMP qui malgré son absorption des éléments les plus carriéristes (certains diront « pragmatiques ») de l’UDF est toujours un RPR élargi en retard sur son époque. On sous-estime le béarnais Bayrou et on surestime le hongrois Sarkozy. Mais ce dernier accumule les ennemis à gauche et même à droite (Chirac bien sûr, Villepin et tous les pseudos « chiraquiens »…). Il n’est pas sûr qu’il survive si bien politiquement à terme et il est très possible que Bayrou ramasse alors la mise. Quelle horreur! Un président de la république « centriste » comme en 1974! Vaudrait mieux faire gagner un socialiste aux élections suivantes comme on a fait en 1981! Qu’est-ce que ce fut une initiative intelligente ! Vraiment: on est sûrement encore « la droite la plus bête du monde »!

    Répondre
  4. sas

    15/02/2006

    Autant la stratégie de bayrou ,minoritaire,fonctionaire et initié…on s’en cogne… autant il eut été interessant de commenter l’affaire OUTREAU sur ces pages …non??? sas qui s’intérroge sur les choix des sujets.

    Répondre
  5. Ado

    11/02/2006

    « Il a des idées pouvant se poser comme un début d’alternative au « balancement » gauche-droite rendu inefficace par des remises en question successives. la droite éliminant ce que fait la gauche et inversément. » Ah bon ? La droite suprime les mesures de gauches ?? Mince, quelle information ! Adieu ISF, Quota d’HLM, Loi Gayssot, entreprises public, etc.. Faudrai prévenir chirac alors, parce qu’il à pas l’air d’être au courrant..

    Répondre
  6. sas

    09/02/2006

    A Eiff…c’est tout le contraire…tous ces partis ultraminoritaires ne représentent rien ni personnes sauf les « grouppes maçons » les loges épars…dont les membres sont à la tête de toutes nos administrations et à tous les postes clés de l’etat et du privé….donc l’udf perdurera avec ou sans électeurs… SAS qui n’est visblement pas assez clair.

    Répondre
  7. Eiff

    08/02/2006

    L UDF de Bayrou est pour la fausse droite de Chirac-Sarkozy l équivalent du parti communiste de Buffet-Gayssot pour la gauche caviar-pétard-cheddar, une force d appoint en cas de coup dur comme lors du réferendum pour le traité constitutionnel. D ailleurs depuis l adoption de l euro l UDF n a plus vraiment d utilité et est considéré comme un folklore issu du giscardisme. L UDF disparaitra totalement de la scène politique en même temps que la monnaie unique, dans les prochains mois ou les prochaines annéés.

    Répondre
  8. THOR

    08/02/2006

    bayrou et son gang,me font penser a un banc de maquereau, qui c`est perdu dans l`ocèan de la politique et qui ratisse dans tous les sens,avec l`espoir de trouver la bonne direction. mais n`oublions pas que le poisson mort,commence toujours par pourrir par la tete !!!

    Répondre
  9. Pierre

    08/02/2006

    Action-Reaction a raison. Les ambitions presidentielles et les propositions de l’UDF ne sont en rien differentes de celles de L’UMP-PS-PC: on y rencontre helas le racket fiscal, la preference etrangere et musulmane implicite ou explicite, l’immigration sauvage, insecurite, … La seule chose sensee que l’on puisse souhaiter aux elites de l’UDF comme a celles de L’UMP, PS, PC…c’est de s’expatrier le plus loin possible de notre hexagone le plus tot possible (en attendant l’opprobre populaire qui arrivera bientot), car helas ils nous conduisent a la ruine et font des francais de souche (et des europeens) des citoyens de deuxieme classe dans leur propre pays. Amities

    Répondre
  10. Florent

    08/02/2006

    Maos eueueuh! C’est même pas vrai ce que vous dites d’abord! Moi Bayrou, j’ai des convictions et je les dit, j’ai pas peur d’abord, même si ça dois me coûter cher! J’ ai aisnsi eu le courage de défendre la Constituion européenne et j’en suis fier. Comment, vous dites que ça n’a rien de courageux et que j’étais appuyé par toutes les autorités en place? Mais eueuh, ça change rien, je l’ai défendu. D’ailleurs, je me dis chrétien pour garder les cathos de mon parti, mais je me fiche royalement de la référence aux racines chrétiennes de l’Europe et de la mort du pape, parce que moi je suis ouvert et je tiens compte de ceux qui pensent pas comme moi. Et toc! Quoi? Ils pensent comme moi, je suis un lâche et un démago qui renie mes valeurs et celles de la France? Mais euheuh, même pas vrai d’abord! Et pis, c’est sérieux ce projet, on va faire un grand parti centriste, no gauche ni droite, on va rassembler les français autour de vraies valeurs comme les droits de l’homme, la démocratie, la laicité, la tolérance, la gentillesse, on va bannir tous les sujets tabous sur l’immigration, l’avortement, l’insécurité et la peine de mort, et surtout combattre l’extrêmeuh droiteuh. C’est pas beau ça comme projet? Comment? Vous dites que non seulement c’est utopique, que ça n’a jamais marché et que l’UDF est tout sauf un parti de gouvernement, mais qu’en plus c’est exactement la même chose que les autres et d’une démagogie et d’un mensonge inouis. Mais euheuh, vous êtes méchants d’abords, je vous parle plus, na!

    Répondre
  11. sas

    08/02/2006

    C’est bien la démonstration et la preuve par 9…de la suffisance des partis POLITIQUE qui fonctionne sans électeurs ni représentativité….notre démocratie est conceptuelle c’est juste la distribution entre clan de pouvoir et de contrôle répartis à la petite semaine…..dans cette farce ripouiblicaine,je me demande même si le peuple français est necessaire….. quand à bayrou le professeur,lui est extrêmocentriste…au milieu du centre, pour rien et contre tout….position hautement monayable…. sas le réaliste…le centre n’est pas le milieu…

    Répondre
  12. Action-Réaction

    07/02/2006

    Effectivement sas, je me demande à quoi sert l’UDF et ses représentants. Bayrou, Douste-Blazy seraient sûrement très utiles comme politiciens dans … le jolie monde de « oui-oui », mais dans le monde réel? Oui vraiment, quel charisme ils dégagent, quelle force de proposition puissante et de rupture ils sont. Et les « UDF de gauche » aussi charismatiques qu’un plat de moules sont également légions : Hollande, Aubry, Royal, Vaillant et compagnie. Mais le plus marrant (ou le plus désespérant, c’est au choix), c’est que tout ce joli monde se croit utile et à la hauteur de la tâche. Quand on entend Bayrou, on sent vraiment qu’il pense être l’homme providentiel dont la France rêve du matin au soir. Oui, oui, moi aussi à l’ère pré-pubère, je pensais que j’allais devenir une rock star. Mais bon, à un moment on grandit. Bayrou, lui, non.

    Répondre
  13. sas

    07/02/2006

    L’UDF et des bayroux et derobien sont l’exemple même des machins truc « pour initiés »(les 2 cités précédament sont maçons…)abscon et vain….qui ne sert à rien…sauf à interfèrer par possibilité de nuisance et se faire donner des portefeuilles ministériaux dit « alibi »….c’est comme cela que l’on se retrouve avec un courrant de pensé très particulier au sein d’une majorité…qui à n’importe quel moment joue son propre jeu…..une merde ripoublicaine de plus …quoi Quand de plus on sait que bayroux vient du « monde enseignant » c’est à dire « la planète des singes »….que l’on sait comment il traite des problèmes d’Etat….rectorats(3) en martinique pour bayroux ou inauguration perturbée par gremetz pour de robien…..on comprend particulièrement l’impéritie et la cooptation permanente de nos « élites »….en résumé l’udf est une « sous casaque » non représentative du peuple français…etant juste une émanation corporatiste et marginale de notre france décousue…une représentation de courrant « maçonnique » nécessaire à dominer la citée… sas analyste es/science en politique….de gribouille.

    Répondre
  14. montegu

    06/02/2006

    j’étais au congrès UDF, certes le combat sera rude, non pas en raison de la liberté de Bayrou, celle-ci oblige, mais ses élus en quête de réelection feront ils passer l’intérêt général ou leur plan de carrière, on applaudit en congrès et on fait le gros dos ensuite pour ne pas se mettre à dos ses amis ! UMP. allez sabre au clair les français ne sont pas des pantins, ils veulent que ce système change, un coup à toi, un coup à moi, et on reste bien tranquille. Fini, courage françois BAYROU, les vrais gens en ont marre et ils n’en peuvent plus !

    Répondre
  15. montegu

    06/02/2006

    j’étais au congrès UDF, certes le combat sera rude, non pas en raison de la liberté de Bayrou, celle-ci oblige, mais ses élus en quête de réelection feront ils passer l’intérêt général ou leur plan de carrière, on applaudit en congrès et on fait le gros dos ensuite pour ne pas se mettre à dos ses amis ! UMP. allez sabre au clair les fr

    Répondre
  16. jades

    06/02/2006

    d’un article sur l’UDF, nous arrivons à six commentaires sur François BAYROU, et pourtant pour avoir été présent au fameux congrès, je peux en témoigner, l’engagement est vraiment collectif. Sur le courage politique des uns et des autres, il me semble que sans juger de la valeur que l’on veut bien donner aux idées de l’UDF, reconnaissons que les élus de ce mouvement viennent de prendre un risque énorme en choisisssant la liberté. Si cette stratégie ne fonctionne pas, que pourront-ils attendre de L’UMP ou des autres partis? a part une elimination quasi totale des élus UDF! Quel serait donc leurs intèrêts personnels dans ce choix?, ou faut il y voir une vision plus généreuse et plus humaniste… A chacun de répondre « en son ame et conscience »!

    Répondre
  17. pierre

    05/02/2006

    Soutenons la revolution bleue de Claude Reichman, pour dire non au politiquement correct et chasser ces petits princes malhonnetes (= nos gouvernements successifs) qui menent la france et les francais a la ruine. Amities

    Répondre
  18. Action-Réaction

    05/02/2006

    S’il y a bien quelque chose que je ne supporte pas ce sont les lâches et les renegats. Et Bayrou en est un. En effet, lui qui se targue d’être chrétien s’est battu pour que… la référence au christianisme ne soit pas présente dans la constitution europénne. Bel exemple de reniement de soi-même. Bon, petit François prend tes billes et va jouer avec tes copains centristes, la politique ça peut parfois aussi être sérieux.

    Répondre
  19. Pierre

    05/02/2006

    Bayrou, Villepin, Chirac, Sarkosy, Royale, Jospin, … c’est la meme politique socialisante et immigrationiste! Amities

    Répondre
  20. M.G.

    05/02/2006

    Je pense que le clivage droite-gauche s’avèrera délétère sur le long terme même s’il est ancré historiquement dans le système politique et les idéologies français. Bayrou, me semble-t-il, n’est pas un centriste comme les précédents. En effet, il fut un des premiers à demander la création du service civil (dès 2001)repris seulement aujourd’hui par l’UMP, et à souligner l’importance de l’engagement de la France au sein de l’Europe. Il demande également l’avènement d’une sixième république pour « faire le ménage » (si vous me passez l’expression)… La conjoncture socio-politique actuelle (relations avec la Turquie, « crise » des banlieues, la mondialisation, la privatisation des autoroutes sont autant de thèmes auxquels répond bayrou. je pense que c’est un homme qui a des convictions et qui ne se borne pas à contre-argumenter face au gouvernement. Il a des idées pouvant se poser comme un début d’alternative au « balancement » gauche-droite rendu inefficace par des remises en question successives. la droite éliminant ce que fait la gauche et inversément. UN électeur.

    Répondre
  21. Alborg

    05/02/2006

    Cela fait toujours beaucoup de bien à l’intelligence -et aux nerfs!- de lire une analyse sensée, réaliste et anti-« spectaculaire »… Merci pour votre rigueur, Monsieur ROUXEL. Voila qui nous change des annonces fracassantes et ineptes des medias audio-visuels…. et des éternels faiseurs de tempêtes dans des verres d’eau !

    Répondre
  22. charles martel

    05/02/2006

    teo se trompe : vous souvenez vous de la précédente grande élection et le bourrage de mou de tous les prebandiers de service entre les 2 tours ?? C était tout le monde sur le pont!!! mobilisation générale alors dans l interet de certains : tout faire pour que le pen soit au 2° tour ; facon plus facile pour etre elu façon chirac jacques ??? bon , je n ai jamais autant ri 3 minutes avant les resultats du premier tour a la télé en voyant les tronches de cake patibulaires des sus dits prebandiers de la republique fromagère ( oh le poivre d arvor !!!) d un autre coté tous les médias US étaient contre Bush … en vain…

    Répondre
  23. sas

    05/02/2006

    Le programme de bayrous est super ..puisqu’il tiend sur le recto d’un confeti…bayrous ne représente que lui et ses copains centriste et « initiés » beaucoup de maçons à l’udf….et vu comment il a géré le conflit des rectorats « aux antilles »…alors séquestré par les syndiclo/marxo/indépendantistes….il faut bien se garder de lui confier les clées de la maison FRANCE…à lui aussi sas qui n’aime pas les pleutres…

    Répondre
  24. PR

    05/02/2006

    votre article me paraît tout à fait « éclairé ». Quand au commentaire de « teo », si cela continu comme cela en effet il y a de forte chance pour que Le Pen arrive à être élu dès le premier tour des éléctions présidentielles…

    Répondre
  25. TEO

    05/02/2006

    Bonjour, Je me sens l’ame prophétique ce soir… Depuis les émeutes et l’annonce d’une dette a 1000 milliards d’Euros, toutes les associations d’extreme gauche pousse les « jeunes » a aller s’inscrire sur les listes electorales… En ce qui me concerne, je pense que c’est Le pen qui sera président en 2007….Les Bayrous et autres individus opportunistes et sans idées finiront oubliés par l’histoire. Cordialement, TEO

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)