Un candidat hostile à la France

Posté le 28 février , 2017, 2:36
5 mins

Parmi les nombreux candidats à la présidence, on en trouve un qui sort de l’ordinaire. Sans aucune expérience, sans réel programme, à l’exception de son désir d’être élu, toujours prêt à trahir, c’est un nommé Macron, la voiture balais électorale de la présidentielle.

Ce Macron, qui était très proche de Hollande, vient de se distinguer en traitant publiquement et à l’étranger les Français qui ont participé à la colonisation de criminels. Mais pas de simples criminels, non, des criminels auteurs de crimes contre l’humanité, ayant pratiqué la pire des barbaries.

C’est une accusation d’une très grande gravité, car les crimes contre l’humanité sont imprescriptibles.

Donc le nommé Macron, une fois élu, devrait logiquement constituer un nouveau tribunal de Nuremberg où les Français qui ont participé à la colonisation et qui sont encore très nombreux devraient être jugés et pendus comme à Nuremberg en 1945 – par exemple en présence d’une délégation du gouvernement algérien et de l’organisation de l’État islamique.

Il est évident qu’en prononçant une telle et insultante contre-vérité, le candidat cherche avant tout à recueillir la voix des musulmans qui, naturalisés Français, sont nombreux à pouvoir voter.

Or, il se trouve aussi que j’ai passé des décennies dans les pays anciennement colonisés par la France, où j’ai vécu très proche des populations. Eh bien, je n’ai jamais – je dis bien jamais – entendu parler de crimes, violences et autres exactions, commis par le colonisateur. En revanche, j’ai entendu souvent, et encore récemment, des Africains regretter le départ de l’administration française : « Au temps des Français, m’ont-ils dit, la paix régnait, les enfants allaient à l’école. Il y avait des hôpitaux et des dispensaires partout, une administration, une justice, des routes. Maintenant, il n’y a plus ni école, ni hôpital, ni administration, ni justice. C’est l’anarchie instaurée par une gouvernance ultra-corrompue. Même pour être soigné, il faut payer, alors que les médecins coloniaux, compétents et dévoués, nous soignaient sans jamais demander quoi que ce soit. À la colonisation française a succédé la misère. »

Voilà donc un candidat à la présidence de la république française qui a prononcé des contre-vérités qui, elles, sont criminelles car elles sont de nature à encourager les millions d’immigrés en France à se venger d’un passé falsifié et inventé, en tuant, pillant, violant et volant. Tel est l’individu qui veut régner sur la France et les Français.

Ceci constaté, ces propos sont explicables. Ils s’inscrivent dans l’idéologie communiste. Dès 1917, le pouvoir marxiste-léniniste à Moscou a condamné la colonisation occidentale pour la remplacer par la colonisation soviétique et se faire des clients avec les nouveaux dirigeants décolonisés – qui, aussitôt, ont démontré ce qu’ils savaient faire en matière de corruption et d’incurie, de racisme et d’intolérance religieuse. Ils ont, en fait, conduit leurs pays à des guerres sans fin, provoquant une émigration massive vers l’Europe et surtout la France, où ces immigrés sont tout heureux de retrouver les colonisateurs et l’assistance qu’ils prodiguent aux immigrés.

Pour le nommé Macron qui, donc, a déclaré que les Français sont des criminels exceptionnels ayant pratiqué la barbarie aux colonies, le modèle, c’est sans doute Fofana, le chef du gang des Barbares, Ivoirien immigré en France, qui a torturé à mort un jeune Français pendant 10 jours pour lui extorquer de l’argent.

De nombreux Français sont morts en Afrique du nord, parce qu’ils étaient Français et chrétiens, auxquels s’ajoutent les dizaines de milliers d’Algériens musulmans morts sous la torture pour cause de collaboration avec la France. Il est révoltant qu’un candidat à la présidence de la France vienne cracher sur leurs tombes par calcul électoraliste. Macron s’est déconsidéré ; il faut s’en débarrasser.

18 Commentaires sur : Un candidat hostile à la France

  1. Hilarion

    4 mars 2017

    L’historien et africaniste Bernard Lugan a rivé son clou à Macron dans une lettre ouverte qu’il lui a adressée et, ou il fait l’inventaire de ce que la colonisation française a laissé en Algérie, avec en prime les richesses pétrolières d’un Sahara qui n’était pas territoire algérien mais dont cadeau fut fait par dessus le marché. On peut se demander si ce Macron n’est pas par ailleurs, par stupidité, une forme de criminel. En effet alors que les tensions avec les anciens colonisés habitant des banlieues devenues zone sensibles se font chaque jour plus pressantes, il va insulter le pays qu’il envisage de diriger (et en des termes tellement aberrants que l’on peut se poser la question de son état mental) en donnant du grain à moudre à des populations qui vivent dans la rancoeur à l’égard de la France. Ce type est un dangereux démagogue. On croyait avoir touché le fond avec Hollande, si par malheur Macron était élu on creuserait.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      7 mars 2017

      Macron a toutes les qualités intellectuelles et morales du ” catho ” de gauche : il n’ aspire qu’ à la repentance, ce qui sera insuffisant pour échapper au martyre

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    4 mars 2017

    Non, Macron n’ est pas hostile à la France , il est convaincu, en bon énarque ” socialisé “, que la Mondialisation Financière est bonne pour la France , ce qui n’ est pas la même chose !

    Répondre
  3. Serge Boisvert

    1 mars 2017

    Cher Jaures,

    J’aurais quelques questions pour les partisans du sanglot de l’homme blanc comme vous: Vous dites que les Algériens n’avaient pas à payer plus que d’autres pour leur piraterie, mais je peux vous retourner la question: pourquoi la France devrait payer plus que les autres puissances coloniales? Plus que les autres envahisseurs dans l’histoire? Les Pakistanais et Indiens du Royaume-Uni ne sont pas toujours en train de ressasser le passé comme les magrhébens de France!
    Aussi, pourquoi est-ce SEULEMENT aux blancs qu’on exige la repentance? Pourquoi, jamais on exige de l’Arabie Saoudite de se répenter pour les SIÈCLES de traite des noirs (dont les hommes finissaient émasculés en passant)?
    Pourquoi n’exige-t-on pas la repentance de la Turquie pour les siècles d’oppression des habitants des Balkans, du Caucase etc.???
    Il est assez evident que chez les tiers-mondistes comme vous, ce « sanglot de l’homme blanc » révèlent votre nihilisme et votre désir de punir la France et l’Occident de pas avoir accepté le rêve bolchévique! Et chez les musulmans il y a ZÉRO « sanglot de l’homme musulman » pour les crimes musulmans commis pendant leur histoire. Ils sont dans le déni total quand on leur parle de la conquête sanglante de l’Idne, la conquête sanglante des Balkans par leurs frères turques, la traite des noirs etc… On dit que l’histoire est écrit par le vainqueur hors ce n’est jamais plus vrai que lorsque le vainqueur est musulman! Comme l’encourage le Coran, les musulmans se voient au-dessus du reste de l’humanité et ne conçoivent absolument pas la repentance pour les jihad contre les infidèles! Vous accusez les Français d’avoir conquis l’Algérie par impérialisme raciste, mais que dire du sectarisme islmaique encouragé (violemment dans le Coran) ? Les Occidentaux sont passé à outrance dans l’ère post-coloniale anti-raciste MAIS QUE DIRE DES MUSULMANS? Et je vous ferai remarquer que la haine est toujours pire quand la rancoeur s’acompagne de mépris! Ce qui m’emmène à ma dernière question:

    QUI DÉCIDERA quand la France aura ASSEZ PAYÉ? Macron? Mélenchon? Vous? Les Algériens? Avec leur rancoeur d’ex-colonisés qui s’ajoute à leur suprémacisme et sectarisme musulman envers n’importe quels Infidèles, vous pouvez vous attendre que pour eux la France ne paiera JAMAIS assez! C’est donc une question de vie ou de mort pour les Français de voter pour Marine Lepen ou du moins contre Macron!

    Serge Boisvert
    (Un Québécois qui ne peut critiquer ses voisins d’avoir choisi Trump quand il voit ce qu’il arrive à ses cousins français)

    Répondre
  4. sergio

    28 février 2017

    Jaurès , le p’tit troll gaucho , entend rétablir la vérité sur les horreurs supposées de la période coloniale !….
    Comparer les nostalgiques du colonialisme à ceux de la période communiste est une forme vicieuse de “reductio ad stalinum” , version jauressienne de la “reductio ad hitlerum” . Méthode stalinienne par excellence !

    Répondre
    • Jaures

      1 mars 2017

      Vous n’avez visiblement pas pris connaissance de la teneur du débat, Sergio. Ce n’est pas trop tard.

      Répondre
  5. BRENUS

    28 février 2017

    Pauvre Q.C. qui semble s’imaginer encore pouvoir échanger sereinement avec un porteur de valises et d’explosifs du fln, prêt à faire sauter des dizaines de pieds-noirs et qui s’en réjouit encore. Bande d’enc…és.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 mars 2017

      pauvre Brenus qui ne connait pas mon parcours

      Répondre
  6. Jaures

    28 février 2017

    Pour ceux qui ne liraient que des éditos de Lambert, je rappelle ici qu’il y a eu 21 accusés au procès de Nuremberg et 10 condamnations à mort.
    Et pour ceux qui lisent et relisent ici le même refrain sur les bienfaits offerts avec générosité par la France coloniale aux heureuses populations locales, je leur conseille de jeter un coup d’oeil sur les dispositions du “code de l’indigénat”, abrogé en 1946 mais appliqué jusqu’à la fin des années 50. Qu’ils me disent ensuite ce qu’ils feraient si on imposait cela à eux-mêmes et leur famille.

    Répondre
    • Oxydent75

      1 mars 2017

      @Jaurès
      Vous (et votre équipe ?) êtes en plein (et ne pourrez jamais vous en extraire) dans ce système idéologique obtus qui a fait exploser la Gauche : le DENI DE REALITE. Toutes vos arguties sont basées sur des références historiques qui n’ont jamais le moindre lien avec le sujet abordé. Et une fois encore, nous évoquons là, Macron et son lamentable opportunisme électoraliste qui fait injure à La France pour vous voir convoquer Nuremberg et le Code de l’Indigénat. Vous en devenez ridiculement tragique “Monsieur Jaurès”.

      Répondre
      • Jaures

        1 mars 2017

        Ce n’est pas moi qui ai fait allusion à Nuremberg ou aux délices de la colonisation mais l’auteur de l’édito lui-même.Il serait préférable que vous en preniez connaissance avant de vous immiscer dans le débat.

        Répondre
    • Hilarion

      6 mars 2017

      Au vu du taux de délinquance des populations du Maghreb installées en France et qui révèle pour une majorité d’entre elles un refus d’assimilation (et non d’intégration, je fais bien le distinguo) et au contraire une volonté de dissidence se manifestant par une hostilité à différents symboles de notre civilisation (on caillasse les pompiers, les bus, les ambulances, et évidemment les policiers on a des exigences pour le sexe des personnels soignants etc…) on n’a pas beaucoup de mal à imaginer la nécessité ressentie par l’administration coloniale de créer un système légal en rapport avec le profil des administrés. Avant la France l’Algérie en tant que nation n’existait pas. Le territoire correspondant géographiquement était habité par des populations plus barbares les unes que les autres sauf dans les quelques villes comme Alger grand centre de la traite d’esclaves ou les droits de l’homme étaient seulement égaux au montant de la rançon que l’on pouvait espérer du prisonnier. L’invasion de ce territoire à partir de 1830 ( en fait les opérations militaires durèrent près de vingt ans avant d’obtenir une paix plus ou moins bancale), fut surtout motivée par la neutralisation des pirates qui écumaient la Méditerranée depuis trois cents ans, procédant à des razzias, semant terreur destructions pillages et prises d’otages à monnayer sur toutes les côtes sud de l’Europe et jusqu’en Angleterre. La plupart des nations européennes concernées ayant au cours des siècles précédents tenté avec plus ou moins de bonheur de limiter les exactions sur mer, mais sans jamais, comme le fit la France débarquer militairement pour réduire les bases à terre des pirates. (Voir par exemple l’histoire de l’Algérie par l’historien Pierre Montagnon).

      Répondre
  7. balaninu

    28 février 2017

    A mon humble avis, ce Macron doit être automatiquement écarté de la France, car pour cet individu, si nous avons commis de tels crimes il n’a pas sa place en France et encore moins à la tête de l’Etat, qu’il exècre apparemment puisque il va falloir qu’il juge pas mal de personnes criminelles. Pauvre type ! il ne connaît pas l’Histoire de notre pays, il s’en va fanfaronner ailleurs, et comme le dit l’article de M. Lambert, c’est pour se procurer des voix supplémentaires, vu que son professeur(nulland) est devenu notre timonier en 2012 par ce truchement.

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    28 février 2017

    un de mes fils, il y a de cela une vingtaine d’ années, et cela en pleine répression des maquis islamistes, travaillait pour une société de machines textiles d’ occasion et se trouvait à Laghoùhat ; invité par la famille d’ un petit industriel, pour le repas du soir, on lui présenta le grand-père qui, une fois le dîner terminé, l’ emmena dans son logement : au fond de la chambre sur le mur aveugle de l’ alcôve *** à peine dissimulé par un tapis mural : le drapeau français et le vieux Mozabite lui dit : ” comme nous étions heureux du temps des Français, monsieur ”

    ce qui rappelle ce qu’ a dit Ferhat Abbàs : ” du temps des Français, l’ Algérie était un paradis ”

    *** de … l’ arabe al-qubba : petite chambre !

    Répondre
    • Jaures

      28 février 2017

      Vous trouverez aisément en Russie nombre de nostalgiques de Staline ou Brejnev.

      Répondre
      • Gérard Pierre

        1 mars 2017

        Pas besoin d’aller si loin ! …… on peut même trouver en France des nostalgiques du socialisme ! ! !

        Si, si ! ! ! …… ça existe !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          4 mars 2017

          … le grand frère de Jauresse par exemple ?

          Répondre
  9. marchaterre

    28 février 2017

    Oui,Monsieur Lambert,

    Ce triste personnage s ‘est déshonoré et disqualifié,réjouissons nous sans retenue aucune.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)