Un film sur la guerre des cités

Un film sur la guerre des cités

Lu sur Polémia    (via là ) :

H « si « Hors la Loi » est bien parti pour faire « pschitt… » en France, ce n’est pas ce qui va empêcher son réalisateur de dormir… Tout simplement parce que Rachid Bouchareb n’a pas fait un film pour les Français ! Il n’a pas plus fait d’ailleurs un film pour les Algériens. Et « Hors-la-Loi » n’est pas non plus, n’en déplaise à ses contempteurs, un film sur la guerre d’Algérie. De la guerre d’Algérie, Rachid Bouchareb s’en tape comme de sa première chechia. Bouchareb, sous des dehors mielleux et consensuels, est avant tout un militant de la cause arabe en France. Bouchareb est un Français qui vit mal sa francitude, comme beaucoup de Français de nationalité et de naissance qui sont restés Algériens de cœur et de racines. A ce titre, « Hors-la-Loi » est un film militant, qui parle de la France d’aujourd’hui aux habitants des cités, et qui leur dit «regardez comme les Français sont lâches, impuissants et crédules, comme leurs femmes sont des salopes, comme il est facile de les vaincre»… […]

« Hors-la-Loi », film prétendument sur la guerre d’Algérie, se passe, aux six premières minutes près –les fameux massacres de Sétif […] – en totalité en France. Le film se passe en France, et pourtant les « résistants » sont des Arabes, et les nazis sont des policiers. Cherchez l’erreur. Nous sommes en France, et […] le film ne montre que des Arabes et les flics qui les pourchassent, en vain, bien entendu, et pas un seul « civil Français d’origine gauloise » – et aucun de nos penseurs patenté ne s’est ému du procédé !

Pourtant, le message est si peu subliminal qu’il en est aveuglant, et nul doute que nos cités sauront le recevoir 5/5 : les cités (les bidonvilles du film) sont le territoire, les Arabes en sont les habitants légitimes, et les Souchiens ont disparu du paysage. Quant aux policiers qui prétendent se mêler de leur business, ce sont les occupants nazis que les Zorros du film (les trois frères) vont combattre et ridiculiser, jusqu’à la victoire finale. Le vrai message de « Hors-la-Loi » est dans les tirades du leader FLN qui ne s’appelle pas par hasard Abdelkader dans le film, comme symbole de la résistance à la colonisation Française : peuple des cités, vous êtes ici chez vous. C’est votre loi qui doit être appliquée, et pas celle de la France. Avec l’aide de Dieu et la veulerie des Français, nous serons vainqueurs !« 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: