Un mandat révocatoire?

Posté le mars 12, 2020, 11:41
4 mins

J’ai reçu ce communiqué de Matthieu Werth, candidat aux élections municipales à Draguignan (Var). Je ne le connais pas et ne sais pas grand-chose sur la situation politique à Draguignan. Je sais seulement que M. Werth est un militant de Force républicaine, le mouvement de droite conservatrice dirigé par Bruno Retailleau. Il est possible que l’idée qu’il se propose de mettre en place soit évoquée par démagogie, mais elle me semble, en tout cas, suffisamment intéressante et novatrice, en matière de responsabilité des élus, pour être signalée.

Guillaume de Thieulloy

 

Dans le cadre des élections municipales de mars 2020, j’ai pu constater depuis deux ans et demi, à la tête d’un parti local, combien la défiance populaire s’accroissait entre les électeurs et leurs élus.
J’ai donc imaginé une mesure de bon sens : la mise en responsabilité des élus à mi-mandat. Comment cela va-t-il fonctionner ?

A mi-mandat, nous nous engageons à réaliser un bilan d’activité portant sur la réalisation de nos objectifs de programme.

Pour garantir l’impartialité de ce bilan, le maire désignera, avant la fin de la première année de mandat, une personne qualifiée dont les qualités morales, la compétence, l’indépendance et la rigueur ne pourront pas être mises en doute. Il s’agira par exemple, d’un magistrat on d’un haut fonctionnaire en retraite.

Celui-ci aura pour mission de constituer un jury citoyen, tiré au sort sur les listes électorales, à raison de 2 personnes par bureau de vote et à parité : un homme, une femme.
Ce jury, sous la direction de son président, dressera un bilan précis et sans complaisance de l’action des élus, relativement à la mise en œuvre effective de leurs engagements pris au cours de la Campagne. (Contrat de mandature 2020-2026)

Ils auront librement accès à tous documents et informations nécessaires et ils interrogeront les élus s’ils le souhaitent.
Ils dresseront, au plus tard fin février 2023 le rapport de leurs constations, lequel sera rendu public.
Ce rapport se prononcera sur le respect, ou non, des engagements pris ou, à contrario, sur les motifs qui auront conduit les élus à y renoncer ou les différer.

S’il en résulte une défaillance avérée, le jury sera en capacité de proposer la mise en œuvre d’un referendum d’initiative populaire et, en fonction du résultat, nous remettrons démocratiquement notre mandat en jeu.
Il faut en finir une fois pour toutes avec cette pratique odieuse qui consiste à tout promettre et à ne rien tenir.

L’expérience du mandat qui s’achève à Draguignan doit servir de leçon (130 propositions 2014-2020 non tenues) : il faut que ça change VRAIMENT !

Cette mesure phare (unique en France à ce jour), est la première mesure de mon contrat de mandature avec les citoyens Dracénois. Elle permettra de rendre confiance aux électeurs, leurs futurs élus ne devant retenir qu’ils ne sont détenteur que d’un seul pouvoir : celui de détenir la parcelle de confiance que les électeurs ont placé en eux.

Par ailleurs, je souscris intégralement aux mesures recommandées par Anticor en vue de ce scrutin.

Je me tiens à votre disposition pour échanger sur ce sujet d’éthique en politique, pour être interviewé, en espérant que cela donne des idées à d’autres candidats en France.

Une réponse à l'article : Un mandat révocatoire?

  1. quinctius cincinnatus

    12/03/2020

    il y a beaucoup plus simple et surtout de beaucoup plus efficace et démocratique : l’ exemple des communes et des cantons suisses dans lesquels les citoyens votent en connaissance de cause pour des candidats bien identifiés et généralement ne faisant preuve d’ aucunes arrières pensées démagogiques !

    d’ autre part une remise en question à mi-mandat, par un  » jury  » paritaire  » et tiré au sort qui n’ a statistiquement aucune chance de représenter l’ ensemble de l’ opinion , et sur la seule  » accusation  » d’ un procureur issu de l’ Administration ne permet pas d’ une part des réalisations  » longues  » et d’ autre part suivant la façon où est présent » le bilan ne permet jamais un jugement  » neutre  » de toute influence

    voilà une idée qu’ elle est bonne … aux oubliettes

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)