Un Premier ministre pour quelle feuille de route…?

Posté le 15 mai , 2017, 6:29
41 secs

Je prends acte de la nomination d’Edouard Philippe au poste de Premier ministre et de la volonté marquée par le Président de rassembler. Cette ouverture s’imposait au regard de la majorité de circonstance qui s’est construite au deuxième tour de l’élection présidentielle. Mais le principe d’un rassemblement – s’il peut s’incarner dans la nomination d’un Chef de gouvernement – est d’abord celui d’un projet politique.
La question qui se pose aujourd’hui est celle de la feuille de route du nouveau Premier ministre. Sera-t-elle celle du « candidat Macron » ou d’un « rassemblement des idées » ?
Je souhaite, pour ma part, qu’elle s’incarne dans une ambition politique plus partagée, ouverte à une véritable politique d’aménagement du territoire, à un programme très résolu sur la réduction des dépenses publiques, à une politique engagée en faveur des investissements et à un effort particulier à destination des familles.
C’est sur ce socle qu’une majorité de projet pourra se construire à l’issue des législatives.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 15 mai 2017

Jean-Christophe Fromantin
Député des Hauts-de-Seine
Maire de Neuilly-sur-Seine

www.fromantin.com

Contact presse : Clémentine Denis

6 Commentaires sur : Un Premier ministre pour quelle feuille de route…?

  1. BRENUS

    17 mai 2017

    “Pour quelle feuille de route” ? En voila une question qu’elle est drôle ( ou faussement naîve) . La réponse a déjà été donnée, cher Monsieur : le premier ministre appliquera la politique et les décision du président. Point barre. Inutile de faire semblant de croire à autre chose, pour minimiser votre ralliement à Macron qui, il faut lui reconnaitre cette honnêteté, martèle qu’il appliquera ses décisions sans mollir ni dévier. Vous n’aviez qu’à réfléchir avant. Et lisez, si ce n’est déjà fait, le bouquin de Houellebecq pour avoir une idée du final (soumission). Madame et fifille doivent dès maintenant apprendre à porter le voile. Et vous à vous torcher de la main gauche, comme le recommande le sain Qoran.

    Répondre
  2. HOMERE

    16 mai 2017

    Cet homme est un des éléments des politiques du centre dit “mou” par opposition au centre dit “dur” qui n’existe pas,ce qui signifie que le premier est un abus de langage de type paradoxal.
    Cette classe est le type même de l’immobilité parfaite qui fait du sur place à pas feutrés afin de ne pas réveiller les citoyens qui auraient quelques choses désagréables à avancer dans notre société qui fait naufrage.
    Bayrou,Fromentin,Juppé,Le Maire,Estrosi,Philippe,Rafarin,Lagarde,Macron,……voilà rassemblée la horde sauvage du rien qui prétend encore pouvoir rester immobile pour ne froisser personne en disant qu’ils vont tout faire pour avancer en reculons….et le pire est que celà va marcher une fois encore…dans cinq ans on va recommencer…

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    15 mai 2017

    Ce type qui, en tant que maire de sa ville, a fait envoyer à la benne 3500 euros de mousses au chocolat de ses cantines scolaires …… [au lieu de les donner aux restos du cœur] …… au prétexte qu’elles contenaient de la gélatine de porc est effectivement une belle émule de l’islamophile Juppé !

    Avec le ‘’repentiste‘’ Macron, ils vont faire une belle paire !

    La France, de culture judéo chrétienne et gréco latine, a du souci à se faire ! …… Ça va mal finir !

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    15 mai 2017

    Monsieur Fromantin va être forcément et fortement déçu : depuis quand a t on vu un juppéiste, autant dire un Chirac en plus … ” cérébral “, et bien entendu énarque de surcroît diminuer les dépenses publiques dans le sens qu’ il souhaiterait que cela soit ?

    ces gens là ne connaisse du mot rigueur qu’ un sens ” rigoriste “, mentalement rigoristes étatiques , figés, momifiés dans leurs convictions acquises à science-po et à l’ E.N.A. , des libéraux-étatistes *** !

    *** ” libéraux ” démerdez vous, comme vous le pouvez, pour faire quelques bénéfices à fin qu’ on puisse vous les confisquer ! voilà leur unique mode d’ existence !

    Répondre
  5. BISTOUILLE POIROT AIX EN PROVENCE

    15 mai 2017

    Monsieur Fromentin a de l’encre à faire couler après avoir consulter sa boule de…. métal !
    Objectif: 1/ Aménagement du territoire, 2/ réduction des dépenses publiques, 3/ politique des investissements, 4/effort en direction des familles. La quadrature du cercle…
    Bien lourd pour un premier ministre nommé ce jour pour une durée d’un mois avec au delà des mutations qui tiendront compte du résultat des législatives où 4 blocs tenteront de se départager dans des proportions qui n’excluront pas une cohabitation en tout cas à court terme. Bon courage Mr Edouard Philippe.

    Répondre
  6. aulou

    15 mai 2017

    Publié le 15 mai 2017
    Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva et dans un conflit d’intérêt

    Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva…

    … et dans un conflit d’intérêt en tant que maire du Havre au profit de son ancien employeur Areva

    JPEG – 123 ko

    .
    L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination au poste de premier ministre de M. Edouard Philippe qui n’est en rien le personnage “modéré” que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.

    .

    En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva. Son activité principale est alors de s’assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l’atome. Il est ainsi en contact rapprochés avec Marc Vampa, député de l’Eure et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée Nationale (*).

    .

    C’est précisément pendant cette période, le 13 janvier 2008, qu’un accord est signé entre Areva et le pouvoir du Niger concernant l’exploitation de l’uranium, accord immédiatement contesté par le Mouvement des Nigériens pour la justice, mouvement touareg en rébellion contre le pouvoir central de Niamey (**).

    .

    En effet, les maigres revenus de l’uranium, largement sous payé depuis des décennies par Areva, ne bénéficient en rien à la population, et encore moins aux Touaregs, alors que les mines d’uranium sont situées dans leurs zones traditionnelles de vie.

    .

    Il est donc logique de considérer que les manoeuvres en coulisse de M Philippe ne sont pas étrangères aux graves troubles qui ont eu lieu par la suite dans la zone sahélienne (Niger/Mali) et dans le fait que, poussés par la misère, des groupes Touaregs aient fini par s’allier à des mouvements djihadistes.

    .

    Mais, surtout, il est légitime de se demander pour qui agit M Philippe lorsqu’il est en charge des affaires publiques, que ce soit auparavant comme maire du Havre et désormais comme premier ministre.

    .

    Une première réponse est apportée par le fait que, à peine assis dans le fauteuil de maire du Havre (aimablement offert par son prédécesseur qui a démissionné en cours de mandat !), Edouard Philippe a offert un pont d’or… à son ancien employeur Areva, pour qu’il installe deux usines d’éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d’enquêter pour voir ce que la sympathie d’Edouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens-contribuables…

    .

    On notera d’ailleurs que, de 2007 à 2010, M. Philippe a cumulé sans état d’âme son poste chez Areva et son mandat d’adjoint au maire du Havre mais, aussi, que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lui a infligé un blâme pour avoir refusé de fournir des informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.

    .

    (*) cf Charlie Hebdo, 29 avril 2009
    (**) cf AFP, 17 janvier 2008

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)