Un racisme artificiel

Posté le juin 09, 2020, 11:11
3 mins

Le 25 mai dernier, George Floyd, Noir américain, perdait la vie au cours d’une interpellation policière « musclée » à Minneapolis, aux États-Unis.Cela aurait pu demeurer un fait divers funeste. Mais cette mort est devenue l’occasion d’émeutes d’une violence remarquable, aux États-Unis d’abord, puis dans plusieurs pays occidentaux, dont la France – où, pour faire bonne mesure, les gauchistes ont associé à la mémoire de George Floyd celle d’Adama Traoré.

Il convient de rappeler quelques vérités soigneusement tues par les médias dominants.

Tout d’abord, rien ne prouve le prétendu racisme de la police américaine, voire de la totalité de la société américaine.

Comme l’a rappelé Éric Zemmour, une écrasante majorité des homicides perpétrés sur des Noirs américains sont le fait d’autres Noirs. Par ailleurs, il y a près de 10 fois plus de meurtres de Blancs par des Noirs que de meurtres de Noirs par des Blancs.

Ensuite, les émeutes sont tout sauf spontanées.

On sait que des organisations proches des marges les plus radicales du Parti démocrate ont littéralement « armé » les manifestants. Des tonnes de briques ont ainsi été fournies dans plusieurs villes pour détruire les vitrines et « casser du flic ».

Ce n’est pas pour rien que Donald Trump a classé les « Antifas » sur la liste des organisations terroristes.

Notons au passage que, même si rien n’est prouvé à l’heure où j’écris, l’ombre des réseaux Soros – qui avaient déjà payé des manifestants anti-­Trump – plane sur ces émeutes.

En France même, il est assez scandaleux de prétendre que le racisme endémique de la police serait responsable de la mort d’Adama Traoré.

Ce dernier était un voyou bien connu des forces de l’ordre. Et il n’est pas inutile de rappeler aussi que 2 des 3 gendarmes qui l’ont interpellé étaient noirs.

Enfin, il faut dire et redire qu’en France, en tout cas, le racisme est pratiquement une invention des idéologues anti-racistes.

Les Français sont l’un des peu­ples les moins racistes du mon­de. Les problèmes raciaux contemporains ont été importés avec l’arrivée de millions d’immigrés qui changent l’identité de la France.

Ils ont aussi été créés artificiellement : c’est François Mitterrand qui « inventa » l’anti-racisme pour empêcher toute alliance entre le RPR et le FN. Naturellement, les associations anti-racistes ont « besoin » du racisme pour justifier leur existence : elles racialisent donc toute la vie sociale – au risque de créer une crise majeure. La responsabilité de ces pompiers pyromanes est gigantesque !

5 réponses à l'article : Un racisme artificiel

  1. quinctius cincinnatus

    15/06/2020

    la position au tir de certains policiers … municipaux n’ est certainement pas des plus adéquates pour un tir ajusté !

    Répondre
  2. OMER DOUILLE

    11/06/2020

    Pour éviter les mots, actes, interpellations « racistes » – terme bien commode pour les bouffeurs de blancs – nous proposons les mesures suivantes, face à des actes délictueux, agressions diverses, incendies, vols, voir assassinats :
    – si le ou les protagonistes se trouvent être des non leucodermes (terme large laissant d’immenses possibilités) :
    a) faire comme dans la formules des trois singes : ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire et laisser les victimes se démerder
    b) en cas d’absolue nécessité d’interpellation : le policier se tiendra à 3 mètres minimum, un genoux a terre, un poing tendu et commencera son discours par « fuck the white people »
    c) ensuite de quoi il suppliera le délinquant de lui cracher dessus (on lui fera lire en formation le bouquin de Boris Vian « j’irai cracher sur vos tombes », à la mode dans les années 60, car il est bien entendu que nous sommes coupables de se qui se passe à 5000 km de nous.
    d) il commencera son discours « monsieur, excusez moi de vous demander pardon et si vous considérez que je vous parle mal, n’hésitez pas à me mettre votre poing/pieds/tête (au choix) dans la gueule. Ma hiérarchie qui vous est acquise ne pourra que s’en féliciter.
    e) le policier déclinera son identité complête y compris les noms et adresses des membres de sa famille et même de son chien, pour faciliter les représailles et, éventuellement, l’égorgement (le meurtre s’est déjà produit sans que la diversité s’en émeuve d’ailleurs) qui ne suscitera même plus une marge blanche . Ne pas oublier que seuls certains ont le droit de se plaindre .
    Evidemment, les invitations au suicide des faces de craie seront officialisées. Même s’il est à craindre que, de temps en temps, certains de ces « sous-chiens » comme les appelle l’algérienne assistée cracheuse dans la soupe, décident, quitte à passer ad-patres, de ce faire accompagner à cette occasiçon, par quelques uns de leurs tourmenteurs, pour faire bonne mesure. Après tout les koufars aussi ont droits à leurs shahids et, peut être aux 72 vierges, lesquelles sont très rares sur terre.
    Le bonheur du mélangisme et du vivre ensemble, bénit par monseigneur castagnette, dit « la galoche » , prêt à trouver des « soupçons » de racisme à tout blanc, croisant un noir, ce qui offre d’immenses perspectives à certains, pourvu qu’en plus, la république se décide à dédommager largement tout menteur qui se prétendrait insulté. Dans ce cas notre ministre concernée supplierait que l’auteur accepte de la recevoir;

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      11/06/2020

      Point e) de votre commentaire.

      En équipant les flics d’un code barre personnel sur leur képi et les malfrats d’une app spéciale sur leur smart phone, votre point e) devient superflu.
      En effet il suffira de photographier le képi pour accéder à la base de données des flics. Tout y sera mentionné y compris la pointure des chaussures de l’arrière grand’mère du flic en face de vous.

      On n’arrête pas le progrès, socialiste bien sûr.

      Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    10/06/2020

    Nous en sommes actuellement à la phase un: « Black lives matter. »
    Et déjà des contorsionistes à visages pâles se roulent par terre.

    Nous en viendrons bientôt à l’étape suivante: « Black lives matter more. »
    Ces mêmes contorsionistes vont céder leurs jobs et toutes leurs possessions y compris leur femme pour expier leurs fautes passées.

    Et viendra l’apothéose finale: « Only black lives matters, »
    Ils n’y aura plus de contorsionistes car ils se sont tous éliminés pour faire de la place.
    Voir suicides collectifs de Jonestown en Guyana.

    Conclusion:
    Pour les socialistes le progrès ce ne sont pas les avancées scientifiques mais plutôt les 3 phases de crétinisme décrites plus haut.
    Avec eux nous allons atteindre des sommets abyssaux.
    Pour survivre préparez votre bathyscaphe.

    Répondre
  4. R. Ed.

    09/06/2020

    Sur une pancarte, à la manifestation de Bruxelles, il y avait la photo du délinquant «  » »avec «  » » des ailes, comme un ange !
    Un ange noir, c’est le cas de le dire, Lucifer !!!
    Il faudrait quand-même que l’on nous informe que cet  » ange  » est aussi un braqueur, un voleur, un drogué et que sais-je encore.
    Il est mort, c’est peut-être triste, mais cela fait un truand de moins.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)