Un sage pour faire évoluer le droit du sol ?

Posté le septembre 30, 2010, 11:07
2 mins

Le député UMP du Vaucluse Thierry Mariani, rapporteur du projet de loi sur l’immigration, a indiqué aujourd’hui sur Canal+ qu' »un sage » devait être nommé pour « débroussailler » la question de l’accès à la nationalité et du droit du sol.

« Que je sache, le président de la République a dit qu’il fallait réfléchir à ce sujet. Un sage doit être nommé pour un peu +débroussailler+ le problème », a déclaré M. Mariani.

« A la lumière de cette personnalité, de ses conclusions, on pourra voir s’il y a lieu de légiférer sur cette question ou non », a-t-il ajouté, précisant qu’il s’agirait d' »une loi sur la nationalité ».

M. Mariani, qui y est favorable « à titre personnel », a souligné que cela n’était « pas d’actualité » et ne pouvait pas se faire « en trois minutes au détour d’un amendement », alors que les députés se sont affrontés mercredi de façon inattendue sur cette question de l’accès à la nationalité, lors du débat sur le projet de loi sur l’immigration.

« Je fais partie de ceux qui pensent qu’aujourd’hui, on ne peut pas systématiquement devenir français sans le vouloir ou sans le savoir ». « C’est simplement, pour une partie de la majorité, dire qu’on doit marquer son consentement pour devenir français », a-t-il insisté, notant que « ça a été la loi de la France jusqu’en 1998 ».

Alors que Nicolas Sarkozy avait confié début septembre à des députés UMP qu’il n’avait pas l’intention de lancer un débat sur l’accès à la nationalité car ce serait ouvrir la question du droit du sol, plusieurs députés UMP membres du collectif la Droite populaire, ont remis le sujet sur le tapis mercredi à l’Assemblée.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)