Un Tea party à la française ? Et pourquoi pas ?

Posté le février 05, 2014, 7:00
7 mins

Quelques heures avant la nouvelle « Manif pour tous » – ce grand mouvement qui mit, à trois reprises en 2013, plusieurs centaines de milliers de personnes dans les rues de Paris pour protester contre la loi Taubira –, Manuel Valls a donné un entretien abondamment commenté au « Journal du Diman­che » du 2 février.

Le ministre de l’Intérieur définissait ainsi ceux qui ont le malheur d’être d’un autre avis que lui, ceux qui avaient participé au Jour de Colère du 26 janvier, ceux qui ne considéraient pas que l’État soit habilité à remplacer les parents dans le rôle d’éducateur, et ceux qui participaient à la Manif pour tous du 2 février, comme « un bloc des contestataires, une fronde des anti : anti-élites, anti-État, anti-impôts, anti-Parlement, anti-journalistes… Mais aussi et surtout des antisémites, des racistes, des homophobes… Tout simplement des anti-républicains. » Tout simplement, c’est le mot ! Son « simplement » est même un tantinet simpliste, disons-le tout net !

Sans doute y a-t-il eu des antisémites au Jour de Colère. Peut-être même y a-t-il eu des « homophobes » à la Manif pour tous. Mais enfin, tout ce que dit M. Valls est parfaitement absurde et contradictoire.

Peut-être le ministre de l’Intérieur a-t-il vaguement entendu dire que les rapports entre l’islam et les juifs n’étaient pas franchement cordiaux. On pourrait, dès lors, comprendre qu’il accuse les amis de Dieudonné d’être antisémites ou ce qu’il appelle joliment « l’extrême droite traditionnelle » (qui n’existe à peu près nulle part en France, en dehors de quelques groupuscules, dont la moitié des membres sont des agents des RG !) d’être raciste.

Mais il est très difficile d’accuser Dieudonné ou Farida Belghoul (cette ancienne militante de la marche des beurs qui a lancé la journée de retrait de l’école pour protester contre l’enseignement de la théorie du genre) d’être racistes. Du moins au sens que la gauche donne au racisme, qui ne peut être – n’est-ce pas ? – que du racisme de méchants blancs, jamais du racisme anti-blanc !…

Il est vrai qu’une fronde se met progressivement en place contre l’oligarchie contemporaine – qui n’a pas grand-chose à voir avec une élite, puisqu’elle se comporte, en général, de façon extrêmement peu exemplaire et, contrairement à toutes les élites de tous les temps, n’accepte pas de prendre ses responsabilités et de payer de sa personne.

Mais cette fronde n’est, globalement, ni antisémite, ni homophobe, ni raciste (ce qui ne signifie pas qu’il n’y ait pas dans cette fronde des individus ou des groupes qui, eux, le sont).

La réalité, c’est que les invectives ici synthétisées par M. Valls ne fonctionnent plus. À force de dire n’importe quoi, politiciens et journalistes ne sont plus écoutés. Sur les quelque 500 000 manifestants du 2 février, 99 % au moins ne correspondaient en rien à ces étiquettes. Mais ils en souriaient. Ils ne sont plus terrorisés à l’idée de se trouver à côté de quelqu’un qui pourrait l’être vraiment, pour la simple raison que toute la classe parlante les a traités ainsi pendant des mois et qu’ils savent bien que, pour eux du moins, l’étiquette ne vaut rien.

Il est bien possible que nous assistions à la naissance d’un Tea party à la française, comme le dit encore Manuel Valls. Je l’ai suffisamment ap­pelé de mes vœux depuis quelques années pour m’en réjouir quand je le vois, moi aussi, naître sous mes yeux, malgré les nombreux obstacles.

Mais s’il y a une responsabilité à chercher dans cette naissance, elle n’est pas à droite ; elle n’est même pas parmi les centaines de milliers de Français qui ne supportent plus cette oligarchie corrompue et décadente. Elle est tout entière à chercher dans l’actuelle majorité socialiste qui, d’amalgame en amalgame, est tout près de réussir la « coagulation des extrêmes » qu’elle dénonce pourtant actuellement…

À force de dire que tous les opposants à la loi Taubira sont homophobes, on a rendu les homophobes éventuellement existants parfaitement fréquentables. Désormais, on nous explique que s’opposer à l’enseignement de la théorie du genre, c’est suivre Alain Soral (au motif, si j’ai bien compris, que Farida Belghoul serait « proche » de Soral). Eh bien, cela n’a qu’une conséquence : rendre Alain Soral parfaitement fréquentable. Je ne dis pas que je m’en réjouis, car il y a bien des points à critiquer dans la doctrine d’Alain Soral. Mais c’est un fait. Et, en revanche, je me réjouis beaucoup de la naissance d’un pôle important de Français qui n’écoutent plus les oligarques et veulent reprendre leur destin en main.

Et, si un Tea party à la française naît vraiment, je dirai merci à Hollande, Valls et leurs amis !

Guillaume de Thieulloy

14 réponses à l'article : Un Tea party à la française ? Et pourquoi pas ?

  1. 08/02/2014

    Le Tea Party américain s’est monté contre les caciques du Parti républicain qui amusaient la galerie en campagne électorale et se couchaient pour leurs intérêts bien compris une fois en place.
    Cette attitude très plastique ressemble furieusement à celle de l’UMP contorsionniste.
    Pour faire surgir un tel mouvement d’opinion il faut une personnalité qui jaillisse de l’écran.

    Répondre
  2. dissident

    06/02/2014

    ce pouvoir decadent a reussi le tour de force de federer les mecontentements et aussi de se couper, definitivement ca je ne le sais, de ses electeurs musulmans ayant asssure la victoire de mimolette, electeurs qui vot manuer cruellement au pouvoir chancelant lors des scrutins de 2014

    Répondre
  3. Jaures

    06/02/2014

    Banro, je n’ai sans doute pas de « génie oratoire », même si vous n’en avez aucune idée puisque nos échanges demeurent épistolaires, mais je sais lire : » Désormais, on nous explique que s’opposer à l’enseignement de la théorie du genre, c’est suivre Alain Soral (au motif, si j’ai bien compris, que Farida Belghoul serait « proche » de Soral). Eh bien, cela n’a qu’une conséquence : rendre Alain Soral parfaitement fréquentable. Je ne dis pas que je m’en réjouis, car il y a bien des points à critiquer dans la doctrine d’Alain Soral. Mais c’est un fait ».
    Bref, Alain Soral est « critiquable », mais « fréquentable », c’est un fait.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    06/02/2014

    la question que TOUS DEVRAIENT SE POSER est la suivante :

    un  » Tea Party  » ( à la française ) est il UNE CHANCE ?

    la réponse, après une fine analyse socio-politique, est définitivement …NON !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/02/2014

      je me réponds à moi-même ( en toute … modestie comme vous pourrez le constater ! )

      ceci pour dire :

      par quelle aberration intellectuelle  » LaDroite  » Française va t elle toujours chercher SES modèles parmi ceux qui sont des … échecs ? … en cela au moins elle ne se distingue guère de sa consoeur  » LaGauche  » …ce qui explique largement l’état actuel du Pays !

      ne serait il pas possible d’avoir des hommes politiques et des journalistes qui analysent FROIDEMENT , CLINIQUEMENT , SCIENTIFIQUEMENT les faits, qui les analysent, et qui les hiérarchisent

      c’est SEULEMENT après qu’ on peut prendre une décision efficace

      Répondre
  5. 05/02/2014

    Devant l’acharnement extrême dont les socialistes font preuve vis à vis des personnes qui ne pensent comme eux en les qualifiants d’antisémites, de racistes, d’homophobes, de fascistes, je préconisais depuis longtemps de vulgariser ces termes pour leur faire perdre cette connotation que Valls nommerait « nauséabonde » . Mais ce n’était pas la peine les socialos l’ont très bien fait tout seul en inondant les médias de ces qualificatifs qui font rire tout le monde maintenant sauf les socialistes. Ils manquent d’humour.

    Répondre
  6. Jaures

    05/02/2014

    Fréquentable Alain Soral ? Parlez pour vous ! Si vous fréquentez des gens qui écrivent: « Quand vous cherchez chez les pompiers volontaires ou les gendarmes, vous trouvez beaucoup moins de noms à consonance ashkénaze que dans les médias ou la banque », ce n’est pas mon cas.
    Et pourquoi mettre entre guillemets « proche » en parlant de Farida Belghoul et Alain Soral ? Ces deux là partagent régulièrement les tribunes et les réunions de l’association Egalité et Réconciliation dont les cibles sont UEJF et les juifs socialistes comme Julien Dray.
    Mme Belghoul s’est vue attribuer une « quenelle d’or » par Dieudonné pour services rendus à la cause.
    Si c’est avec ces honorables personnalités que vous souhaitez fonder un « Tea Party », libre à vous. Nombreux sont les analystes américains qui ont nommé le Tea Party comme une des causes décisive de l’échec des Républicains aux dernières présidentielles.

    Répondre
    • banro

      05/02/2014

      Il semblerait M. Jaurès que vous n’avez rien compris à l’article de Guillaume de Thieulloy, notamment en ce qui concerne son allusion à Alain Soral !
      Et vous n’avez pas le génie oratoire de votre ancêtre Jean Jaurès (si ancêtre il y a), Dieu vous préserve de finir comme lui, il y a encore des nationalistes …

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/02/2014

        Jean Jaurès vivait en parfait  » bourgeois  » aux côtés d’une épouse fidèle qui lui était entièrement dévouée et … fervente catholique

        Répondre
        • Jaures

          10/02/2014

          Ca ne lui a pas porté chance…

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            11/02/2014

            pas pour lui certainement , mais pas pour tous le monde .. ses ex compagnons de  » lutte  » … quand une place est libre il faut l’occuper … en politique … voyez Hollande avec D.S.K.

            mais je retiens aussi de votre bref commentaire qu’il a été  » justement  » puni pour avoir vécu comme il avait vécu … une sorte de justice socialiste immanente en quelque sorte … paix à ses cendres ( s’il a été incinéré ) ou à ses os ( s’il a été enterré )

            De Profondis clamavi

    • HansImSchnoggeLoch

      07/02/2014

      Si Alain Soral devient fréquentable, vous Jaures par contre devenez franchement infréquentable.
      C’est à se demander si vous avez déjà une seule fois dans votre vie (???) été d’accord avec les gens qui vous entourent.
      En ce moment on cherche des volontaires pour peupler la planète Mars (uniquement en voyage aller) ,à mon avis vous seriez un candidat idéal.
      Bye bye.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/02/2014

        @ Jaurès est un  » écorché vif  » … sans le génie que ce malheur humain peut stimuler chez certains !

        Répondre
  7. Cbon2Rire

    05/02/2014

    Parce que les français ne sont pas amateur de thé!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)