Une brèche dans la pensée unique

Posté le avril 04, 2010, 12:00
9 mins
Lu dans la presse

« L’affaire » Zemmour continue à défrayer la chronique… et à alimenter la réflexion. Guillaume Roquette, directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles, stigmatise, dans le numéro de cet hebdomadaire daté du 1er avril, « Les nouveaux inquisiteurs ».

« Le lynchage d’Eric Zemmour ne nous a pas surpris, écrit-il. Pas plus que la campagne de menaces contre Robert Ménard, le fondateur de Reporters sans frontières, et sa famille.( " coupable " de souhaiter que ses enfants ne soient pas homosexuels et d’avoir déclaré que l’exécution de Dutroux ne l’aurait pas empêché de dormir, ndlr)La lutte contre les discriminations, belle cause s’il en est, est aujourd’hui instrumentalisée au service d’un nouveau maccarthysme qui est, je pèse mes mots, dangereux pour la démocratie. »

Le titre de Valeurs Actuelles pose la question : « Peut-on encore débattre en France ? »

« Depuis une trentaine d’années, la pénalisation des opinions ne cesse de se renforcer, écrit Eric Branca. Aux dépens de la liberté d’expression, pourtant proclamée dans notre Constitution. »

Peut-être la polémique qui s’est déchaînée autour d’Eric Zemmour marque-t-elle un tournant, un coup de frein sinon un coup d’arrêt sur la voie de cette pénalisation des opinions, l’ouverture d’une brèche dans la chape du politiquement correct qui pèse sur la vie intellectuelle française.

« Car, cette fois, des voix s’élèvent de toutes parts pour s’indigner d’un retour subreptice du délit d’opinion… Les défenseurs de Zemmour, certes, dont font partie nos lecteurs comme ceux du Figaro, mais aussi plusieurs représentants de la presse de gauche, las de voir, comme Laurent Joffrin (de Libération, ndlr), la justice faire irruption dans le débat public pour punir, le cas échéant, la liberté d’expression. »

Il était temps.

Le magazine Monde et Vie, qui consacre également sa une et son dossier à « L’Affaire Zemmour » en sous-titrant : « échec aux censeurs », estime pour sa part qu’il existe deux raisons pour lesquelles Etienne Mougeotte, le patron des rédactions du Figaro, a renoncé à licencier le journaliste par trop politiquement incorrect : « La première serait, dit-on, venue de l’Elysée. La seconde a tenu à la mobilisation des amis de Zemmour, qui sont nombreux. Des pétitions de soutien ont circulé sur Internet (notamment celle des 4 Vérités, ndlr), une manifestation a été organisée devant les portes du Figaro et je ne m’avance pas beaucoup en devinant que le standard du Figaro a dû crouler sous les appels. »

Toujours dans Monde et Vie, Christophe Mahieu écrit : « Qui souhaiterait donc renvoyer un journaliste reconnu, qui réhabilite le débat dans "l’immense robinet à promotion médiatique" ? Qui aurait le courage de se tirer une balle dans le pied en mettant à la porte un critique qui fait frétiller les chiffres d’audience et vend des dizaines de milliers de livres ? »

Reste à savoir pourquoi Zemmour fait de l’audience et vend des livres. La réponse s’impose : parce qu’il tient un discours différent, un discours qui tranche avec la pensée unique et qui rejoint, ce faisant, ce que pensent de plus en plus de Français. Zemmour, aujourd’hui, est le porte-parole de toute une partie de l’opinion jusqu’à présent contrainte au silence et à laquelle il a montré que ce silence n’est pas une fatalité. Du robinet médiatique a soudain coulé une eau beaucoup plus rafraîchissante que l’eau tiède qui leur était servie ; il va être difficile de le refermer sans provoquer leur colère.

C’est ce qu’a compris Nicolas Sarkozy, semble-t-il, au lendemain de la gifle encaissée aux régionales par sa majorité. « Grâce à Bruno Larebière (rédacteur en chef de Minute, ndlr),nous savons que l’arroseur fut arrosé par l’Elysée lui-même, écrit encore Christophe Mahieu. Des émissaires de Sarkozy firent comprendre à Mougeotte son " énorme c… ". Au lendemain d’une défaite électorale magistrale, il n’était pas question que le Figaro se sépare d’une vraie voix de droite. Mongeotte se serait entendu dire : " Mais tu n’as donc aucun sens politique ! Ce n’est pas possible d’être aussi c… ! " »

Quelque chose est donc en train de changer au pays des médias. Du moins, il devient permis de l’espérer. Dans la lettre qu’il a adressée pour s’expliquer à la Licra qui voulait le traîner devant les tribunaux, mettant ainsi la liberté de pensée sur la sellette – lettre d’explication que l’on a présenté abusivement comme une lettre d’excuse -, Eric Zemmour, qui en profite pour lâcher encore quelques vérités sonores, constate : « Il existe aujourd’hui une ambiance délétère dans le débat démocratique français. Le pays de Voltaire – " Je ne suis pas d’accord avec vous mais je me battrai pour que vous puissiez le dire " – devient le pays de Torquemada qui tue l’hérétique pour sauver son âme. » Il y aurait beaucoup à dire, il est vrai, de la manière dont Voltaire lui-même mettait déjà en pratique ce beau principe…

31 réponses à l'article : Une brèche dans la pensée unique

  1. POILANE

    21/04/2010

    Tous ces commentaires font plaisir à entendre … à lire
    La pensée se fait enfin plus libre grâce à vous – les 4 vérités – Magistro – … et j’en passe !
    Un grand merci !!!
    PP

    Répondre
  2. sas

    13/04/2010

    La seule et unique brèche dans la pensée unique….actuelle, salvatrice et avérée…a un nom…

     

    Dieudonné m’bala m’bala… le reste c’est de la mise en scène… du pipi de chat…..de l avatar

     

    SAS

    Répondre
  3. GUS

    10/04/2010

    Il me semble que personne n’a relevé le fait que Zemmour a dit vrai: la majorité des trafiquants de drogues est noire ou arabe: c’est un fait. Donc, en France, ce jour, il est interdit de dire la vérit’é, dès lors qu’elle ne va pas dans le sens requis…

    Et le sens requis, ce jour, il nous est dicté par Mouloud Aounit, ce délicieux berbère, par Malik Bouith, cet impénitent bavard, par Tariq Ramadan, bien planqué en Suisse dès fois que, qui sont , comme chacun le sait, génétiquement ,des européens de vieille souche, avec toutes les valeurs de la chrétienté bimillénaire en face de la sauvagerie dont ces messieurs font l’apologie en bloucle…Et, ils ne sont pas les seuls…

    Anecdote: je suis allé voir "les invités de mon père". Surprise des enfants quand le vieux, veuf, sur le retour, leur apprend qu’il songe à venir en aide aux nécessiteux. " Bah! du moment que ce ne sont pas des noirs ou des arabes…" disent-ils…   Fou rire dans la salle obscure, là ou on ne risque pas d’ètre reconnu et dénoncé par les malfaisants…    Voilà, la messe est dite…

    Répondre
  4. HOMERE

    08/04/2010

    Peut être ernewein voulait il dire " associations communautaristes…" car toutes sont "communautaires"…

    Sur le fond,on assiste,en effet,à un enfermement des expressions libres qui seraient la conséquence d’abus caractérisés ainsi qualifiés par un "système"investi par des pensants bien.Si nous avions une justice probe,elle serait justement le système permettant la limite de l’expression dans l’exercice du droit et de la liberté…mais voilà !

    Les impulsions médiatiques,j’allais dire les "pulsions",jettent en pâture des informations exclusivement négatives qui sont comme des gerbes d’insanies ou chacun est invité à amplifier les faits avérés ou non,quitte à la virevolte sans vergogne ni dignité.La fonction du journaliste est défigurée par l’obligatoire sensationnel et par on ne sait quel investissement à prendre le parti systématique de minorités plus ou moins agressives mais toujours anti tout….notre information reste le fait de débatteurs batteleurs dont on constate qu’ils "savent tout sur tout" et se targuent de "faire l’opinion"…diable! les débats sur différentes radios,ou "tournent" toujours les mêmes intervenants,conduisent éternellement aux mêmes expressions limitées par les capacités des parleurs patentés dont on peut conclure avant eux ce qu’il vont exprimer.Il s’agit aussi d’un "enfermement" de l’opinion aux limites fixées par l’arbitraire !

    Rassurons nous ! il ne s’agit là qu’un élément du puzzle qui entérime un état délabré de notre vie de français républicain et de moins en moins fiers de l’être….

    Répondre
  5. Pascale

    07/04/2010

    @ nozière

    Il me semble bien que les fameuses lois liberticides votées en France n’ont justement JAMAIS été validées par le Conseil Constitutionnel puisqu’aucun parti politique ne l’a demandé les lois une fois votées.

    Ce qui fait que ces fameuses lois ont toutes les chances d’être anticonstitutionnelles.

    Répondre
  6. Anonyme

    07/04/2010

    Anastasie contre la liberté.

    Dans ce que l’on nomme facilement "les Temps anciens, l’Ancien Régime", nous savions l’existence de la censure. Elle était l’arme des pouvoirs établis. Sous nos latitudes, d’abord celle de l’Eglise pour éviter ou museler les hérésies et conforter son pouvoir, surtout temporel, puis vint celle de l’Etat monarchique pour mieux assurer son pouvoir absolu. Vint ensuite la Révolution puis la République avec sa devise "Liberté, Egalité, Fraternité". On pourrait penser la censure disparue corps et biens. Il n’en a rien été. Elle restait toujours prête à fleurir, avec quelques périodes de repos, mais toujours vivante. Pendant les guerres de la République et la Der des Der, elle prit le nom d’Anastasie, représentée avec des grands ciseaux. Après la deuxième guerre mondiale, on la cru disparue d’Europe, l’avenir radieux est devant nous, l’homme nouveau est arrivé! Aujourd’hui on s’aperçoit qu’il n’en est rien, la garce est toujours là, vivace où on ne l’attendait plus. L’église chrétienne est maintenant plus une cible qu’un gardien du correct, l’Etat providence n’a même plus cette prétention de censurer. Grâce à quelques lois, bien intentionnées, au moins pour la première en 1972, il a semé une mauvaise graine qui donne son inquiétante récolte.
    Depuis quelques semaines, les méfaits d’Anastasie deviennent habituels. Pour ne citer que les plus représentatifs: Eric Zemmour qui énonce une vérité, montée en épingle par un animateur (en manque d’inspiration?), puis Stéphane Guillon, ensuite Robert Ménard et même Bigard! Dans un autre registre, beaucoup contestent le droit de Claude Allègre,  Vincent Courtillot et bien d’autres de s’insurger contre la vérité officielle du réchauffement climatique causé principalement par l’activité humaine.
    Beaucoup d’associations (essentiellement subventionnées), des hautes autorités et autres ligues, se sont engouffrées dans la brèche pour exiger la liberté à leur usage exclusif. La justice devant se charger de certifier la Vérité. Si nous, les simples citoyens n’y prenons pas garde, la liberté disparaîtra sous les assauts de ces ligues qui sous couvert de bien penser, nous imposent un peu plus chaque jour leur ordre moral.
    C’est un lieu commun, mais il faut en revenir au mot de Voltaire: "Je ne pense pas comme vous, mais je me battrai pour que vous puissiez vous exprimer".
    Nous ne devons pas non plus attendre que des personnalités, de droite et de gauche, se manifestent.  Heureusement, il y en a et elles sont actives, mais nous devons les soutenir fortement et nous exprimer pour que toutes les censures tombent. Mais de grâce, ne réclamons surtout pas de lois, il y en a  et bien trop. Au contraire, il faudrait, dans ce domaine abolir les lois Pleven, Gayssot, Perben II, supprimer la Halde et toutes les subventions aux associations communautaires. Nous libérerions ainsi  la liberté de parole en économisant d’ailleurs quelques deniers publics. Ce serait certainement un grand progrès, qu’en France chacun puisse exprimer son opinion et la confronter librement à celle des autres. La liberté reste le premier but à atteindre et c’est toujours un but à atteindre.

    Répondre
  7. René-Pierre FURMINIEUX

    06/04/2010

    Je suis ravi de voir que je n’étais pas seul dans "ma démarche de signature de pétition" en réponse à la menace du Figaro! Enfin, effectivement, les langues peuvent se délier dans "notre bonne France", championne de la démocratie, Liberté, Egalité, Fraternité! Le fameux héritage de la révolution que nous n’avons de cesse de "recommander" aux autres pays! Un seul "bémol" vient de ternir mon bonheur avec la lecture d’un commentaire situé plus haut. pourquoi vouloir reproduire les attaques de certain humoriste en s’attaquant aux "caractériistiques physiques" des êtres humains? Qu’ils soient situés de bas en haut ou de haut en bas de l’échelle sociale d’ailleurs? Car en fait,nous ne savons pas si l’auteur des paroles (produites plus haut)  est ou n’est pas un géant (….en taille) et comme l’énonce si bien le vieux proverbe du terroir:" on est toujours assez grand pour manger sa soupe sur la tête de son voisin"! Zemour a bien raison de "brasser la m…e, mais il le fait, lui, sans blesser les gens de par leurs stature physique!

    Répondre
  8. France Prince

    06/04/2010

    Je n’aime pas particulièrement zemmmour. Donc ce n’est pas en admiratrice que je donne mon point de vue.
    Je m’insurge néanmoins sur ce qui lui arrive.
    Vous l’avez compris, je n’approuve pas tout ce qu’il dit. Mais il a incontestablement le droit de le dire et de l’écrire. D’autant que ses arguments sont très souvent justes.
    Qu’il garde sa ligne de conduite et il trouvera derrière lui tous les véritables démocrates.

    Répondre
  9. richa83

    06/04/2010

    """"""""
    Iln’y a pas qu’à l’élysé que cela chauffe 12 députés ump ont fait une pétition pour demander au téckel d’arrêter ses conneries et d’agir ce pourquoi il avait été élu après ses promessespendant sa campagne électorale<
    """""""""""

    c’est avant les régionales qu’il fallait le dire….là ça sent trop la peur du prochain scrutin; c’est qu’on y tient à sa place de député!!

    Répondre
  10. noziere.

    06/04/2010

    Etant d’un naturel foncièrement optimiste, je souhaite, qu’un nouveau texte légal en vigueur depuis le 1/3/2010, soit rapidement utilisé pour faire abroger toutes les lois qui restreignent la liberté de parole.

    Je veux parler de la procèdure prioritaire d’anticonstitutionnalité.;Cette procèdure permet à tout justiciable, parti à un procès de soulever l’anticonstitutionnalité d’un texte, sous réserve que celui ci n’aie pas déja été soumis au conseil constitutionnel et qu’il contrecvienne à une liberté fondamentale.

    J’espère que Zemmour, que j’apprécie beaucoup utilisera cette nouvelle possibilité dans des procès qu’il a peut êytre déja ou qu’il aura sans doute.

    Répondre
  11. detarlé

    06/04/2010

    j’ai eu vraiment très peur pour ‘Eric Zemour ! Mais Dieu que cela fait du bien de penser qu’il y a 1 français sur 60 millions qui n’a pas peur de dire ce que 59 millions, 980 de français pensent tout bas ! Nous sommes soumis depuis quelques années à une dictature intellectuelle qui est absolument effrayante et je ne sais pas comment on peut faire machine arrière ! J’ai honte de mon pays, je ne me sens plus du tout bien dans mon pays, la France,  avec cette immigration qui nous envahit et qui,  petit à petit comme un rouleau compresseur nous étouffe et fait la loi  !  C’est très grave et j’ai très peur pour mes enfants et petits-enfants ! J’espère encore qu’un  jour,  un vrai homme d’état se lèvera et balayera  tous ces petits politicards de bas étages  qui n’ont aucun respect pour la France ! Depuis 54 ans que j’ai élu domicile sur cette terre, je les ai toujours entendu dire qu’ils allaient tirer les conséquences de toutes les déroutes électorales et nous voici arrivés à un point de non- retour !

    Répondre
  12. Claire ACETI

    06/04/2010

    Je me demandais depuis longtemps, comment il est possible qu’une petite minorité (ici les homosexuels) arrivent à influencer à tel point l’opinion publique et les lois, alors que leur mode de vie – stéril, par définition – est aux antipodes de l’intérêt de la société qui est de continuer d’exister.

    Je pense que ça a beaucoup à voir avec le manque d’orientation dû à la perte de la foi chrétienne, mais aussi à la passivité et à la lâcheté de la majorité, qui n’a plus de convictions ou pas le courage de défendre ses valeurs.

    Il est temps que nous nous resaisissions, avant que l’islam ne soit venu combler entièrement nos vides spirituels et démographiques, pour notre plus grand malheur.

    Merci donc à tous les journalistes courageux qui osent encore faire usage de la liberté d’expression.

    Répondre
  13. manchon

    06/04/2010

    En fait, Jean Marie LE PEN, a été encore une fois un précurseur dans le domaine de la censure médiatique et politique.Il est vrai qu’il aurait pu parler d’horrible détail , mais de là à subir un lynchage et une condamnation , c’était scandaleux.

    Lorsque que l’on pense à toutes les attentions que portent les médias et les politiques au parti communiste  français dont la doctrine est à l’origine de 80 à 100 millions de mort dans le monde,quand on pense qu’en 39 il était l’allié des soviétiques ,eux mêmes alliés des nazis, quand on constate que les historiens français mettent une chape de plomb à leur passé honteux, on peut être révolté.

    Nous assistons également à une certaine censure dans les commentaires de certains articles de journaux , même dans le Figaro qui pourtant écrivait sa devise  en première page :"sans la liberté de blâmer , il n’y a pas d’èloge flatteur."

    Espèrons comme vous le dites que nous arrivons à un tournant et que les choses vont bouger.

    Comme disent les suédois,: Inch,allah (l’orthographe n’est peut être pas bonne, mais je ne suis pas encore converti.)

    Répondre
  14. SAGO

    06/04/2010

    Zemmour sort des sentiers battus  le faussement politiquement correct du bien-pensant par les gardien du temple de la pensée unique.

    Quand un Européen commet un crime quel qui soit, ce n’est qu’un fait divers banal.  La même exaction commise par un noir ou arabe est avant un acte délibéré contre les droits de l’homme et forcément raciste relayé par tout les médias. On la nettement vu à la suite à la déclaration argumentée basée sur des faits tangibles, faite par Zemmour.

    Un autre exemple, qui n’est pas le fait de Zemmour, mais qui montre bien la manière subjective dont l’information est dispensée. Tout le monde s’offusque du maintien du bouclier fiscal en periode de crise. Il coûterait aux alentours de 700 millions d’euros par an.

    Par contre, personne n’admet l’impérieuse nécessité de réduire les indemnités somptuaires de tous les élus, de réformer les surabondates et ruineuse collectivités locales et territoriales, rationaliser la redondante fonction publique. Tout cumulé, cela représenterait une économique substantielle d’environ 10 milliards d’euros. 

    Il est donc préférable de protéger les intèrêts particuliers de quelques privilègiers que de denoncer les injustices qu’elles engendrent.     

    Répondre
  15. P.L.

    06/04/2010

    Je ne vois pas en quoi quelque chose change dans l’affaire Zemmour. Le patron était en bonne voie pour appliquer le mot d’ordre reçu et châtier l’infâme. Un accident électoral (tout à fait à prévoir) a donné à réfléchir aux rigolos en place et le vieux Mougeotte a dû, au risque de n’y rien comprendre, modifier sa décision. Soit! La prochaine fois où les vents seront favorables le "délinquant" passera à a trappe. Qu’un catholique pratiquant ,aussi bon journaliste soit-il, s’essaie dans le genre et on verra le "changement" dont vous parlez.

    Répondre
  16. WatsonCorsica

    06/04/2010

    Je suis désolé, mais l’affaire Zemmour est beaucoup plus grave qu’elle n’y paraît !

    D’abord parce qu’elle montre à quel point les médias sont pris dans l’idéologie stalinienne de la langue de bois

    Puis, parce qu’on commence à voir les effets de la discrimination positive qui a consisté à placer partout ( donc dans les médias ) des Arabos-musulmans. Pour ces derniers seuls comptent les membres de leur communauté quelle que soit la situation – même à défendre la pire des racailles où le kamikaze afghan musulman contre le militaire français !

    Lorsqu’on vous dit que les musulmans n’ont aucun sens de la légalité démocratique et qu’ils se réfugient dans un autisme hallucinant…preuves ces manifs silencieuses pour défendre la racaille parce que la racaille est musulmane !

    Je commence à comprendre les Serbes et les Bulgares.

    Répondre
  17. DAUGAN

    06/04/2010

    Pour rétablir la liberté d’expression: supprimer les lois liberticides:Pleven 1972; Fabius Gayssot 1990 ,Etc….Quant au modèle Voltaire pour la tolérance, c’est bien choisi :Ses correspondances le prouvent.Il avait la haine des juifs, le mépris des nègres,souhaitait le massacre des Turcs, détestait les protestants et tout le monde connaît sa haine pour vouloir écraser l’infâme.La république a besoin de ces et ses lois pour exister.Il n’y a rien de bon à espérer de ce côté là.Donc ne rêvons pas.Ceux qui sont à l’origine de tout ça sont ceux qui nous gouvernent .Ils ne sont pas sur le devant de la scène.Nous ne voyons que les polichinelles.

    Répondre
  18. Anonyme

    06/04/2010

    Oui !  100% avec Zemmour.
    Je respire mieux grâce à lui et aux réactions de tous ceux qui l’ont soutenu.

    Répondre
  19. bozon

    06/04/2010

    La liberté de penser a été abolie en France par des lois votées à l’Assemblée nationale. Au moins deux d’entre elles étaient manifestement liberticides et ont pourtant été votées par la quasi totalité des représentants du peuple, de droite comme de gauche : ce sont les lois Pleven et Fabius-Gayssot. Je n’ai pas souvenir que quelqu’un dans la presse et dans le pays soit monté au créneau pour dénoncer cette première atteinte à la liberté de penser.

    Répondre
  20. Anonyme

    06/04/2010

    A jacques COUTELA Bien sur un peu de cinéma n’a jamais fait de mal . Mais ces gens vont se mettre du coté de de villepin . Et avec ça vous croyez que les choses vont changer ?

    Répondre
  21. Gilles Georgel

    06/04/2010

    Le plus grand des anti conformistes était le Christ. pas étonnant qu’il ait fini sur une croix…

     

    Répondre
  22. dbp

    06/04/2010

    la force  d eric zemmour dans un debat ou dans ses interventions
    sa culture bien  sur
    sa parfaite connaissance de l histoire de notre pays
    son franc parler
    et aussi on ne le sent pas aussi haineux et sectaire ,que les gens du camp d en face quand il argumente

    Répondre
  23. RENOULT René-Louis

    06/04/2010

    On veut censurer Zemmour mais on donne la parole à des sois-disant humoristes  dont le but est de ridiculiser tous les faits du gouvernement et parfois avec des faits inexacts. Est-ce du mensonge ou de l’ignorance ?
    cf Christophe Alévêque dans l’émission "On n’est pas couché", au sujet de la fuite des capitaux en 1981. Il a fallut que Laurent Ruquier intervienne pour dire que ce qu’avançait Alévêque était faut.
    Il est également curieux que Laurent Ruquier se soit cru obligé de s’excuser d’être obligé de lui faire cette remarque.
    Monsieur Alévêque est toujours invité sur les plateaux de télévision. Il doit être politiquement correct.

    Répondre
  24. verly

    06/04/2010

    Les affaires ZEMMOUR et MENARD démontrent bien qu’en France la liberta de parole n’existe pas. Quelle honte. Nous sommes revenus au moyen âge. Les Zemmour et Menard sont très courageux mais contre le "politiquelmeznt correct" que peuvent-ils. La France est perdue.

    Répondre
  25. Umberto Marie

    06/04/2010

    Les langues commencent à se déliées et la chape de plomb du soi-disant politiquement correct les gens n’en ont plus rien à foutre. Pourquoi allez voter si on pas le droit d’exprimer librement ses opinions ? Quelles drôle de démocratie avec la pensée unique comme il y en a une en Libye et dans les autres dictatures ? Lire aussi  » les corps indécents  » Editions Edilivre à Paris où il est question de la peine de mort pour les massacreurs d’enfants. Les belles âmes se soucient plus des bourreaux que des victimes. Hélas, c’est bien la vérité et la vérité n’est jamais bonne à dire ou à écrire.

    Répondre
  26. Jacques COUTELA

    05/04/2010

    Iln’y a pas qu’à l’élysé que cela chauffe 12 députés ump ont fait une pétition pour demander au téckel d’arrêter ses conneries et d’agir ce pourquoi il avait été élu après ses promessespendant sa campagne électorale<; ces députés sont:

    Les députés UMP cosignataires : Yves Albarello (Seine-et-Marne), Claude Bodin (Val-d’Oise), Jean-Pierre Decool (Nord), Nicolas Dhuicq (Aube), Sauveur Gandolfi-Scheit (Haute-Corse), Jean-Paul Garraud (Gironde), Christophe Guilloteau (Rhône), Marc Le Fur (Côtes-d’Armor), Jacques Myard (Yvelines), Yanick Paternotte (Val-d’Oise), Jacques Remiller (Isère), Patrice Verchère (Rhône) et Michel Voisin (Ain).

    Répondre
  27. QUEROLI Bruno

    05/04/2010

    ZEMMOUR est l’éléctrochoc dont les français ont besoin, mais attention, ce n’est pas un politique et c’est précisement ce qu’il manque à tous les gens que je connais qui ont été scandalisé par "l’affaire ZEMMOUR" . Ce sont  les  mêmes, qui dans le même  temps se sont largement abstenus lors des régionnales, parce qu’il ne se retrouvent pas dans un UMP qui à voulu plaire à tout le monde (Surtout les Gauchos-verdo-caviard) et qui finit par déplaire…. 

    Répondre
  28. Christian Loddé

    05/04/2010

    Enfin , Zemmour vint !

    Répondre
  29. dubois

    05/04/2010

    je suis certain qu’une majorité de français de droite comme de gauche  pensent comme Zemmour, un petit nombre ose le dire, c’est un début, la pensée unique a du plomb dans l’aile, "comme ont dit chez nous"!!!

    Répondre
  30. Ariane Rey

    05/04/2010

    Petite rectification: pourquoi on aime Zemmour ?

    Parcequ’il est un des rares, parmi ceux qui s’expriment, a être cultivé, a avoir une sacrée assise.

    Aujourd’hui, on donne la parole à n’importe quel chanteur, n’importe quel acteur qui n’ont aucune culture, aucune connaissance de l’histoire.

    Ca me rappelle ce débat, autour d’une table, où des noirs reprochaient à la France la période de l’esclavage. Zemmour leur a fait un petit cours d’histoire et OH, gros choquage ! Eh oui, incultes qu’ils sont ils ne connaissent pas leur propre histoire, ils ne font que répéter leurs vers à 2 sous du rap…

    Si j’en avais eu les moyens, je me serais exprimée (bcp moins bien je l’admets). La place qu’il (Z) occupe lui offre la possibilité de le faire.

    J’aimerais le voir et l’avoir à l’Elysée…. comme conseiller, ou autre, en attendant qu’il soit mûr pour la présidence.

    Répondre
  31. Poulet Gérard

    05/04/2010

    Il faudrait inventer une machine à fabriquer des Zémmour

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)