Une chose m’étonne

Une chose m’étonne

 Lorsque vous vous battez pour que n’existent plus d’élus de carrière, de politiciens à vie, syndicalistes ad vitam aeternam, associatifs indéboulonnables, etc, payés à vie par nos impôts, vous vous entendez souvent répondre que vous êtes un excité, un jaloux paranoïaque, et que de toutes façons il en faudra toujours !

Certes, mais d’abord, si on en paie beaucoup moins, leurs dépenses somptuaires seront beaucoup moins importantes et nombreuses !

Ensuite, chaque élu doit prouver qu’il « fait » quelque chose de différent, de plus, de mieux (voulez vous compter les stades, piscines, MJC, le nombre de grèves dures, le nombre de procès « anti-racistes »… ?) que les autres : s’ils sont moins nombreux, ce psychodrame à échelle nationale, sera moins ruineux !

Et surtout…

Et surtout, prenez les revenus, et déclarations d’impôts de ces gens-là : vous constatez qu’après quelques deux ou trois décennies, ils sont un grand nombre à payer (ou éviter de payer !) l’ISF (vous voulez des noms ?). Combien de patrons de TPE, PME, professions libérales, et autres vrais producteurs de richesse et d’emplois y parviennent ? Il serait intéressant de faire des ratios…

Enfin, pour bien prouver que seul le lucre les motive, pour certains : cela ne vous choque pas qu’un(e) ministre se batte contre les dépassements d’honoraires de quelques dizaines de médecins, mais continue son cumul des fonctions rémunérées alors que François Hollande l’avait interdit à ses ministres ? Moi, si : cela prouve que ce pauvre homme ne lui inspire vraiment aucun respect !

Courage Français, ne nous laissons plus spolier sans nous défendre!

Pierre-André Chapelle

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: