Une droite libérale conservatrice peut-elle naître en France ?

Posté le mars 20, 2018, 2:34
6 mins

J’ai observé de loin le congrès du Front national, et je l’ai fait avec une certaine consternation.

Je n’ai jamais été proche du Front national. Je ne me reconnais dans aucun parti français. Mais j’espérais tout de même mieux.

Les Républicains me paraissent être un mouvement très timide sur de nombreux plans.

Le Front national est bien pire que Les Républicains, et insiste dans ce que le rend bien pire que Les Républicains.

Je pense que le problème n’est pas l’absence d’« union à droite », dont on parle ici ou là, mais l’absence, aujourd’hui, d’une droite libérale conservatrice en France.

Laurent Wauquiez essaie de se rapprocher de positions libérales conservatrices, mais en est encore assez loin.

Une décantation s’opère au sein des Républicains et en éloigne des gens qui ne sont ni libéraux ni conservateurs, ce qui est très bien.

Marion Maréchal-Le Pen prend des positions libérales conservatrices, ce qui est très bien aussi.

Mais il y aurait (je l’ai dit, je le redis) un immense travail intellectuel à faire, qui n’est pas fait, et qui, au rythme ou la France dérive, risque fort de ne pas se faire – ce qui est le signe d’une immense régression par rapport à la situation qui existait voici trois décennies.

J’attendais qu’éventuellement, pendant que Laurent Wauquiez se rapprochait de positions libérales conservatrices, le Front national fasse de même.

Ce n’est, à l’évidence, pas ce qui se passe, et c’est tragique, pathétique même.

Florian Philippot est parti former un infime groupuscule chevénementiste.

Marine Le Pen ne s’est pas, pour autant, éloignée des positions de Florian Philippot, et on peut en venir à penser qu’elle les fait siennes.

Le programme du Front national reste inchangé.

Des positions conservatrices en matière de droit, de sécurité, de liberté, y voisinent avec des positions effroyablement socialistes, et avec une adhésion à des dogmes économiques et des notions (« État stratège », par exemple) qui paraissent dater du temps où le Parti communiste français avait encore une consistance léniniste, et qui rivalisent avec ceux qui imprègnent le cerveau de Jean-Luc Mélenchon.

Marine Le Pen a montré, pendant le débat qui l’a opposée à Macron, que l’adhésion à ces dogmes la faisait aisément paraître incompétente.

Elle n’a pas revu sa copie.

À la place, elle propose un changement de nom du parti, qui ne changera strictement rien.

Quand Jean-Marie Le Pen était à la tête du Front national, le problème était l’antisémitisme qui le conduisait à tenir des propos abjects.

Aujourd’hui, le problème semble être le socialisme de Marine Le Pen.

La conclusion est limpide : le Front national, même s’il doit s’appeler désormais Rassemblement national, ne sera très vraisemblablement jamais au pouvoir, et les Républicains, même refondés par Laurent Wauquiez, ne pourront pas s’allier en quoi que ce soit au Front national, même devenu Rassemblement national, car ils ne peuvent s’allier à un mouvement presque explicitement socialiste.

Une autre conclusion découle : les Républicains ne pourront gagner que très difficilement en raison de l’existence du Front national (ou Rassemblement national) tel qu’il est et, sauf changement majeur que rien n’annonce, les choses resteront ce qu’elles sont dans les années à venir.

En installant le Front national dans la vie politique française, François Mitterrand a brisé la droite française. François Mitterrand était maléfique et pervers, mais c’était, hélas, un génie tactique en matière politique.

Pour qu’une droite libérale conservatrice existe en France, il faudrait que le Front national change radicalement de ligne, ou disparaisse.

Il faudrait que la décantation au sein des Républicains se poursuive, et que Laurent Wauquiez se donne davantage de consistance intellectuelle.

Il faudrait que des gens comme Marion Maréchal-Le Pen s’affirment.

Il faudrait surtout que l’immense travail intellectuel qui reste à faire se fasse.

Je crains qu’il ne se fasse pas. Une immense régression par rapport à la situation qui existait il y a trois décennies est survenue, oui.

Il est très tard pour ce pays.

Cela me rend infiniment triste. Je ne parviens, en effet, pas à me résigner à ce que la France, mon pays de naissance, continue à sombrer.

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

20 réponses à l'article : Une droite libérale conservatrice peut-elle naître en France ?

  1. Chibounidia

    21/04/2018

    Malheureusement, même Marion Maréchal-Le Pen est une admiratrice du « grand penseur » socialiste Jean-Claude Michéa (voir http://fr.liberpedia.org/Jean-Claude_Mich%C3%A9a (1)), il est donc probable qu’on ne puisse pas en attendre et espérer grand-chose…
    (1) Comme le dit cet article : « Qu’un ridicule petit penseur et propagandiste sans vergogne de l’anti-libéralisme tel Michéa soit aujourd’hui porté aux nues par toutes sortes de gens aussi bien à gauche qu’à droite en dit long sur la déliquescence intellectuelle de la France, conséquence de décennies de domination à la fois idéologique et pratique du socialisme dans ses nombreuses variantes. »

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    26/03/2018

    si on avait déjà une France qui puisse se proclamer être fière de ce qu’ elle est et dec e qu’ elle a été,ce serait déjà bien

    Répondre
  3. vozuti

    25/03/2018

    ce n’est pas le fn qui a brisé la droite,c »est chirac,giscard et tous leurs disciple de l’ump.
    il faut arrêter de juger les dirigeants de « droite » sur leurs discours,et regarder les faits en face.
    c’est chirac qui a déclenché la colonisation musulmane de la france avec sa loi de regroupement familial destinée à remplacer les français,ces derniers étant incités à avorter.
    quant à la confiscation progressive des biens privés par l’état au travers de taxes en augmentation perpétuelle,elle est le fait de la droite autant que de la gauche.
    on peut critiquer le programme socialisant de m lepen,mais il faut arrêter de laisser entendre que l’ump n’est pas responsable de la transformation de la france en pays socialiste.
    en ce qui concerne l’antisémitisme de j m lepen,il faut aussi admettre que beaucoup de juifs ont une haine féroce contre ceux qui défendent des idées nationalistes.on peut comprendre que lepen soit devenu allergique aux attaques continuelles d’associations juives à son égard…ils ont même fait exploser sa maison.

    Répondre
  4. BRENUS

    23/03/2018

    A propos de nazisme, l’ancien maire de Londres (Boris Johnson), maintenant ministre -des affaires extérieures je crois- a eu le bon gout de déclarer à la presse que les prochains jeux olympiques en Russie lui paraissaient semblables a ceux de Berlin en 1936 sous Hitler. Que ces feux culs d’anglais ne blairent pas Poutine, c’est une chose, mais la ils poussent le bouchon un peu loin. Quoique l’on pense des russes, de la russie et quelque soit son régime actuel, les va de la gueule devraient se rappeler que sans le sacrifice de près de 20 millions de morts dans la guerre contre le nazisme des russes, eux et nous n’en serions pas là. C’est d’une lacheté infame et, à mon avis une tache indélébile sur l’honneur de l’angleterre – à condition qu’elle en ait, de l’honneur, ce qui est douteux dans le cas présent.

    Répondre
  5. Bordenave

    20/03/2018

    « L’antisémitisme de Le Pen lui faisait tenir des propos abjects » Diantre! Lesquels? L’histoire du détail? Il s’en est expliqué maintes fois. D’autres? Lesquels? Lorsque les médias tordent ses phrases ou ses mots, tels « une fournée de journalistes ». Je vous recommande de lire ses mémoires. Outre une plume magnifique et une grande culture, c’est toute une page de notre histoire récente qu’il nous raconte. Je conseille à Mr. Millière de lire ses mémoires, peut-être, quoique j’en doute, le connaîtra-t-il mieux et aura ainsi moins de préjugés à son égard.

    Répondre
    • Paul

      21/03/2018

      Il faut être un grand naïf ou très complaisant pour ne pas lire l’antisémitisme de J.M.Le Pen dans nombre de ses propos et allusions plus ou moins subtiles du « point de détail » à « Durafour crématoire » en passant par « la fournée » qui ne concernait pas des journalistes mais un chanteur juif. Comment penser que lier un juif avec le mot fournée ne relève pas de l’antisémitisme au moins insidieux ?
      Je rappelle ici que J.M.Le Pen est persona non grata en Israël. Avoir « une plume magnifique » (je vous laisse ce jugement) n’autorise pas les ignominies.

      Répondre
      • Henri de Montfort

        29/03/2018

        Je ense que toute cette histoire est un peu dépassée !
        Tous les patriotes Français , (Juifs ou non) , font face à une menace mortelle:
        l’islam totalitaire !
        Quant à l’immigration arabo- africaine ,chère à nos beaux esprits , qui nous détruira,
        suivons l’exemple d’ISRAEL , menacé de destruction par un tsunami migratoire africain :
        Ces parasites auront le choix entre la prison ou le retour chez eux!
        Au moins le gouvernement d’Israel protège son peuple , ce qui n’est pas le cas
        des islamo-collabos qui nous gouvernent et livrent la France à ses bouchers!
        Tendons la main à nos frères Juifs et combattons le mal islamiste avec eux
        en renvoyant ces prédateurs chez eux!

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22/03/2018

      je ne sais plus quel écrivain a dit qu’ Hitler et le Nazisme avaient rendu l’ antisémitisme immoral

      auparavant il en était de l’ antisémitisme comme il en est aujourd’ hui de l’ anti-islamisme chez beaucoup de gens

      si un dirigeant ( et il y en a eu dans l’ ex-Yougoslavie ) décidait un jour d’ une  » élimination finale  » des Musulmans , l’ anti-islamisme deviendrait de facto immoral

      quant à Monsieur Millière c’ est, sur les  » 4 Vérités  » , la voix d’ un converti au sionisme et peut être même à la Religion de Moïse ce qui est après tout son droit … ne pas en être dupe serait apprécié

      Répondre
      • Paul

        22/03/2018

        Monsieur, votre « esprit scientifique » confond la chose en soi et l’opinion qu’on en a.
        L’antisémitisme est immoral en soi, peu importe ce qu’on en pense selon l’époque ou la société.
        De même, le socialisme est immoral en soi: ce ne sont pas crimes de Staline qui l’ont rendu ainsi, l’immoralité est dans son essence.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          23/03/2018

          c’ est vous qui décidez que l’ anti-sémitisme est  » immoral en soi « , tout comme vous le faites de … l’ homosexualité Monseigneur … et pourtant … les jeunes hoplites de la Légion Sacrée de Thèbes ! ! !

          ça ne doit pas rire souvent chez vous !

          Répondre
          • Paul

            23/03/2018

            Vous écrivez n’importe quoi ! Où ai-je écrit que  » l’homosexualité est immorale en soi » ?
            Quant à rire, si l’antisémitisme et ses conséquences sont chez vous sujets à franches rigolades, chez moi, effectivement nous avons plutôt tendance à nous en alarmer.

          • quinctius cincinnatus

            24/03/2018

            quand on n’ a rien à proposer de concret on se rabat sur la Morale …

            vous appartenez à la  » manifestation pour tous  » , d’ après ce que je comprend de vos messages, alors il m ‘ étonnerait fort que vous ne soyez pas un opposant à l’ homosexualité de la même façon qu’ on peut peut être  » anti-sémite « , c’ est à dire opposé à une  » philosophie mal digérée  » de tribus bédouines d’ il y a trois millénaires , sans pour autant vouloir les exterminer

          • Paul

            25/03/2018

            Monsieur, je crois qu’il importe pour vous de réfléchir avant d’écrire car vos propos tournent aux réflexions d’ados naïf.
            Pour ce qui concerne l’antisémitisme, son immoralité est déterminée par l’histoire: la shoah suffirait à convaincre n’importe qui, sauf les antisémites. Idem pour le socialisme avec le goulag et les multiples génocides dont il s’est rendu coupable.
            Parallèlement rien de positif ou de fécond ne peut être mis à l’actif de ces idéologies (à moins que vous pouviez me convaincre que grâce au socialisme ou à l’antisémitisme la civilisation ait progressé en ceci ou cela.)
            L’homosexualité n’est pas une idéologie mais un comportement sexuel qu’on trouve marginalement chez les humains. Ce qui était dénoncé par la MPT était que l’on transformait un comportement marginal en une norme, mettant ainsi à mal la notion de famille, repère essentiel de notre civilisation. Il n’était pas question d’éradiquer l’homosexualité comme on pourrait rationnellement aspirer pour l’antisémitisme ou l’islamisme. L’homosexualité doit demeurer ce qu’elle est: un comportement individuel minoritaire vécu dans la discrétion, sans prosélytisme ni arrogance. L’antisémitisme ou le socialisme, même minoritaires sont immoraux car par nature prosélytes et génocidaires.

          • quinctius cincinnatus

            26/03/2018

            et vous même n’ est de vous pas un prosélyte ?

            et pourquoi votre  » Morale  » serait elle supérieure à celle d’ un  » païen  » ?

          • Paul

            26/03/2018

            Je vois que dans votre délire obsessionnel de vous afficher sur ce site vous mélangez allègrement en une même salade antisémites, homosexuels, païens,….
            Quand les mots n’ont plus de sens, le dialogue devient vain.
            Bonne soirée.

          • quinctius cincinnatus

            27/03/2018

            permettez moi de vous dire que cliniquement c’ est vous qui êtes un  » obsessionnel  » et qui plus est un obsessionnel triste pour ne pas dire … chafouin

            vous appartenez à un passé qui, lui, ne reviendra plus jamais

             » l’ histoire ne repasse pas les plats  »

            faites de beaux rêves la nuit prochaine

  6. Paul

    20/03/2018

    L’ambiguïté a longtemps été entretenue par J.M.Le Pen lui-même qui se disait « économiquement de droite et socialement de gauche » (ce qui ne veut strictement rien dire). Marine Le Pen a finalement gardé ce cap en adoptant un programme économique d’extrême-gauche et en surfant sur la vague dans l’air du temps du « ni de droite, ni de gauche ». Je ne mets pas d’espoirs exagérés en Marion Maréchal Le Pen qui, pour l’instant, n’a rien démontré, rien proposé de concret économiquement et s’est, sur l’immigration, contentée de slogans (« en France, on ne porte pas la djellaba ») qui demeurent puérils. Il nous faut des leaders d’une autre trempe que ces générations de Le Pen qui brouillent les cartes et ne mènent à rien.
    Malgré les insuffisances que souligne M Millière, je pense que c’est au sein de LR, dans le mouvement de Sens Commun que doit s’exprimer un discours conservateur libéral.
    Le soutien explicite de M Millière, voix éminemment respectée à droite, serait un atout de poids et un appui décisif pour que des idées authentiquement conservatrices et libérales, et non ces ersatz sordides de Le Pen jusqu’à, malheureusement le gaffeur Wauquiez, s’affirment et prennent corps dans une opinion de plus en plus sensible à un discours de restauration des vraies valeurs et de libertés économiques nouvelles en faveur des entrepreneurs seuls capables de nous sortir du marasme ambiant.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22/03/2018

      Millière n’ a aucun poids , sauf celui qu’ il accuse , au delà des 80 kgs, sur sa balance … c’ est une voix dans le désert … du Nevada

      Répondre
      • BRENUS

        25/03/2018

        En tous cas, LUI, il mouille sa chemise en postant ici. Et il exprime des opinions ne vous en déplaise. Vous semblez friand de citations antiques : aussi, rappelez vous DOCTEUR GUERIT TOI TOI MEME. Nous restons respectueusement dans l’éternelle attente de vos propositions.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          26/03/2018

           » Certain  » sur ce blog et qui pourtant le désigne du nom de Professeur l ‘a traité, récemment et ici même, de  » traître  » … je n’ irais pas personnellement jusqu’ à là , mais Millière n’ est pas le porte parole ou le prophète ( sic ) de ce que sont NOS intérêts … mais de ceux des  » autres  » plus certainement

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)