Une lettre creuse pour lancer une « non-campagne »

Une lettre creuse pour lancer une « non-campagne »

Emmanuel Macron a donc enfin déclaré officiellement sa candidature le 3 mars dernier.

C’est d’ailleurs le bon côté de la règle malsaine des parrainages qui menace à chaque échéance – et, cette fois plus que jamais, du fait de la publicité donnée auxdits parrainages – des candidats importants d’être privés de la possibilité de se présenter : le chef de l’État était tenu d’entrer en campagne avant le 4 mars pour valider ses propres parrainages !

Cette déclaration s’est faite par une lettre aux Français abondamment publiée par la presse – et d’abord la presse locale, ce qui n’est évidemment pas un hasard, puisqu’Emmanuel Macron a copieusement méprisé la « France périphérique » durant son quinquennat.

La première chose qui frappe le lecteur de cette lettre, c’est que l’élection y apparaît comme une formalité.

C’est souvent le cas pour les présidents sortants qui souhaitent une campagne courte, durant laquelle ils peuvent dominer leurs rivaux en bénéficiant de leur statut présidentiel.

C’est particulièrement vrai dans le contexte actuel, puisque, d’une part, la guerre en Ukraine requiert une forme d’unité nationale (dans laquelle toute critique du chef de l’État apparaîtra facilement comme un « soutien » à Vladimir Poutine, quand bien même le sujet n’aurait rien à voir) et, d’autre part, le chef de l’État, en charge de la politique étrangère de la France et chef des armées, y tient une place très particulière.

Mais il faut aussi noter que cette étrange campagne correspond admirablement au technocrate saint-simonien qu’est Emmanuel Macron. Ce dernier prétend en effet gouverner sans choix politique (c’est le fameux « et de droite et de gauche »), sous le seul contrôle des « experts » (comme il l’a fait avec ses innombrables conseils de défense court-circuitant le parlement et parfois même le gouvernement), et faisant valider ses décisions par un unanimisme médiatique ou, pour les grandes occasions, un « panel » pseudo-représentatif de citoyens.

Autant dire que la confrontation des projets – et a fortiori le débat sur le bilan – n’est pas vraiment l’objectif d’Emmanuel Macron dans cette prétendue « campagne » !

Dès lors, le « fond » de la lettre n’a guère d’intérêt, puisqu’il ne s’agit nullement de présenter le projet d’Emmanuel Macron, ni bien sûr de répondre aux éventuelles critiques sur son bilan.

Sur ce dernier point, Jupiter désamorce toute attaque par une sorte de fausse humilité. Il confesse en effet : « Nous n’avons pas tout réussi », mais fanfaronne sur son admirable capacité à répondre à « une telle accumulation de crises ».

Sur le projet, M. Macron semble formidable de hauteur, de dignité, de compassion pour les plus fragiles, d’obsession pour la grandeur de la France.

Mais que n’a-t-il agi pendant ces 5 dernières années ?

Il ne faut pas manquer de souffle pour affirmer qu’il a investi dans les hôpitaux, alors même que la crise sanitaire n’a pas empêché les suppressions de lits ; ou encore pour affirmer qu’il a renforcé nos armées, alors que le budget de la défense pour 2022 est à peine supérieur à 40 milliards d’euros – loin des 2 % du PIB, imposés en principe par notre appartenance à l’OTAN, et surtout parfaitement virtuels puisque le déficit public dépasse 150 milliards !

On lit aussi de martiales déclarations sur la méritocratie ou sur le « travailler plus ». Mais tout le bilan dit le contraire.

En un mot, si nous ignorions tout de M. Macron et que nous le découvrions par sa lettre, nous serions tentés d’applaudir. À défaut, un débat sérieux sur le bilan et sur le projet serait utile – mais il est clair que Jupiter ne s’y prêtera pas volontiers !

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    question : le Mensonge est il un acte  » creux  » ? … c. à d. sans  » substance  » ?

    09/03/2022 à 8 h 48 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    LES Droites les plus bêtes du Monde : Mélenchon se rapproche du second tour !

    09/03/2022 à 8 h 36 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: