Une république bananière

Posté le 30 mai , 2017, 9:24
3 mins

Ce qui frappe, principalement, dans l’affaire Ferrand, c’est le « deux poids, deux mesures » des médias, comme de la justice.

Je crois, pour ma part, bien volontiers que Richard Ferrand, a respecté la loi, se « contentant » de tirer le plus grand profit possible de son statut de prébendier du régime.

Mais, d’après ce que je comprends de ce que je lis dans les médias bien-pensants, il se trouve, plus ou moins, dans la même situation que François Fillon.

Comme François Fillon, Richard Ferrand a salarié, avec l’argent public, des proches.

Comme François Fillon, Richard Ferrand s’est défendu « comme un manche ». Peut-être, d’ailleurs, a-t-il été, de ce point de vue, plus mauvais encore que l’ancien Premier ministre, car justifier l’embauche de son fils par le fait qu’il n’est « pas simple de trouver un jeune qui sache lire et écrire correctement » est un monument de maladresse méprisante.

Comme François Fillon, Richard Ferrand voit les « affaires » tomber les unes après les autres, en s’embourbant, chaque jour un peu plus.

Pourtant, pratiquement pas un journaliste ne réclame le départ du ministre « de la Cohésion des territoires » – contrairement à ce qui s’était passé lors des affaires Fillon.

Et, surtout, le parquet a refusé d’ouvrir une enquête, alors que dans les 24 heures qui avaient suivi le premier article du « Canard enchaîné » sur le « Pénélopegate », le candidat LR était mis en examen.

Bien sûr, il y a peut-être de bonnes raisons à ce traitement « différencié ». Mais, s’il y a une chose certaine, c’est que ce « deux poids, deux mesures » va encore aggraver la défiance des honnêtes gens à l’encontre de l’institution judiciaire.

Le rêve de la « république exemplaire », qui a été pour beaucoup dans la victoire de François Hollande contre Nicolas Sarkozy en 2012, et qui a été pour beaucoup dans l’éviction, dès le premier tour, de François Fillon, paraît, plus que jamais, lointain.

Comme sous Hollande, les ministères semblent au service des oligarques et des apparatchiks, et non au service de la France et des Français.

Le ministère de l’Intérieur, trop occupé par la légalisation du cannabis, n’a plus le temps de s’occuper de la lutte anti-terroriste. Et le ministère de la Justice suit les axes désastreux du précédent quinquennat : laxisme pour les coupables, mépris pour les victimes, acharnement sur les opposants et protection des nomenklaturistes.

Et M. Bayrou ne semble pas pressé de démentir que la France soit devenue une république bananière !

17 Commentaires sur : Une république bananière

  1. quinctius cincinnatus

    3 juin 2017

    plutôt que de ressasser à l’ envi toujours ” ses ” mêmes obsessions , les ” 4V² ” devraient proposer à se lecteurs une enquête sur le fonctionnement des ” mutuelles ” en commençant par ceci :

    le budget de fonctionnement d’ une mutuelle est de 12 % des cotisations , celui de l’ Assurance Maladie seulement de 8% ; la question est donc : ” où passe la différence ” ?

    profitons de ” l’ affaire ” Ferrand pour donner un coup de pied dans ces nids à frelons que sont d’ une part ces ” mutuelles ” ( source de ” revenus légaux ” pour le P.S. , ) et d’ autre part ces ” mafias ” locales avec leurs ” parrains ” régionaux que sont certains ” élus “

    Répondre
  2. BRENUS

    1 juin 2017

    @QC . Que cela vous plaise ou non, OUI, JE SUIS PRET A EN ARRIVER A CA – comme vous dites- Vous et moi n’avons pas les mêmes priorités : vous voyez votre fric, je vois mon pays. C’est un peu trop facile cette position de donneur de leçons qui vous place dans un cul de sac. Je maintiens mon opinion et je ne veux pas du tout que ces EM gouvernent la France et continuent de l’insulter comme ;Macron l’a déjà fait en algérie de surcroit. Méluche ne passera pas, c’est sur (trop de gripsous en ont peur) mais si son score empêche l’autre de continuer à nous vendre et à nous faire chier dessus, ce sera déjà ça. Ceci dit, rien ne vous empêche d’aller “en courant” prendre votre carte chez “en marche”. Par la même occasion vous pouvez tresser des couronnes à Ferrand, ce joyau d’honnêteté.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      1 juin 2017

      ” [ne ] voir [ que ] mon fric ” ne m’ empêche pas de voir aussi mon Pays : je pense ainsi que si on me spoliait moins mon Pays irait mieux ; pas vous ? vous aimez voir votre ” fric ” dilapidé publiquement pour un usage ” humanitaire ” vous ?

      d’ autre part dès que vous vous adressez à moi c’ est de façon inutilement , gratuitement, spontanément agressive , alors que je ne tente de mettre dans les réponses que je vous adresse qu’ un peu d’ ironie, un peu d’ humour , et même un peu d’ affection

      la colère est mauvaise conseillère disait ma grand-mère maternelle … la paternelle s’ étant elle tuée au travail de la ferme avant même ma naissance

      Répondre
      • Le Ket

        2 juin 2017

        QUINCTIUS : l’Etat et les collectivités territoriales ne “spolient” pas , ils “prélèvent” … pour leurs budgets courants et menues dépenses !
        De droite comme de gauche ou du centre, les pourriticards de toutes obédiences et idéologies se sont gavés de deniers publics sans trop se préoccuper de l’intérêt général ou du “bien commun”, sinon nous ne serions pas au fond du gouffre avec une dette publique de 2.200 milliards € (soit en gros, 1 an de PIB) qui handicapera lourdement la génération de nos enfants et petits-enfants.

        Il est grotesque de constater que les électeurs qui ont voté pour X ou Y ces 50 dernières années et ont envoyé des majorités absolues de gauche et de droite à l’Assemblée (responsables des lois liberticides et des prélèvements financiers) sont les mêmes qui dans leur grande majorité contestent la pression fiscale, au cours des ans.

        Faudrait savoir ! Ou bien on réduit le train de vie des administrations et des ministères ou alors, on accepte que l’Etat – Providence suce les 50% des foyers assujettis à l’IPP afin de pouvoir subvenir aux besoins des “plus démunis”, dont ceux qui composent “toute la misère du monde” et débarqueront ces prochains jours, semaines ou mois (10.000, 100.000 ou 1 million ?) afin de bénéficier d’une manne céleste inexistante dans leur pays d’origine, parmi d’autres exemples.

        On pourrait aussi évoquer cette économie “souterraine” qui selon divers économistes constitue environ 15% du PIB annuel, soit au minimum 300 milliards €, qui entraine une moins-value d’entrées fiscales de 100 milliards au bas mot.
        Et que dire de la fraude et de l’évasion fiscale ? Sport national trop peu évoqué, mais largement pratiqué par des “initiés” du style Cahuzac et consorts.

        Certes, on peut se sentir “spolié” ou “racketté” mais, dans notre démocrasse, c’est la loi du nombre qui impose ses volonté lors des scrutins successifs. Et qui se souvient d’une révolte de la prétendue “classe moyenne” plus prompte à suivre un “charlatan” aux dents blanches, un réel “charmeur”, véritable produit du Nouvel Ordre Mondial ?

        Tant que les assiettes seront pleines, rien ne changera, tous resteront dans les clous, par peur de perdre leurs droitszaquis et leurs petits privilèges, lobotomisés par la désinformation, les mensonges et la propagande du Régime.
        Bon appétit !

        Répondre
  3. Le Ket

    1 juin 2017

    Mensonge, désinformation, propagande ….cette trilogie imposée par l’oligarchie médiatico-politico-financière depuis plusieurs mois a permis l’élimination de F.Fillon d’abord et de M. Le Pen ensuite. Les accusations formulées à l’encontre de Fillon et Le Pen peuvent aussi être appliquées envers des dizaines de députés du Palais Bourbon et des centaines d’élus européens.
    2 poids, 2 mesures : que les macroneux balayent devant leur porte !
    Et de toute évidence, il me semble utopique que les 11 millions d’électeurs ayant voté M. Le Pen le 7 mai, disparaissent d’un coup de baguette magique ou sous l’anathème d’un “péril fasciste” ou de la “bête immonde” ! Ceci, pour effrayer l’électeur lambda.
    Nous examinerons avec délice, les résultats du 18 juin dans les 215 circonscriptions où Marine Le Pen est arrivée en tête et celles où elle a réalisé plus de 40% des voix, le soir du second tour.
    TOUT est possible et très certainement le fait que le FN puisse progresser de 2 députés actuellement, à 10, à 16, à 40 …ou encore plus ? ? ? Un groupe FN important serait la seule opposition à la mafia LRUMPS/En marche !
    “Patience est un arbre, les racines en sont amères, mais le fruit en est doux.”

    Répondre
  4. BRENUS

    31 mai 2017

    C’est pourquoi, tentant -faiblement- de lutter contre cette imposture enmarchienne , je vais voter Méluche. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis…. même s’ils sont d’ordinaire mais ennemis! A propos, l’équipe jupitérienne de celui qui se prend pour Zeus (ou Jupiter si vous préférez) à commencé à se dévoiler en soutenant le maréchal ferrand, bel exemple de magouille à la cahuzac. C’est, déjà, l’inversion de la “marche”. Bientot, toutes les putes de LR et autres qui les ont ralliés vont se tirer, “en courant”.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      1 juin 2017

      en arriver à ça ! c’ est le vote du ” désespoir ” ! ou plutôt un ” coup de sang ” ! il vous faut vous ressaisir ! vous allez faire dégringoler l’ euro au rang et à la valeur du bolivar vénézuélien ( moins 63 % en un jour ) ! vous allez compliquer le redressement ! en un mot vous êtes un ” mauvais ” Européen et un Français pathologique et pathétique !

      Répondre
  5. BRENUS

    31 mai 2017

    En attendant, Ferrand l’arrogant vient de s’en prendre plein les dents. Que la justice ne veuille pas intervenir ne change rien à l’affaire : il est d’ores et déjà carbonisé et son maître ne va pas tarder à le faire virer par son larbin de premier ministre. Sans se mouiller, “en même temps”. Si les LR avaient encore quelques restes de burnes, ils tiendraient bon pour les prochaines élections et feraient donner l’artillerie lourde, comme les autres l’ont fait contre Fillon. Il serait alors possible d’imposer une co-habitation et là ce serait une autre paire des manches pour pouvoir nous ballader en bateau. Mais ne rêvons pas avec ce parti de girouettes, surtout piloté par Baroin qui serait même pret à se faire mettre pour “battre le fn”.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31 mai 2017

      ” Si L.R. en avait encore etc … ” … J” ai beaucoup aimé la ” petite ” phrase de Guaino :

      ” quand vous votez pour un candidat ” L.R. ” vous ne savez pas si vous votez pour un candidat de la Majorité ou de l’ Opposition ”

      bon ! d ‘ accord ! la majorité des lecteurs des ” 4V² ” est ” légitimiste ” et vote pour L.R. , mais nous savons que nous avons à faire avec la droite la plus conne du Monde !

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    30 mai 2017

    Ferrand illustre à merveille ce à quoi aspire tout homme entrant en politique …

    ” la ” réussite ” d’ un homme sans qualité(s)

    Répondre
    • BRENUS

      2 juin 2017

      Pour reprendre une formule publicitaire maintenant bien connue, pour une boisson gazeuse, j’ai envi de dire à tous les ravis ayant voté pour Macron-Ferrand et qui s’étonnent des magouilles du breton d’adoption (Ferrand) : “WHAT DID YOU EXPECT” ? Certains commencent à se réveiller, se disent “ecoeurés” et disposés maintenant à l’abstention. Ce serait une erreur car cela revient à laisser la place à cette équipe d’illusionistes qui ne peut que nous mener dans le mur. Je ne fais plus du tout confiance à LR depuis que son nouveau et éphemère leader – barouin- a clairement l’appel à “vauter” pour EM; Quelles putes, quand même . Je vote méluche pour réduire le score des comédiens.

      Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    30 mai 2017

    William Goldnagel nous apprend que son ami et collègue l’ avocat des Républicains Rémi-Pierre DRAI a déposé près le Tribunal de Brest le ” signalement ” à 14 h 30 , lequel Tribunal refusait de se saisir de l’ affaire LE MÊME JOUR à … 17 h

    … et on veut nous faire croire que la Justice [ française ] est … lente et procédurière !

    Répondre
    • Gérard Pierre

      30 mai 2017

      La France, … fraichement macronisée, … se serait-elle donnée pour objectif de rivaliser à terme avec la Corée du Nord en matière de presse politique et de justice ?

      Le concert de louanges à propos d’un succès supposé des conversations du petit Bonaparte avec Trump et avec Poutine, … [conversations dont on ne sait au demeurant rien du contenu réel], … allié aux nouveaux réflexes de notre justice effectivement de moins en moins lente à réagir de manière circonstanciée sur des sujets donnés, …… donne à craindre que nous soyons entrés résolument dans une ‘’nouvelle ère‘’ que le quinquennat précédent avait d’ailleurs un peu commencé à nous mitonner !

      Nous vivons une époque formidable !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        30 mai 2017

        je propose une nouvelle devise à la République macronienne et qui me semble plus appropriée à ” l’ époque formidable ” que nous vivons … en direct ( ni du droit et ni du gauche )

        ” Affairisme, Arrivisme , Trahison “

        Répondre
        • Rouletabille

          5 juin 2017

          Affairisme et arrivisme oui. Trahison? Seuls les cons se sentent trahis. Macron a été bien clair: homme de la finance, porté par la presse, pour une Europe fédérale aux législations et budgets coordonnés, partisan du libéralisme libertaire et immigrationiste. Il se dit empirique, navigant à vue pour obtenir ces objectifs, sous couvert de réalisme et d’adaptation aux événements.
          Dans ces conditions, où est la trahison?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            5 juin 2017

            je ne pensais pas du tout mais alors pas du tout à Macron, qui n’ a pu duper , effectivement, que les cons, mais à … Sarkozy pour les gens de droite et à Hollande pour les gens de gauche ( enfin dans les deux cas pour ce qui concerne le ” petit “peuple )

  8. Gérard Pierre

    30 mai 2017

    ‘’saint‘’ François Bayrou n’est surtout pas pressé d’expliquer comment, durant des années, son MoDem a utilisé de l’argent de la communauté européenne pour salarier des permanents parisiens de son parti !

    …… et encore moins de se pencher sur les zones d’ombre du nouveau petit génie de la république qui fait marcher les citoyens : avoirs personnels, … financement de sa campagne, … etc !

    Hardi les « nouveaux » ! …… tout dans la communication tirée au cordeau : « Gare à vous ! Je n’veux voir qu’un seul esprit ! … et c’est valable pour la presse et la justice ! … compris ? …… Fermez l’ban ! »

    Comme le dit toujours mon copain Jean-Marie Grubier, aide comptable adjoint chez Düchmûrtz Sarl à Grosbliederstroff : « Quand on voit ce qu’on voit, qu’on entend ce qu’on entend, et qu’on sait ce qu’on sait, … ben on a bien raison de penser ce qu’on pense ! »

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)