Une semaine de farce politicienne

Posté le juillet 10, 2013, 10:18
7 mins

Le parlement européen a décidé de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen. Cette dernière est, en effet, poursuivie par toutes les officines bien-pensantes de l’anti-racisme officiel pour avoir déclaré au sujet des prières de rue musulmanes : « C’est une occupation du territoire ».

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette déclaration apparaît bien bénigne. Si une telle phrase, qui relève du constat pur et simple d’une réalité (que l’on peut contester ou confirmer, dont on peut se réjouir ou se lamenter…), constitue une « incitation à la haine raciale », il ne sera bientôt même plus permis de commenter le bulletin météo !

Dans ce vote, seul Daniel Cohn-Bendit (qui n’est pas franchement ma marque de député préférée comme aurait dit Audiard !) s’est illustré, en déclarant : « La levée de l’immunité, c’est pour des actes, pas pour des paroles. Moi, pour des déclarations les plus bêtes, les plus folles, je suis plutôt du côté de la liberté d’expression. »

Il y a d’autant plus de mérite que ses affrontements avec Marine Le Pen ont parfois été « toniques ».

Mais il a mille fois raison. Si on censure les paroles, on ne tarde pas à fliquer les pensées et même les arrière-pensées – ce n’est déjà plus de la science-fiction. Nouvelle occasion de rappeler qu’un vrai gouvernement de droite devrait nécessairement abolir, dès son arrivée à la tête du pays, les funestes lois Pleven, Gayssot et compagnie. Et en finir avec cette judiciarisation extrême du débat public.

 Pendant que le microcosme politicien tente de maquiller Marine Le Pen en Adolf Hitler à cheveux longs, la réalité suit son train d’enfer.

Les « printemps arabes » qui devaient apporter au Proche et au Moyen Orient la paix, la démocratie et la prospérité se révèlent rapidement pour ce qu’ils sont.

D’abord, économiquement, ils ont été des désastres. Et nous avons donc, à quelques centaines de kilomètres de l’Europe – dont les frontières sont des passoires –, des millions de personnes qui vivent avec un dollar par jour et qui savent pertinemment que la traversée de la Méditerranée leur donne droit à tout… Riante perspective !

Et, politiquement, quand nous disions, voici deux ans, que les islamistes étaient seuls en position de profiter de la chute des dictateurs « laïcs », nous ne pensions pas voir si vite la confirmation de nos craintes. L’Égypte montre la voie avec les événements actuels. Le plus vraisemblable, c’est que l’on s’achemine vers des guerres civiles sanglantes qui radicaliseront encore les djihadistes – à qui les fous qui dirigent les pays occidentaux veulent à tout prix vendre ou donner des armes… qui serviront à tuer nos soldats sur d’autres théâtres ! Politique admirablement cohérente et admirablement conforme à l’intérêt national !

Pour finir sur un ton plus badin, j’ai assisté, comme tout le monde, à la risible scène d’autorité de Jean-Marc Ayrault à l’égard de Delphine Batho, ministre qui avait eu le front de se plaindre de son budget.

Ce n’est certes pas moi qui vais pleurer sur une réduction budgétaire, mais, enfin, il ne faut pas manquer d’air pour laisser croire que ce type de plainte serait un crime de lèse-majesté. Tous les ministres ayant vu leur budget se réduire s’en sont plaints. Cela semble même un exercice obligé. Si Delphine Batho ne l’avait pas fait, ç’aurait même pu être un autre motif de limogeage, manifestant le peu de cas qu’elle aurait fait de son portefeuille !

La réalité, c’est que Delphine Batho s’étant, s’il faut en croire la rumeur politico-mondaine, fâchée avec sa « protectrice », Ségolène Royal, ne pesait politiquement plus rien. Il était donc facile à Jean-Marc Ayrault de manifester aux dépens de la demoiselle sa remarquable autorité sur une équipe de bric et de broc qui ne l’écoute pour ainsi dire jamais.

Bien des ministres ont été autrement plus critiques, qu’il s’agisse de Ma­nuel Valls ou d’Arnaud Montebourg, pour ne rien dire de Laurent Fabius dont le mépris à l’égard des dirigeants de l’exécutif est bien connu… Seulement, voilà, eux, il n’est pas possible de les limoger sans entraîner une crise politique et peut-être même la chute du gouvernement !

Autre enseignement fort utile de cette scène ridicule : les écologistes ont pudiquement fermé les yeux sur le limogeage de cette socialiste qui défendait mieux qu’eux la fameuse « transition énergétique » (dont on ne sait toujours pas vers quoi elle est censée nous conduire…). MM. Hol­lande et Ayrault peuvent être tranquilles : quelques strapontins ministériels suffisent largement au bonheur des Verts. Voilà au moins des alliés comme le PS doit les aimer !

18 réponses à l'article : Une semaine de farce politicienne

  1. poulet gerard

    14 juillet 2013

    Si un pigeon se pose sur le garde corps de votre terrasse vous lui jetez quelques miettes de pain . S’il en vient un second vous augmentez la ration , mais s’il en vient cinquante ? Je suis sur que vous irez décrocher votre vieux fusil de chasse , celui que vous avez omis de déclarer lors du dernier recensement ! …….toute ressenblance avec…….serait fortuite !!

    Répondre
  2. Magne

    14 juillet 2013

    La marinophobie bat son plein ; de Fillon , Cope , Baroin , NKM , Borloo , Bayrou … PS , Mélenchon , Batho , etc… etc… voilà que le Président de la République ( cf sa déclaration 14 juillet ) ” s’inquiéte ” de la montée de Marine Le Pen .
    Le Président est en principe le Président de tous les Français et il ne lui revient pas de poser des banderilles sur qui que ce soit en politique , à moins que le politicien porte atteinte à la Nation française . Donc du point de vue déontologie il n’aurait pas du en parler . Mais enfin , il est Président …
    Même Bernard Tapie ” jure ” que si on lui rend ses millions ( je commençais presque à trouver le Président pas trop antipathique – l’homme politique s’entend , l’homme tout court , je n’ai pas à le juger , et Nanar je commençais presque à me demander pourquoi ils le pourchassaient de la sorte ) il est partant en tant que Radical de gauche à chasser , non pas le lion , mais la lionne .
    Le citoyen lambda doit se poser des questions . Il y a forcément anguille sous roche .

    Répondre
  3. poulet gerard

    13 juillet 2013

    Si le mot race n’existe plus , le racisme ne pouvant plus être qualifié ,n’existe plus . On pourra donc y aller franchement !Il n’y aura plus que la xénophobie , c’est moins méchant !

    Répondre
    • 13 juillet 2013

      Ne croyez pas ça ! Le mot a été supprimé, mais pas la chose. Et c’est sans doute parce qu’elle est innominée (patris ;-)) et indicible qu’elle fera les beaux jours des fonctionnaires qu’on appelle “juges”. Vous ne l’aurez pas dit, mais vous l’aurez pensé ! Si fort qu’ils penseront sincèrement l’avoir entendu…

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 juillet 2013

      ce sera surtout plus ” class ” dans le Petit Monde socialiste ; un mot qui a pour origine des racines grecques , pensez vous chèr(e) camarade *** !

      *** ” camarade ” obéit de façon stricte à l’indétermination sexuelle du ” gender ” : un ou une camarade et vice versa pour la même personne ( autre mot du lexique du gender : on ne dit jamais UN personne ! ) ; c’est la raison pour laquelle il doit être préféré à tout les autres ” désignants ” comme disent nos grammairiens !

      Répondre
  4. lavandin

    11 juillet 2013

    pour revenir au cas Delphine Batho , il faut bien reconnaitre qu’il s’agit de l’incompétence arrivée au pouvoir. Un portrait peu élogieux est présenté sur le site Riposte Laique , et il faut encore bien reconnaitre qu’elle n’était que le porte parole de ses nombreux conseillers . Ministre de l’énergie, je ne suis pas sur qu’elle connaisse la relation entre le kilowatt et le cheval vapeur ….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 juillet 2013

      bonne question à poser à tous nos super-diplomés ( en sciences molles ) *** du gouvernement et au Moâ- Président …

      c’est comme si on avait nommé @ Jaurès à un quelconque ministère ou secrétariat d’Etat

      au début de l’ère qui s’annonçait rédemptrice ( quoique socialiste à la sauce hollandaise ) l’excuse ( la leur et celle des media ) était qu’ils n’avaient pas l’expérience de la gouvernance ( à commencer par le Chef de Cuisine ; on peut d’ailleurs se demander ce qu’ils ont appris durant une si longue opposition ) ; maintenant l’expérience ils l’ont acquise … en accumulant les fausses solutions aux ” faux ” problèmes, sans bien entendu résoudre l’ébauche du commencement du début des problèmes réels …. des @ Jaurès je vous dis, des phraseurs vides qui sont la risée des …Allemands, des Anglais, et même tenez vous bien des …Italiens

      vous me direz que Sarkozy en était arrivé là, mais il y avait mis plus de temps !

      Répondre
  5. philiberte

    11 juillet 2013

    vu le bond en avant fulgurant que son parti a fait aux dernières élections, il faut par tous les moyens la réduire au silence.
    vous l’avez compris.
    il faut se faire entendre en criant à la soviétisation, comme le fait une certaine catégorie de la population (suivez mon regard!) puisque la victimisation marche pour eux, qu’on s’aplatit à tout va, qu’on en fait plus qu’ils en demandent, ça devrait marcher pour nous, non????

    Répondre
  6. BRENUS

    10 juillet 2013

    Oui, Marie, “vous avez le droit de l’écrire”, comme dit l’autre. Mais peut être pas pour longtemps car les nervis du NKVD moderne veillent sur ce site comme ailleurs. Vous êtes déjà classée comme une ennemie du peuple. Enfin, d’un certain peuple qui n’a rien à voir avec celui qui bosse. La police de la bien-pensance a réussit a empècher de parler, elle travaille a empècher d’écrire et réfléchit à en empècher de réfléchir. Pour les jeunes cerveaux formatés par l’E.N., c’est déjà fait, en grande partie. NOUS AFON LES MOYENS TE VOUS FAIRE PENSER KOM NOUS LE FOULON. ACH!

    Répondre
  7. R. Ed.

    10 juillet 2013

    Il sera franchement beaucoup plus simple de donner les noms de ceux qui n’ont pas voté et de ceux qui ont voté contre.

    La liste sera beaucoup plus courte.

    Con-Bandit serait peut-être même le seul.

    Répondre
  8. mariedefrance

    10 juillet 2013

    Mais… on… est …..”fliqué” !

    Il n’est plus possible d’employer non seulement certains mots mais de faire part de sa liberté de pensée dans la mesure où elle ne correspond pas à celle du politiquement correct.

    Je voudrais pouvoir dire que je n’aime pas tout le monde, que je préfère aider d’abord ma famille, mes amis, mes connaissances avant de payer pour des gens qui brûlent, qui cassent, qui pillent mon pays ou seulement qui me sont étrangers.
    Que fait-on du :
    On ne peut accueillir toute la misère du monde !!

    Je voudrais pouvoir dire que mes racines sont judéo-chrétiennes et que j’ai du mal à me satisfaire des mosquées qui polluent le paysage de France qui n’a rien à voir avec l’Islam.

    Je voudrais pouvoir dire que la Laïcité n’est pas respectée en France parce que l’on accorde plus de droits à “l’invité” qu’au propriétaire.

    Je voudrais pouvoir dire que je trouve anormal que la Justice ne soit pas juste ayant deux poids pour un même délit voire pire.

    Je voudrais pouvoir dire comme vous qu’il faut abroger les lois Gayssot, taubirat et Pleven.

    Je voudrais pouvoir dire beaucoup de choses sensées, logiques, raisonnables et même respectueuses mais je n’en ai pas LE DROIT !!

    Répondre
    • Jaures

      10 juillet 2013

      Vous n’avez pas le droit de le dire mais apparemment celui de l’écrire. Profitez-en !

      Répondre
      • mariedefrance

        10 juillet 2013

        Jaurès….

        “Oser, c’est gagner” !

        Répondre
        • qiinctius cincinnatus

          11 juillet 2013

          ou perdre, mais au moins on aura tenté sa chance !

          Répondre
          • mariedefrance

            11 juillet 2013

            c’est c’la même, quuctius … !
            ou
            qui tente rien n’a rien.

            Le précédente devise est celle des parachutistes.

      • 11 juillet 2013

        Si c’est le flic en chef qui nous le dit, profitons-en ! Pour une fois qu’on a du piston…

        Répondre
  9. Lionela

    10 juillet 2013

    On apprécierait que le site nous donne les noms de ceux qui ont décidé de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen. Sinon, le présent article revient à cracher en l’air, c’est du vent.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10 juillet 2013

      la recherche ne doit pas être très ardue ; disons, de la Droite républicaine à la Gauche démocratique avec un petit tour dans la ” verdure “pour oxygéner sa ( bonne ) Conscience !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)