Une situation politique paradoxale

Posté le 30 mai , 2017, 9:55
4 mins

Notre nouveau (et éphémère, car il ne faut pas oublier qu’il devra obligatoirement présenter sa démission après les législatives, quel que soit le résultat du vote, et qu’ensuite, il sera soit confirmé pour un gouvernement Philippe II, soit renvoyé à ses chères études) Premier ministre est donc de droite.

Bien malin qui saura dire ce que cela nous promet.

En apparence, c’est un espoir, pour M. Macron, d’obtenir une majorité « droite, centre et gauche » à l’Assemblée, en ayant fait exploser la droite parlementaire en trois ensembles au moins :
– ceux qui auront pris ses bonnes paroles et ses promesses pour argent comptant et l’auront rejoint de bonne foi, espérant une union nationale et un gouvernement représentant, peu ou prou, les idées du clan juppéiste ;
– ceux qui, sans y avoir cru, auront espéré, en le rejoignant, s’assurer quelques avantages, un maroquin ou un siège de député gagné sans féroce concurrence ;
– et ceux qui ne pensent pas que les idées et les projets de M. Macron puissent jamais rencontrer les leurs et qui resteront fermes sur leurs positions antérieures, auxquels on peut ajouter ceux qui seront restés LR faute de savoir quoi faire.

Si les deux premiers ensembles entraînent avec eux leurs électeurs (ce qui n’est pas gravé dans le marbre), il est probable que LR ne pourra pas obtenir de majorité et il est même très possible que ce parti ne soit pas la principale force d’opposition, cette position lui ayant été disputée, et ravie, soit par le FN, soit par M. Mélenchon, soit par les deux, tandis que M. Macron pourra se flatter d’une majorité, certes disparate, mais apparemment unie sur son nom et sur un programme.

Et, dans ce cas, personne ne peut être assuré qu’ayant atteint son but, M. Macron ne reviendra pas à sa famille naturelle, de gauche.Un Premier ministre qui ne soit pas un « homme de droite » pourrait alors être nommé, pour faire la politique macrono-hollandiste qui était annoncée.

Mais supposons qu’il conserve M. Philippe comme Premier ministre. Que fera celui-ci ?

Sera-t-il un bon « collaborateur », celui dont le Président dit : « Je décide, il exécute » ?

En ce cas, qu’il soit de droite ou de gauche n’a aucune importance.

Au contraire, usera-t-il, en jouant des divisions de la nouvelle majorité parlementaire, de tous les pouvoirs que lui donne la Constitution pour mener la politique qu’il souhaite, même si cela mécontente le Président de la République ?

Et quelle serait-elle, cette politique qu’il souhaite ? En apparence, ce serait celle qu’a préconisée, depuis les primaires de la droite et du centre, M. Juppé.

Or il est évident que, M. Juppé ayant été battu sèchement lors de ces primaires et le candidat ayant obtenu la majorité des suffrages de LR ayant été retoqué par l’électorat du premier tour des élections présidentielles, cette vision politique est loin d’être majoritaire dans le pays.

Le paradoxe – qui a vu un candidat plus de gauche que de droite, un poulain de M. Hollande ayant joué un rôle important dans la politique de celui-ci, être élu par un peuple qui rejetait cette politique à une écrasante majorité – serait alors doublé du paradoxe de voir M. Juppé, presque aussi minoritaire en France que M. Hollande soi-même, dominer le paysage politique de demain.

ARTICLE SUIVANT

Bayrou

10 Commentaires sur : Une situation politique paradoxale

  1. Gérard Pierre

    12 juin 2017

    La France est-elle encore un Peuple ? …… ou n’est-elle plus, désormais, qu’une population ?

    Plus de la moitié des électeurs, consciencieusement anesthésiés par une presse politique qui se liquéfie devant la nouvelle idole en marche, est restée dormir pendant qu’une minorité, bien hypnotisée, se rendait aux urnes afin d’y déposer le ‘’bon bulletin‘’ !

    En d’autres lieux, … démocratiques et non pas républicains, … [AG de copropriétaires, AG d’associations, Conseils d’administration d’entreprises, Conseils d’établissements de collèges ou de lycées, …] … on invoquerait l’absence de quorum pour ajourner la consultation et la reproposer à une autre date ! …… Mais, comme je me tue régulièrement à le rappeler maintes fois sur de nombreux sites : nous sommes en RÉPUBLIQUE et non pas en DÉMOCRATIE ! …… et c’est bien la république qui est en marche, et surtout pas la démocratie !

    Rappelons, pour celles et ceux qui l’auraient oublié ou qui ne le connaîtraient pas, le texte fondateur de la république française, tiré d’un discours oublié de l’abbé Sieyès, un ecclésiastique aussi retord que l’évêque Talleyrand, …… (l’un et l’autre étant des personnages déterminants de la révolution et du directoire), …… l’abbé Sieyès donc dis-je opposait le gouvernement représentatif, …… qu’il promouvait, …… et le gouvernement démocratique qu’il rejetait.

    Texte intégral de son discours FONDATEUR de la République, daté du 07 septembre 1789, …… moins de deux mois après la prise de la Bastille, …… comme si cet évènement n’avait pas été aussi ‘’spontané‘’ que ce qu’on veut servir à notre crédulité :

    « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

    De profondis ! …… pour ceux qui croient encore en l’équation menteuse que répètent à l’encan, depuis plus de deux siècles, tous les psittacidés que compte la France dans le monde politique, médiatique et intellectuel, équation selon laquelle RÉPUBLQUE égalerait DÉMOCRATIE, … et vice et versa!

    Cela peut-il être dit et écrit plus clairement ?

    Donc le quorum est une ‘’abstraction‘’ que la raie publique loge, depuis sa naissance, à l’endroit de sa personne où le bas du dos perd son nom !

    Les réfractaires à l’anesthésie et à l’hypnose se comptent à présent ! …… Leur conscience, toujours en éveil, leur suggère parfois des solutions qui n’en sont pas, et pour cause, …… ce sont les boules de poison … [insoumis, FN, … EELV, …] … laissées à bon escient aux bons endroits pour éliminer ceux qui ne suivent pas !

    Les autres, au faible nombre duquel j’émarge, tentent de prendre du recul !

    Comment un joueur de flute, sorti de nulle part, éphèbe « immature et inexpérimenté » selon la formule d’Alain Juppé, … [qui le soutient malgré tout] … a-t-il pu réussir avec un certain brio ce qui se déroule sous nos yeux et nos oreilles depuis le 23 avril dernier et qui trouvera son point d’orgue dimanche prochain ?

    J’ai bien deux pistes de réflexion, … ou de recherches, … en tête :

    ¤ « Nous ‘’commémorerons‘’ l’an prochain le cinquantième anniversaire d’un « mai 68 » qu’un imaginaire collectif a chargé de toutes les vertus libératrices ! …… De quoi avons-nous réellement été libérés ? …… Ce demi-siècle de décomposition civique, morale et spirituelle ne constitue-t-il pas le terreau de ce que nous voyons à présent se développer ? »

    ¤ QUI ? … est en réalité à la manœuvre derrière cet homme lige qui leur rendra, avec un dévouement exemplaire, tous les services qu’ils en attendent sans révéler qui ils sont ? …… en clair, de qui est-il la ‘’macrionette‘’ ?

    Après le 18 juin prochain, il ne restera plus comme contrepouvoir aux entrepreneurs du coup d’État ‘’démocratique‘’, …… muri de longue date sous les ors hollandiennes, (ne l’oublions pas !) …… que le SÉNAT !

    Jouera-t-il (encore) son rôle ? …… et, dans l’affirmative, pour combien de temps ?

    Répondre
  2. BRENUS

    11 juin 2017

    Ca y est : la majorité relative (mais présentée comme absolue : 35% de 48.5 % de votants) des hypnotisés vient de gagner le premier tour. Avec la perspective d’avoir au moins 450 sièges à l’assemblée qui ne sera plus qu’une chambre d’enregistrement de l’éxécutif comme nous n’en n’avions jamais vu à ce point. pravda inter et autres merdias a bien mérité de la macronie. Un point REMARQUABLE : le score de FERRAND un honnete homme façon Fillon EN BRETAGNE, malgré les casseroles qu’il trimballe . Décidément, les bretons n’ont pas que des chapeaux ronds…. eux qui jouaient les vierges effarouchées avec Pénélope…. Même si, comme le disait Pierre Dac “la prévision est difficile, surtout quand elle concerne l’avenir”, l’avenir en question – et même le très proche avenir – ça craint. Darnamin vient déjà de lâcher l’info qu’il va falloir fissa revoir le budget adopté et faire face à un déséquilibre plus élevé que prévu. Trop tard pour les gogos macronites : ils sont (et nous avec) déjà introduits et pas seulement par la tête car un zob n’a pas d’épaules pour l’arrêter. de Sarnez cartonne. Barouini fait semblant de se lamenter et laisse entendre que lui et les siens vont peser sur les décisions : “ah, oui, et comment” ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 juin 2017

      SI … les partis politiques faisaient leur boulot, SI … les hommes politiques respectaient leurs engagements, SI … ” LeMedia ” *** faisait autre chose que de l’ intox mais de l’ information objective sans ” bourrer le mou ” des électeurs , SI … ces derniers avaient un tant soit peu de jugeote, SI …, SI … etc … peut être ne serions nous pas dans la … merde, mais … ce n’ est pas même certain !

      *** y compris les ” 4V² ” !

      Répondre
  3. BRENUS

    8 juin 2017

    Après les appels du muezzin barouini a voter utile (comprendre EM , même pour les plus bouchés) je parie que les candidats LRUDI vont se ramasser la branlée du siècle aux élections législatives. Qui, autre qu’un ravi de la crèche ou un bouffeur de gamelle voudra mettre en avant des gens qui, s’ils ne l’ont pas déjà fait, sont prèts à nous trahir. Le “prime minister” étant un bel exemple, sans compter sur ce faux-cul de Lemaire (honte à lui) qui décrit comment il se fait tripoter le chibre en privé.

    Répondre
  4. Gérard Pierre

    5 juin 2017

    Les moutons se rassemblent avant la grande transhumance parlementaire ! …… Un berger à l’allure de joueur de flute s’emploie à les réunir ! …… Les ‘’chiens‘’ dociles courent de ci de là pour les regrouper ! …… Seuls les aboiements calmes et convenus d’une presse à la dévotion dégoulinante se font entendre dans le silence feutré.

    Sur l’ensemble des quatre troupeaux que différents ‘’bergers‘’ se proposent de guider sous leur houlette, l’un d’entre eux comptera sans doute quelques moutons de plus que les trois autres ! …… il est d’ailleurs déjà plus ou moins en marche pour s’installer sur les meilleurs pâturages avant les trois autres.

    Un second troupeau a déjà « sacrifié » son pâtre, jugé illégitime au sortir d’une sélection pourtant naturelle ! … Un marcaire de circonstance, à la discrétion de ses commettants, a pris le relai en allégeant considérablement le programme ambitieux du déchu. Gageons que, tôt ou tard, il nouera des alliances déterminantes avec le joueur de flute et qu’ensemble ils sauront ‘’améliorer‘’ la saveur du gigot que constitue le citoyen !

    Sur la droite de ces deux troupeaux, une bergère devra se contenter de l’herbe qu’elle trouvera là où on la laissera s’installer, en dépit de ses airs de Walkyrie !

    Sur la gauche, un montreur d’ours reconverti dans l’ovin affamé utilisera ses bêtes pour constituer un territoire sur lequel il ne fera jamais pousser la moindre herbe ! …… De temps en temps, la montagne retentira de ses hurlements à l’annonce de chaque orage !

    Et les autres ?

    Je me suis laisser dire qu’ils étaient nombreux à vouloir s’occuper de brebis ! …… La plupart d’entre nous ignore qui ils sont ! …… et le joueur de flute a estimé que c’était très bien ainsi !

    Et pendant ce temps, tapis dans l’ombre, mais se sachant invités à terme à la table du festin, les loups ‘’allah ouakbarés‘’ se lèchent déjà les babines en pensant aux promesses de régal que leur a laissé entrevoir le joueur de flute improvisé berger, lors de son passage à Alger !

    Macron ! ♫ ♪ … Macron ! ♪ ♫ … qu’un « sang impur », abreuve nos sillons ! ♫ ♪ ♪ ♫……

    Cette engeance n’est pas prête de devenir végétarienne avec le nouveau guide lumineux encensé par une presse nord-coréanisée !

    Répondre
  5. BRENUS

    1 juin 2017

    Une bonne raison pour ne pas voter EM/MACRON : choisir un type qui insulte son pays en terre étrangère voir hostile (Algérie) et qui est le candidat des muzz…pouah. Ceux qui votent pour ça n’ont aucun respect de la Patrie. Le reste c’est de la zoubia.

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    1 juin 2017

    On apprend ce jour que Xavier Bertrand a refusé la place de P.M. pour dit il des divergences de ” fond ” …” on ” aimerait connaître quelles étaient ces ” divergences de fond ” ; c’ est là le moins que peut faire X.M. : portaient elles sur la Société, les finances publiques etc … deux des principaux sujets qui préoccupent les Français … tout le monde politique étant d’ accord sur le ” terrorisme “

    Répondre
  7. Danièle Lyle

    1 juin 2017

    Que ce traître dégage.

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    30 mai 2017

    comme le dit Guaino : … ” quand vous votez pour un candidat L.R. vous ne savez pas si vous votez pou un futur membre de la Majorité ou pour un opposant “

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    30 mai 2017

    NON , mais ” une situation politique normale, habituelle , typiquement française “, certainement !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)