Une situation pré-révolutionnaire

Posté le juin 25, 2014, 7:00
6 mins

L‘actualité de ces derniers jours est riche en sujets liés aux finances publiques et aux questions réglementaires – et qui sont, comme de juste, traités n’importe comment par le gouvernement socialiste !

Premier sujet : l’écotaxe. Celle-ci revient sur le devant de la scène, en changeant de nom, mais sans changer de principe. Elle sera désormais un « péage de transit ». D’après ce que l’on sait, ce « péage » concernera moins de kilomètres et moins de véhicules que l’écotaxe initiale. Mais on sait quel crédit il faut accorder aux promesses fiscales ! Si ce « péage de transit » est accepté, d’ici peu, l’écotaxe sera de retour pour tous les véhicules et sur toutes les routes.

Heureusement, il y a peu de chances que ce nouvel impôt soit accepté sans réaction. Les « bonnets rouges » bretons n’ont aucune raison de faire le moindre cadeau à un gouvernement qui se moque d’eux (et qui, en outre, les énerve par sa réforme territoriale inepte) et devraient se charger de l’enterrer.

En tout cas, il est assez intéressant de noter que le gouvernement « progressiste » que nous subissons ne connaît rien de plus « progressiste » que la restauration des octrois médiévaux !

Dans le même ordre d’idée, j’ai récemment entendu que la mairie de Peyrissas, en Haute-Garonne, avait rétabli la corvée.

Concrètement, le maire a demandé aux habitants de réaliser gratuitement un certain nombre de travaux en échange d’une non augmentation des impôts.

Cette annonce est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Une mauvaise nouvelle, car imposer un travail gratuit, c’est exactement la définition de la corvée, cet impôt féodal en nature qui fut l’une des causes de la Révolution. Une bonne nouvelle, car, pour la première fois, des contribuables français sont invités à se prendre en main. En outre, cet impôt en nature entraînera moins de gabegie que le prélèvement d’une taxe locale. Enfin, les contribuables se rendent compte de ce que coûtent réellement les promesses de leurs élus. Je trouve donc la décision du maire de Peyrissas plutôt sympathique. Même si elle est symptomatique d’une situation fiscale bloquée et d’une situation politique pré-révolutionnaire.

Parmi les informations glanées ces jours-ci dans la presse aux ordres, je lis aussi qu’un architecte, auquel personne ne reproche la moindre malfaçon, se trouve devant les tribunaux pour avoir menti sur son diplôme. Il paraît qu’il risque d’avoir à rembourser l’ensemble des honoraires perçus, sans parler d’une forte amende et d’une peine de prison. Tout cela parce qu’il n’avait pas déposé son mémoire de fin d’étude. Un nouveau signe du blocage de notre société, où les modernes « corporations » refusent obstinément toute évolution. Au risque de préparer une explosion révolutionnaire.

Dernier élément qui montre à quel point notre société marche sur la tête, les médias se délectent, ces jours-ci, de l’affaire Bygmalion.

Si nous les en croyons (et tout ceci est à prendre avec beaucoup de méfiance, les médias gauchistes pouvant avoir une propension à noircir délibérément le tableau), la campagne de Nicolas Sarkozy aurait coûté environ deux fois plus que le plafond autorisé.

La plupart des commentateurs sont horrifiés de cette débauche d’argent. Personnellement, je trouve surtout que cette idée d’un plafonnement des dépenses de campagne et d’un financement public de la vie politique est absurde. À la rigueur, on peut comprendre que l’État aide les « petits » candidats. Mais, si les principaux candidats sont capables de lever des dizaines de millions d’euros, quel est le problème ?

Peut-être craindra-t-on que les élections deviennent une affaire de gros sous, où l’oligarchie désignera ses candidats préférés. Mais est-ce vraiment différent aujourd’hui ? De toute évidence, l’oligarchie désigne son ou ses candidats de prédilection. Au moins en les soutenant médiatiquement – et cela vaut aussi des millions d’euros, même si ce n’est pas facturé et intégré dans la comptabilité de la campagne.

Peut-être aussi craindra-t-on que les financiers attendent des contreparties. C’est effectivement un risque. Mais, d’abord, toutes les contreparties ne sont pas illégitimes. Et, ensuite, les contreparties de financements occultes sont nécessairement plus illégitimes que les contreparties de financements déclarés.

À tout prendre, je crois que nous gagnerions tous à en finir avec les règles obsolètes de financement de la vie politique.

Notre société française crève de tous ces freins pseudo moraux. Il est urgent de les supprimer.

Guillaume de Thieulloy

68 réponses à l'article : Une situation pré-révolutionnaire

  1. HansImSchnoggeLoch

    30/06/2014

    Des socialistes qui n’aiment pas les riches et qui sont millionaires et qui par dessus le marché n’assument pas ce qu’ils prétendent dire, voilà le problème.

    Mme Bettencourt qui n’est pas à gauche n’a pas à assumer la doxa de gauche, elle doit d’ailleurs s’en contrebalancer « royalement » et malgré mes maigres ressources je ne peux que lui donner raison.

    Quand elle s’en ira elle n’emmènera rien du tout. Les hyènes et les chacals du gouvernement socialiste sont déjà dans leur starting-block pour se partager sa dépouille car c’est uniquement le fric de la dame qui les intéresse.

    Répondre
    • Jaures

      01/07/2014

      Malgré vos maigres ressources, vous payez probablement plus de contributions qu’elle en proportion de vos revenus. Mais cela a l’air de vous enchanter.
      Et les socialistes ne verront pas grand chose du patrimoine de la vieille dame. Les fiscalistes spécialisés se chargent de transmettre à la famille l’essentiel de la fortune pour laquelle ils se déchirent. Depuis 2008,en pleine crise, sa fortune est passée de 18,5 à 23,2 milliards (source « Challenges »).
      Les héritiers ont plusieurs générations de beaux jours devant eux, sous le regard attendri des naïfs aux maigres ressources.

      Répondre
      • philiberte

        01/07/2014

        c’est quand même un monde d’être jaloux à ce point! même s’il ne font qu’hériter, cet argent a bien été gagné par quelqu’un? il n’a pas été volé?
        alors qu’est-ce que vous venez nous gonfler avec votre bien-pensance de faux cul?

        Répondre
        • Jaures

          01/07/2014

          Jaloux, c’est quand on voudrait pour soi ce que les autres possèdent. Je ne veux strictement rien pour moi.
          Que quelqu’un ait accumulé ces fortunes, c’est exact. Mais toutes les fortunes ont été gagnées par quelqu’un, quelle qu’en soit la manière. Que quelqu’un fasse fortune par son travail et son talent, rien à dire. C’est mérité. Mais qu’a accompli un héritier à part naitre ?
          Par ailleurs, que signifie posséder 10, 15, 30 milliards ? C’est absurde. Ce n’est pas là de la « bien pensance », mais de la pensée tout court. Pourquoi l’héritage ne serait pas remis en question ? En démocratie, tout est discutable.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            01/07/2014

            Philiberte, le type qui répond à tout sur ce site n’a qu’une cervelle de moineau, sans internet il est nul.
            Sa haine morbide pour toutes celles et pour tous ceux ayant plus que ses 5x le smic le rend aveugle et dangereux.

            En effet ce sont avec des gens pareils, des suiveurs (Mitläufer en allemand) que des dictateurs ont pu assoir leur tyrannie.
            Quand cet intervenant dit qu’il ne veut rien pour lui cela veut dire en même temps qu’il ne veut rien pour les autres. Posture typique pour un collectiviste.

            La firme l’Oréal qui fait des bénéfices grâce à des produits que des clients achètent peut faire avec ses gains, après déduction des impôts et des charges, ce qu’elle veut.
            Ce n’est pas un minus braillard sur ce site qui l’en empêchera.

          • philiberte

            01/07/2014

            merci, Hans, j’ajouterai que pour moi, la démocratie c’est laisser les gens faire ce qu’ils veulent de ce qu’ils possèdent. remettre ça en question, sous prétexte qu’on ne peut pas s’acheter d’écran plat est du vol.

          • quinctius cincinnatus

            01/07/2014

            les Mitläufer  » courent AVEC @ Jaurès court DERRIèRE … pour les miettes c’est à dire pour … 5 fois le [ SMIC / 2 ] et tout cela pour ne pas fournir un travail réel et productif … bref pour avoir un emplois dans la plus saine tradition socialiste !

        • quinctius cincinnatus

          01/07/2014

          ne pas confondre  » jalousie  » et  » envie  » … élève Philiberte travaillez cette question !

          Répondre
          • philiberte

            01/07/2014

            après 6 décennies 1/2, (dont des années d’enseignement!!!) je n’ai encore pas compris la différence!

          • HansImSchnoggeLoch

            01/07/2014

            Si ce n’est un Mitläufer appelez le un Nachläufer (remorque spéciale).
            Avoir du travail et avoir un emploi ne veut pas dire la même chose en parlance socialiste. Le sujet a déjà discuté maintes fois.

          • quinctius cincinnatus

            01/07/2014

            @ philiberte

            lisez  » Der Neid  » de Helmuth Schoeck , comme me l’avait recommandé sur ce blog un … médecin

            traduit en français ( les belles lettres ) sous le titre ( et surtout le sous-titre ) au prix de 33 euros soit l’équivalent de … deux places de cinoche pour aller voir un chef d’oeuvre éphémère

            L’ENVIE  » une Histoire du Mal  » ( traduction Georges Pauline )

            un livre de chevet pour une honnête … femme

          • philiberte

            01/07/2014

            c’est noté!

      • quinctius cincinnatus

        01/07/2014

        si AVEC son PROPRE argent la  » Vieille  » donne du travail à ceux qui veulent travailler n’est ce pas mieux que si elle le versait dans le tonneau des Danaïdes de l’Etat qui le distribuerait ( après avoir fait les prélèvements  » nécessaires  » pour ses  » Zélites  » ) aux  » indigents » exotiques ?

        Répondre
        • Jaures

          01/07/2014

          Ma mise en cause de l’héritage n’a rien d’idéologique. De nombreux libéraux le mettent également en cause (d’ailleurs, une centaine de milliardaire avec B.Gates à leur tête mettent en application ce refus).
          Si on ne fait pas confiance à l’Etat, on monte des fondations gérées par des personnes privées chargés de collecter les héritages pour les remettre dans le circuit économique afin que de nouvelles fortunes se créent cette fois légitimement.
          Les ex héritiers devront, du vivant de leur parent fortuné travailler dur s’ils veulent maintenir leur style de vie. Toutes les possibilités leur sont offertes, rien ne les empêche de s’accomplir et c’est déjà beaucoup.
          Quant à Hans, il a décidé désormais d’utiliser sa libre parole pour copieusement m’insulter. Si cela lui donne l’illusion d’exister…

          Répondre
          • DESOYER

            01/07/2014

            Jaurès,
            Ce que vous n’avez pas compris, c’est que l’efficacité est de droite et seulement de droite. Balayez donc devant votre porte et si vous avez le QI, vous pourrez continuer à intervenir sur ce blog. Sinon initiez-vous à la pêche à la ligne: je vous le garantis, vous y serez plus heureux.

          • HansImSchnoggeLoch

            01/07/2014

            Contrairement à ce que vous croyez ce ne sont pas des insultes, c’est tout simplement une déclaration de guerre.

            D’après vous les seules fortunes qui se créent légitimement sont celles des socialistes, c’était d’ailleurs le sujet de l’article dont j’avais donné le lien.
            Mais grâce à vous tout a dérapé dans l’héritage qui serait illégitime. Vous avez le chic de saloper tout ce que vous touchez. Le don de Midas à l’envers sans doute.

            Bill Gates n’est pas un socialiste à ce que je sache, mais un philanthrope. Il aide mais il contrôle, contrairement aux socialistes qui foutent l’argent volé aux citoyennes et aux citoyens par la fenêtre.
            Qu’ont déjà fait les socialistes dans le monde pour améliorer le sort de millions de gens?

            On voit le résultat dans les pays de l’ex bloc de Varsovie.
            Il est assez cocasse de constater que c’est vous qui accusez la Russie de tous les maux alors que c’est votre doctrine stupide qui l’a amené dans cette situation.

            Balayez le tas de fumier devant votre porte et revenez quand ce sera propre.

          • Jaures

            01/07/2014

            Desoyer, qu’est-ce que l’efficacité ?
            Hans, il est inutile que je vous dise quoi que ce soit puisque vous êtes aveuglé par une animosité qui prend le pas sur votre raison. Je laisse donc la parole à Bill Gates lui-même:
            Cet homme qui pèse aujourd’hui près de 72 milliards de dollars ne souhaite pas laisser sa fortune en héritage à ses trois enfants.  » Je ne pense pas que cet argent soit bon pour eux. Ils bénéficieront d’une très bonne éducation que je financerai entièrement. Bien évidemment, nous prendrons en charge tout ce qui touche aux questions de santé. Mais ils devront trouver un emploi qui leur plaît et aller travailler. Ce sont des enfants normaux maintenant. Ils effectuent leurs tâches ménagères et obtiennent l’argent de poche. »

          • HansImSchnoggeLoch

            01/07/2014

            Bill Gates et son épouse Melissa ont leur conception de l’éducation de leurs enfants. C’est leur problème et ils le règlent selon leurs convictions.

            La Fondation Bill et Melissa Gates fonctionne selon des pratiques capitalistes car Bill gère son propre argent et non pas l’argent du contribuable US.
            C’est une gestion rigoureuse qui contrôle l’efficacité des fonds investis dans des oeuvres diverses. Les comptes de la Fondation sont pérennes et les socialistes auraient beaucoup à apprendre s’ils n’étaient pas aveuglés par leur doctrine.

            Ceci étant dit, le vrai problème est expliqué dans l’article du lien ci-dessous. Des socialistes qui n’aiment pas le fric mais qui ne dédaignent pas en avoir.
            Fais ce que je te dis mais ne fais surtout pas ce que je fais.
            Voilà où est l’hypocrisie, mais je doute que vous ayez assez d’intelligence pour comprendre cela.

            http://www.bvoltaire.fr/henrisaintamand/fortune-elites-politiques,91815

          • Jaures

            01/07/2014

            Très bien, Hans. Mon but était de montrer que la mise en cause de l’héritage n’est pas idéologique. On peut être libéral et le refuser. B.Gates n’est pas seul, une centaine de milliardaires ont décidé de consacrer plus de 90% de leur fortunes à ces fondations. Nous verrons à terme leur efficacité. Gates rappelle dans la même interview qu’aucun riche Français ne s’est joint à lui.
            Quant à votre article, quelle en est la substantifique moelle ? Doit-on être pauvre pour être socialiste ? Leur feriez vous plus confiance si c’était le cas ? Ils sont presque tous sur-diplômés et quinquagénaires. Que diriez-vous d’eux s’ils vivaient en HLM avec le RSA ? Qu’ils sont honnêtes ou incompétents ? P.Bérégovoy n’était titulaire que d’un CAP d’ajusteur, le regrettez-vous comme premier ministre ?

          • HansImSchnoggeLoch

            01/07/2014

            Le choix de Bill Gates est un choix personnel qui ne lui a pas été imposé. Vous par contre tentez d’en imposer un par la force. Il y a là une grande différence dans l’approche du problème. Mais je doute fort que vous saisissez ce que je veux dire.

            Pour le point deux vous répondez comme toujours à côté de la plaque mais je sais que c’est votre spécialité.
            Il s’agit de concilier les paroles avec les actes. On ne peut pas cracher sur les riches et en prendre dans le gouvernenment.

            Conclusion: vous n’avez rien compris, comme je le craignais mais peu importe.

      • quinctius cincinnatus

        01/07/2014

        avec votre remarque vous voulez rendre @ Hans … envieux …. comme vous ?

        Répondre
    • Jaures

      30/06/2014

      Jalouse ? Avec moins de 30 millions de patrimoine pour l’ensemble des ministre on est loin derrière le revenu…mensuel de Mme Bettencourt (35 millions).
      Des gagne-petit !
      Mais il est vrai que les Français aimeraient avoir au gouvernement des ministres honnêtes, compétents… et pauvres. Vous en connaissez, vous ?

      Répondre
      • vozuti

        30/06/2014

        Si depuis 40 ans on n’a jamais vu un ministre honnête et compétent, c’est parce que les français préfèrent des élus malhonnêtes et incompétents.les français sont des victimes,mais des victimes consentantes.

        Répondre
  2. kindofblue

    29/06/2014

    Proudhon parlant de la classe dirigeante, écrit , dans une de ses correspondances « C’est une caste bête, immorale, avide, sans principes, toujours prête à piller l’argent public et à exploiter les pauvres ».
    Quant à la Révolution, elle n’est pas prête à s’emparer du Pouvoir, tant qu’elle n’est pas soutenue par l’esprit de masse, ce qui est loin d’être le cas, et j’ajouterais que tant que le frigo est plein et qu’il y a de quoi remplir le réservoir à essence, elle est encore loin..

    Répondre
  3. 29/06/2014

    « Notre société française crève de tous ces freins pseudo moraux. Il est urgent de les supprimer. »

    J’aurais ecrit:

    Notre société française crève de tous ces freins pseudo moraux. Il est urgent de LA supprimer.

    Car c’est un changement complet de type de societe que vous devez faire, ce ne sont pas les suppressions de telle ou telle mesure qui changeront quoi que ce soit.

    Répondre
    • Jaures

      29/06/2014

       » Il est urgent de LA supprimer. » dîtes-vous.
      Pour la remplacer par quoi ?

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      30/06/2014

      Ce n’est surtout pas avec celles et ceux qui ont créé les problèmes qu’on les résoudra.
      Je doute qu’il existe des gens qui qualifieraient pour cette tâche dans ce pays en ce moment même.

      Répondre
  4. 27/06/2014

    Les révolutions sont le résultat d’un mécontentement général qui a pour origine diverses situations et diverses revendications.C’est un peu comme l’orage et les éclairs qui naissent au contact de deux masses atmosphériques opposées et de décharges électromagnétiques,les deux conditions toujours réunies.Bien sûr,lorsque le flux électromagnétique est violent,s’ensuivent des dégâts et des victimes parfois.
    Qui donc a pris l’initiative de ce processus ? personne,si ce ne sont les conditions favorables au phénomène.
    Ceci signifie que les conditions d’une révolution ne sont pas encore réunies en France,mais qu’il appartient aux groupes éclairés de faire émerger cette nécessité en coordonnant et exploitant les opinions afin de synthétiser une base révolutionnaire…..les partis politiques sont à exclure car ils constituent le paratonnerre qui conduit la foudre vers le néant !
    Je crois que nous sommes encore accros avec les partis en espérant bêlement qu’ils soient auprès de nous…c’est en celà que la masse est assujettie……la révolution c’est exactement l’inverse !

    Répondre
  5. vozuti

    27/06/2014

    Les français ne sont pas des rebelles.Les français sont des moutons râleurs: ils râlent mais votent toujours pour ceux qui leur mangent la laine sur le dos. par exemple la bretagne, qui se la joue révolutionnaire avec ses bonnets rouges, est la région qui vote le plus pour l’umps.Et les auteurs des 4v qui critiquent le système depuis si longtemps mais n’ont jamais cessé de voter umps ,pour qui voteront-ils en 2017 ? probablement pour juppé, comme tous les autres moutons.

    Répondre
    • Jaures

      27/06/2014

      Car en dehors de l’UMPS on fait preuve de bien meilleure attitude ? Le maire FN du Pontet, après s’être augmenté ses indemnités, a décidé de ne plus accorder la cantine gratuite aux enfants des plus démunis.
      Ramasser les derniers euros des plus pauvres pour favoriser les notables, voilà une attitude politique d’une grande originalité révolutionnaire !

      Répondre
      • vozuti

        27/06/2014

        Ce que l’on attends de révolutionnaire de la part des maires FN ,c’est qu’ils rompent avec la tradition UMPS de toucher des dessous de tables systématiquement sur tous les travaux. Qu’il porte son salaire de maire à 3000£,cela ne me parait pas scandaleux à priori.
        Pour juger le fn j’attends de voir.pour juger l’umps, s’est déja vu.

        Répondre
      • Frédéric Bastiat

        27/06/2014

        Il a eu tort d’augmenter sa rémunération (il n’est pas aussi roublard qu’à la CGT). Par contre si ce genre de mesure se généralise, je regarderai à l’avenir autrement le Front National pour lequel j’ai encore de gros doutes.

        Répondre
      • philiberte

        27/06/2014

        les plus démunis: soit les 2 parents travaillent, dans ce cas, ils peuvent payer 1,6€ le repas de la cantine, soit un seul travaille, dans ce cas l’autre peut prendre les enfants le midi. de toute façon, avec toutes les aides qu’ont « les plus démunis », payées avec nos impôts, ils peuvent payer la cantine..

        Répondre
        • Jaures

          27/06/2014

          Vous avez raison, quand on est pauvre, un euro de plus ou de moins, quelle importance ?
          Alors que quand on est maire, s’octroyer quelques centaines d’euros de plus, c’est bien là le moins !

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            30/06/2014

            vous avez raison … j’ai connu la pauvreté … un sou c’est un sou ! , mais encore faut il se battre pour s’en sortir et ne pas tout attendre de la … » collectivité  » ; et c’est bien cette idée de facilité que le socialisme transmet dans le cerveau des pauvres … hélas pour … eux §

    • quinctius cincinnatus

      27/06/2014

      hélas vous avez entièrement raison ! mais proposer une  » autre voie  » est aussi interdit … en France … un de mes amis lecteur des  » 4 V²  » répète à longueur de temps ( depuis au moins 30 ans )  » je ne sais pas comment cela va finir  » mais dépose toujours un bulletin blanc ( ou nul ) dans l’urne tant il a peur du F.N. ( je ne suis pas F.N. mais je vote le plus souvent pour ce parti car je ne vois pas pour qui d’autre voter, tout simplement ! )

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    27/06/2014

    le  » catalyseur  » des Révolutions c’est avant tout l’intérêt que peut avoir pour certains un bouleversement politique … la masse suit ( bêtement ) … dans le cas où c’est  » la masse  » qui se révolte mieux vaut employer le mot de jacquerie … celles ci finissent dans le sang …

    Répondre
    • vozuti

      27/06/2014

      exact,la masse ne prends pas d’initiatives;la masse ne peut que suivre.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/06/2014

        oui … j’aurais du écrire  » les masses suivent » bêLement  » et pas  » bÊtement  » cela aurai eu plus … d’effet littéraire ( et j’aurai pu être plagié plus tard ) : la gloire anonyme du plagié , je connais !

        Répondre
  7. 27/06/2014

    La révolution est un processus qui nécessite un catalyseur capable de cristalliser une opinion partagée par une majorité de personnes et qui ont estimé que leurs problèmes ne peut plus être résolu et compris par les responsables politiques ou autres autorités..Elle suppose aussi que ces problèmes aient pour conséquence une contrainte insupportable sur leur vie avec,pour résultat,des actions violentes comme seul exutoire possible.
    Même si on en est encore loin,il faut examiner cette possibilité car chaque jour nous rapproche de cette situation.
    Il existe des myriades de groupes,associations,blogs,cercles…..qui revendiquent des positionnement pré révolutionnaires mais qui sont trop isolés et fragmentés.Elles sont des dizaines de milliers en France et c’est pourquoi elles restent inopérantes et inefficaces.
    Un rapprochement des ces opinions dans ce qu’elles pourraient avoir de commun pourrait être l’amorce d’un conglomérat dans lequel viendraient s’agréger une part importante de ces groupes révolutionnaires.
    L’initiative devrait être prise par le plus important groupe comme Résistance Républicaine avec d’autres comme Boulevard Voltaire,Riposte laïque,…avec l’apport de médias comme Causeur,Valeurs Actuelles….
    N’attendons pas tout des partis,ils n’attendent rien de nous si ce n’est qu’adhésion,vote et soumission….

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    27/06/2014

    il n’ y aura pas de  » Révolution  » ou plus exactement, si on suit la démarche intellectuelle de l’auteur, de  » CONTRE-Révolution  » . Pourquoi ? tout simplement, parce que si un pouvoir  » autoritaire  » de  » droite  » s’installait à l’Elysée et au Palais Bourbon , il serait immédiatement mis au ban des Nations ( Unies … sic ) et en premier lieu par cet exemple de démocratie qu’est l’ U.E. … notre seul espoir se trouve être une alliance avec la … Russie

    Répondre
    • Jaures

      27/06/2014

      Méfiez-vous des pouvoirs « autoritaires », Quinctius. Nombre de ceux qui en ont désiré et favorisé l’émergence ont été les premiers ensuite à en garnir les geôles.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/06/2014

        mais je vis sous un pouvoir autoritaire actuellement: celui de la pensée unique !

        Répondre
        • Jaures

          27/06/2014

          Croyez-moi, c’est bien moins douloureux que les prisons de Mordovie.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            27/06/2014

            du temps du socialiste Staline … certainement ! mais voyez vous, et à votre différence, j’estime qu’un homme à le droit à penser librement !

          • Jaures

            28/06/2014

            Reste à en convaincre Poutine !
            Les bagnes de Mordovie tournent toujours à plein régime.

          • quinctius cincinnatus

            28/06/2014

            hé bien je pense, et je ne suis pas le seul, qu’il faudrait réactiver les bagnes de Guyane, celui de Toulon me semblant trop club med !

          • philiberte

            29/06/2014

            ah, depuis le temps que je dis comme vous, Quintus!
            Je serais également pour des travaux obligatoires genre repeindre les volets de la mairie: on évalue le temps de travail, s’il faut 10 heures, par exemple, et que le voyou est condamné à 10h, il repeint. Tant que le travail n’est pas BIEN fait, il recommence EN PLUS de ses 10h. ça évitera du travail de cochon à réparer aux frais du contribuable.

          • Jaures

            29/06/2014

            Bien sûr, Philiberte, dédommager la victime (ici la mairie si c’est le cas) est bien préférable à la prison.
            Mais il faut s’en tenir là car si vous faîtes faire tous les travaux par des délinquants, les petites entreprises locales verront leur échapper les travaux pour lesquels la commune les rémunérait.

          • philiberte

            29/06/2014

            oh, je suis tranquille, et j’attends assise! ce genre de punition n’adviendra pas! il y aurait un tollé général des assos bien pensantes, et de la gauche unie.
            quant aux petites entreprises, ce n’était qu’un exemple, il existe de multiples travaux qui ne sont jamais faits, et qu’on pourrait faire faire pas ces délinquants, sans léser les entreprises..

          • Jaures

            29/06/2014

            Détrompez-vous: l’extension des TIG est inscrite dans la loi Taubira.
            A quels travaux non effectués par des entreprises songez-vous ?

          • philiberte

            29/06/2014

            travaux dans des associations, par exemple, mais là, mesurer la qualité du travail accompli est impossible, sauf s’il s’agit de …. repeindre les toilettes!!!

  9. druant philippe

    27/06/2014

    Pour qu’ il y ait révolution , une rude décroissance sera nécessaire : plus de TV , caddie vide, chômage à 90 % et même là , il n’est point sûr que cela va gicler !

    Répondre
  10. Jaures

    27/06/2014

    L’écotaxe n’est pas une invention socialiste: elle existe en Suisse et en Allemagne depuis plusieurs années.
    La question est: qui financera les infrastructures routières sans écotaxe ? Les automobilistes ? Je suis d’avis que si les bretons refusent l’écotaxe, ils payent par un impôt local la rénovation de leurs routes.
    Par ailleurs, l’initiative du maire n’a rien à voir avec la corvée. Celle-ci était un travail obligatoire effectué au profit du seigneur. Il s’agit là d’un travail volontaire (on peut refuser ou changer de maire) pour remplacer un impôt. C’est comme dans certaines copropriétés quand les résidents effectuent eux-mêmes certains travaux pour alléger les charges.
    Enfin, sur Bygmalion, on voit que l’affaire est bien plus large qu’un simple dépassement de comptes de campagne. On peut contester une loi, mais l’enfreindre doit être puni. A fortiori quand on prétend aux plus hautes fonctions.

    Répondre
  11. lombard

    26/06/2014

    bonjour
    période pré révolutionnaire ?? ouvrez les yeux,les français sont trop lâches….
    je pense par l’absurde ,j’imagine que flanbi est la, justement pour pousser le peuple a l’action tellement la ficelle est grosse! je vous taxe la, j’enlève la gratuité ici j’enlève cette exonération par la ,!!vous ne bougez pas encore salaud de français !!attendez septembre je vais vous faire voter la taxe sur les morts » EXITAXE européenne « ,et je vais faire voter aussi la nouvelle fiscalisation sur les résidence principale avec la valeur locative !!! vous finirez bien par bouger…..MÊME AVEC TOUS CECI LES FRANÇAIS NE BOUGERONT PAS….vous verrez.

    Répondre
  12. vozuti

    26/06/2014

    Si l’on fait une estimation de la pub « gratuite » que les médias officiels offrent à alain juppé depuis quelques mois en vue de son élection en 2017, ce dernier a déja explosé le plafond autorisé pour sa campagne.
    Cela fait penser à l’élection de 2002: 99,99% des commentaires à la TV étaient favorables à chirac ou hostiles à lepen mais le CSA nous expliquait que la parité des temps de parole avait été respectée.

    Répondre
  13. Serge-Jean P.Peur

    26/06/2014

    Je suis quand même étonné que toute affaire judiciaire concernant le politique ne vise actuellement que la droite?
    Blanche comme colombe la gauche?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/06/2014

      pas du tout ! le secrétaire du P.S. en Gironde vient d’être mis en examen, la semaine dernière, pour différentes bricoles qui sont monnaie ( la notre ) courante dans le marécage politique et Aubry fait l’objet d’une enquête pour favoritisme dans le choix du maitre d’ oeuvre du grand stade de Lille ( baptisé … Pierre Mauroy … vous vous souvenez ? cet athlète et ses exploits passés dans la légende économique )

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        26/06/2014

        Avec son gabarit, je le verrai bien dans le sumo et il aurait un spectateur attentif aimant la bière.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          27/06/2014

          seulement la  » corona  » !

          Répondre
        • quinctius cincinnatus

          27/06/2014

          à l’heure qu’il est, l’Obèse nourrit les pissenlits !

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            30/06/2014

            Vous voulez sans doute dire qu’il les voit pousser à l’envers.

          • quinctius cincinnatus

            30/06/2014

            ou encore qu’il mange les pissenlits par la racine !

  14. HansImSchnoggeLoch

    25/06/2014

    Il est évident qu’en clamant que la finance est son ennemi public numéro 1, le candidat de gauche se verrait bloqué dans l’octroi d’aides de cette même finance.
    À part quelques illuminés comme Bergé, personne ne tendrait la corde avec laquelle il serait pendu.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/06/2014

      Lénine pensait JUSTEMENT ( au deux sens du mot ) le contraire, puisqu’il a été soutenu par les Banques de New-York et par la Banque d’Angleterre …Bergé poursuit dans la droite ( i j’ose dire ) ligne, voyez le  » mariage pour tous  » ) ; car ce qu’il faut bien comprendre c’est que c’est moins l’idéologie qui  » contrôle  » le Monde que l’argent des Banques et peu importe aux  » banquiers  » que vous soyez marxiste ou libéral, sachant que pouvant s’accommoder aisément des deux ils contrôleront pareillement les hommes … car le BUT final de ces gens là ce n’est pas seulement et uniquement d’être riches c’est SURTOUT d’assurer leur POUVOIR ( leurs volontés ) sur les hommes … c.q.f.d.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        26/06/2014

        Mon post précédant concerne la période après Lénine. Car depuis on connait la méchanique du communisme un peu mieux.

        Répondre
  15. René de Sévérac

    25/06/2014

    Guillaume, quelques remarques :
    1. Sur le « péage de transit », on devrait observer que la TIPP va dans ce sens. Pour en rajouter sur l’absurdité de nos z’élites, rappelons-nous que la TVA fut intégrée sur le carburant pour permettre aux transporteurs la déductibilité !
    2. Sur le « retour à la corvée » (car c’est bien de cela qu’il s’agit), l’initiative excellente car les gens ne supportent plus les hausses d’impôts.
    Le problème, c’est qu’à force de dire que le passé est mauvais et que progrès est le bien, toute mesure de bon sens (conviviale, qui plus est) est bannie.
    Cela dit, dans un monde qui recherche la croissance, toute mesure malthusienne conduit au chômage.
    Brûlez plus d’essence pour créer du PNB !
    3. sur le gaspillage d’argent (Bygmalion et autres), « rien ne se perd tout se transforme » donc, il faut toujours avoir à l’esprit qu’il y a du positif quelque part, donc un bénéficiaire quelque part.

    Pardon, je suis bavard aujourd’hui.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)