Une victoire à la Pyrrhus pour la droite ?

Une victoire à la Pyrrhus pour la droite ?

Ne boudons pas notre plaisir : la raclée électorale qu’a subie la gauche en général et le parti socialiste en particulier, nous réjouit naturellement.

Savoir que la gauche perd 27 départements est une bonne nouvelle.

Cependant, contrairement à ce que disent les commentateurs, si la gauche prend une belle claque, elle n’est pas du tout exsangue : le nombre de conseillers départementaux PS est du même ordre que celui des conseillers départementaux UMP (sur les 1 978 premiers cantons dont les chiffres définitifs sont connus à l’heure où j’écris, le PS engrange 912 conseil­lers, contre 1 015 pour l’UMP).

Il est vrai que le nombre de divers droite est nettement supérieur au nombre de divers gauche (893 contre 384), mais la gauche tient, globalement, encore un tiers des cantons environ.

Ce chiffre, déjà important, est particulièrement choquant si on le compare aux 62 élus du FN (qui a largement battu le PS en voix).

Encore une fois, nous constatons que la démocratie « représentative » ne représente plus rien en France.

On notera aussi, comme je l’évoquais la semaine dernière, que le FN n’obtient aucun département, tandis que le PS en garde une petite trentaine – là encore, gardons en tête que le PS a réalisé deux fois moins de voix que le FN au premier tour !

Il reste un certain nombre d’inconnues pour le « troisième tour » (l’élection du président) et la constitution de majorité.

En particulier, dans le Vaucluse, UMP et PS ont chacun 6 cantons, tandis que FN et Ligue du Sud en ont, ensemble, 5. J’ose espérer que ce département sera arraché à la gauche et que la « droite la plus bête du monde » parviendra à s’entendre. Au passage, puisque nous parlons du Vaucluse, un coup de chapeau à Roger Pellenc, maire UMP de Pertuis, qui avait appelé à faire battre le PS, quitte à voter FN.

Mais, dès à présent, tous les regards se tournent vers les prochaines échéances (c’est le « charme » de ce système où on est en campagne électorale permanente !).

A priori, les prochaines élections régionales devraient poursuivre la série noire pour la gauche.

Mais ce qui m’inquiète, personnellement, c’est que ces victoires locales ne sont pas des victoires de la droite, mais bien plutôt des défaites de la gauche.

Ce qui signifie que ces victoires cachent mal l’extraordinaire faiblesse de la droite – que ce soit dans sa composante UMP ou dans sa composante FN.

S’agissant de l’UMP, le fameux « ni, ni » est, comme le nom même l’indique, un refus de choisir et donc une défaite idéologique. D’autant que, systématiquement, le « ni, ni » montre que les intéressés choisissent plus volontiers le PS que le FN (au nom des « valeurs républicaines »)…

Quant au FN, à force de vouloir grignoter à la fois l’électorat de l’UMP dans le Vaucluse et l’électorat du PS dans le Nord, on ne sait plus ce qu’il croit.

Il est vrai que l’UMP est mal venue de critiquer le FN pour son programme économique d’extrême gauche, quand certains de ses élus ont appelé à voter communiste pour « faire barrage » au FN. Mais il est vrai aussi que l’insistance démagogique sur le maintien de l’État-providence de la part des dirigeants du FN permet à cette critique de prospérer.

Avant la question des alliances, il faut poser celle du programme.

Un programme de droite doit nécessairement viser à restaurer l’autorité de l’Etat dans ses missions régaliennes, rendre aux Français les libertés (notamment économiques, mais pas seulement) qui leur ont été confisquées, renouer avec l’identité française…

Et un vrai candidat de droite devrait dire clairement que son objectif est de sortir de l’ornière socialiste et donc préciser que l’adversaire prioritaire est socialo-écolo-communiste. Ainsi, l’entente à droite deviendrait-elle possible.

Nous sommes dans une situation paradoxale où la droite est nettement victorieuse électoralement, mais où quasiment aucun homme politique de premier plan ne se revendique des valeurs de droite.

Ce qui est singulièrement inquiétant pour 2017, car si l’UMP fait campagne au centre, elle pourrait très bien se trouver derrière Hollande (plus crédible que Sarkozy sur ce positionnement) et ainsi nous « offrir » 5 ans de plus de socialisme.

C’est d’autant plus paradoxal que l’union de la gauche, naguère réussie par Mitterrand, est en train de voler en éclats et que s’ouvre enfin une fenêtre de tir pour une victoire, non pas seulement électorale, mais aussi culturelle, de la droite unie.

 

Partager cette publication

(32) Commentaires

  • gomino Répondre

    Le JDD, spécialisé dans les sondages bidon conçus pour persuader chaque Français que son opinion est minoritaire, annonce que 6 Français sur 10 souhaitent que Valls le possédé reste au gouvernement.
    … en attendant bien sûr le sondage révélant que Valls est l’homme le plus aimé de France.

    05/04/2015 à 14 h 35 min
  • BRENUS Répondre

    Jojo. Ainsi que l’écrit « PELISSIER » : gardes ton souffle…….pour chier. Car ton style dénote une nature de constipé notoire et il doit te falloir pousser fort. Attention aux hémorroïdes.

    05/04/2015 à 8 h 56 min
    • Bistouille Poirot Répondre

      @Brénus,
      Ce souffle porteur de la prose « Jaurassienne » se devait d’être retenu afin d’éviter au transport de la voix, les perturbations désagréables de chicots en décomposition. Si à présent vous les associez du haut de votre bouclier à de pénibles flatulences, nous ne pourrions nous inquiéter que de la perpétuelle effervescence des deux extrémités de ce tube digestif et crier d’une même voix:
      – Tous aux abris…. Bistouille Poirot

      05/04/2015 à 10 h 48 min
  • HOMERE Répondre

    Oui le mode scrutin des départementales et autres Présidentielles est une abjection anti démocratique qui conduit à marginaliser la plus importante partie des électeurs en les rejetant des postes à responsabilité auxquels ils devraient avoir droit.De ce point de vue on peut affirmer que nous ne sommes plus dans un état démocratique,et c’est très grave….maintenant en affirmant qu’il n’y aurait plus que deux parties en présence (UMPS et FN) est aller un peu vite en besogne même si le PS s’est « droitisé » en adoptant l’économie de marché,la mondialisation et l’européisation,il reste encore une large marche sur tous les autres problèmes…il faut bien se rappeler des préconisations politico statitiennes du think thank socialiste Terra Nova qui avait établi que le PS devait s’appuyer sur la jeunesse,les fonctionnaires,les CSP employés/cadres moyens et les musulmans,faisant objectivement le deuil des employés/ouvriers,traditionnellement à gauche et passés depuis lors au FN. Petit à petit,ces catégories sont passées à l’UMP et au Front National,laissant aux socialistes les seuls fonctionnaires…la base électorale du PS est aujourd’hui tellement rétrécie qu’elle est remise en cause par les frondeurs et autres écolos….Politiquement,et paradoxalement il ne reste plus que l’UMP et le FN qui devraient se retrouver aux Présidentielles si les choses en restaient là !! Nous constaterons que Hollande manoeuvrera pour reconstituer son stock de voix égarées par sa politique.Deux alternatives se posent à lui : cap à gauche avec des relances de la demande et autres fantaisies redistributrices par un déficit aggravé et les admonestations de Bruxelles,ou bien tenir le cap en risquant un échec à la Présidentielle….la marge de manoeuvre est étroite et le résultat incertain…..à droite,il y aura la guerre à un moment donné pour les primaires mais les jeux ne sont pas encore faits….le corps électoral est pusillanime : de la liberté avec des aides de toutes sortes,de la sécurité sans outrance,du travail mais du temps libre,de la retraite mais peu de cotisations,des prestations sociales et de santé au top sans impôts nouveaux,une armée et une police efficaces mais sans autres effectifs,des services de proximité sans leurs nuisances….bref des souhaits tous parfaitement incompatibles….répondre au mieux et au plus grand nombre…voilà l’objectif de tous ceux qui nous veulent…et qui nous aurons…triste perspective !!

    02/04/2015 à 16 h 48 min
  • jacques goguy Répondre

    Association Nationale des Victimes des Erreurs et Dysfonctionnements Judiciaires.
    Jacques Goguy délégué ANVEDJ 79.
    Juriste bénévole contre les administrations criminelles d’État.
    2, rue de Fief de la Croix
    79330 St-Varent. Tél. 05 49 67 68 03.
    St-Varent, le 1 avril 2015
    Monsieur Jérôme GUTTON Préfet des Deux-Sèvres
    4, rue Du Guesclin
    BP 70000
    79099 Niort Cedex 9

    Objet : Les élections de conseillers départementaux sont antidémocratiques et illégales.
    Lettre transmise au Ministère de l’Intérieur

    Monsieur le Préfet,

    Vous ne pouvez légiférer et ratifier les élections des conseillers départementaux du 29 mars 2015.

    Cette élection est contraire à la démocratie, elle est complètement illégale, ces conseillers n’ont pas été élus avec les pourcentages des inscrits, mais des votants, cette élection est fraudatoire. N’étant pas élus par la majorité des électeurs.

    En toute démocratie, cette élection devrait se faire sur le plan départemental, non par canton, mais à l’image des Européennes.

    Les non votants sont à considérer comme les votes blancs ou nuls, ne pas prendre en compte ces abstentions, c’est dédaigner les citoyens.

    Les personnes ont raison de ne pas se déplacer, pour mettre en place des individus qui méprisent le peuple, par des promesses non tenues ; nos courriers ne font l’objet d’aucune réponse, ces gens n’ont aucun respect de l’être humain.

    Exemple : dans les Deux-Sèvres Favreau et Fouillet ces individus sont complices de malfaiteurs en bande organisée, ils sont élus ; ce n’est pas sur une liste électorale qu’ils devaient figurer, mais en prison ; ils sont complices de Suire, ancien flic ripou organisateur de la plus importante escroquerie de France ; cet individu a ruiné notre pays en me spoliant.

    Ces créatures devraient être mises en examen pour blanchiment aggravé, recel, trafic d’influence, dissimulations et destructions de preuves, Favreau et Fouillet sont conseillers départementaux, c’est scandaleux, ces conseillers hideux n’inspirent que le mal.

    Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments très respectueux.

    Jacques Goguy vous pouvez diffuser cette lettre, je prends la responsabilité de mes écrits, voir sur Internet jacques goguy, suire ancien contrôleur général de la police etc.

    01/04/2015 à 19 h 58 min
  • Raoul Villain Répondre

    Jaurès 16h10. En effet pas besoin de forcer, pour voir que vous êtes un con; je pense d’ailleurs de plus en plus que vous n’en êtes même pas conscient. Le larbin militant de base, celui qui porte le drapeau rouge comme un gogol à chaque guellerie en gilet fluo et sticker rouge.

    Votre citation ne vaut pas un cachou elle date de 2014 et n’a rien à voir avec le programme commun ni le programme du PC de l’époque.

    Je réitère, il n’y a aucune honte à s’allier au Front national qui n’est d’ailleurs qu’une des grandes créations de François Mitterrand ( et je donne raison à Soral, on ne crachera jamais assez sur sa tombe)

    Celui qui enfume c’est vous: vous ne savez rien, vous ne comprenez rien, mais vous avez une grande gueule et pas grand chose à foutre.

    Bien le bonsoir Jobastre.

    01/04/2015 à 16 h 29 min
    • Jaures Répondre

      « C’est à l’État centralisé qu’il faut enlever des pouvoirs et
      c’est d’abord aux communes qu’il faut en transmettre »

      « la véritable décentralisation ne peut reposer que sur le renforcement de la souveraineté populaire, sur l’élargissement de cette base infiniment précieuse de la démocratie française que constitue la commune »
      (Compte rendu rencontre nationale des élus communistes 1977)

      « Une large politique de décentralisation doit
      être mise en œuvre pour assurer l’autonomie des collectivités locales par le transfert de moyens importants de décision et de financement de l’État vers ces collectivités, afin de favoriser la participation des citoyens aux décisions qui les concerne » (A. le Pors 9 juin 1981)

      Vous voyez, cher Raoul, que la décentralisation n’a jamais été refusée, bien au contraire, par le PCF.
      D’autre part, je ne dis pas que s’allier avec le FN serait une honte mais pour l’instant vous n’avez pas été capable de me dire en quoi l’UMP aurait plus de points commun avec le FN que le NPA.

      01/04/2015 à 17 h 08 min
      • Raoul Villain Répondre

        « C’est à l’État centralisé qu’il faut enlever des pouvoirs et
        c’est d’abord aux communes qu’il faut en transmettre »

        « la véritable décentralisation ne peut reposer que sur le renforcement de la souveraineté populaire, sur l’élargissement de cette base infiniment précieuse de la démocratie française que constitue la commune »
        (Compte rendu rencontre nationale des élus communistes 1977)

        « Une large politique de décentralisation doit
        être mise en œuvre pour assurer l’autonomie des collectivités locales par le transfert de moyens importants de décision et de financement de l’État vers ces collectivités, afin de favoriser la participation des citoyens aux décisions qui les concerne » (A. le Pors 9 juin 1981)

        Circonvolutions « intellectuelles » en totale contradiction avec la doctrine marxiste ce qui pour des communistes est une apostasie. Cela veut dire simplement que A. Le Pors (est-il hallal?) est un roublard dans votre genre mais que les lecteurs des 4V sont moins incultes que ne l’étaient les prolos (qui ont vendu leur droit à la sécurité contre quelques dizaines de francs vite épuisés par le rognage monétaire rose).

        Vous voyez, cher Raoul,

        je vous dispense de vos formules épistolaires désuètes et précieuses qui confèrent au ridicule.

        D’autre part, je ne dis pas que s’allier avec le FN serait une honte mais pour l’instant vous n’avez pas été capable de me dire en quoi l’UMP aurait plus de points commun avec le FN que le NPA.

        Puisque le FN est le NPA pourquoi ce dernier est-il le premier à hurler contre les décisions prises à Béziers ou ailleurs: fin des subventions aux associations, retour de la sécurité etc etc.

        Efforcez vous d’être sérieux, vous serez moins ridicule.

        S’allier avec le FN est le moyen de sortir le pays de la vase socialiste. Il faudra pour cela qu’il accepte de perdre quelques voix (Genre « ex souverainiste de gôche » et que la droite oublie l’extrême centre. C’est le prix à payer pour que 30% des électeurs n’en gouvernent pas 70%.

        Je note qu’à 17h00 vous ne travaillez toujours pas: attention les régionales approchent, un coup de ciseau supplémentaire sur les subsides publics généreusement distribués au PS.

        01/04/2015 à 17 h 39 min
        • Jaures Répondre

          Ami Raoul, je vous rappelle que vous affirmiez que le PCF avait sur la décentralisation une vision différente de celle du PS. Vous constatez que vous étiez dans l’erreur.
          J’ajoute que les premières lois de décentralisation ont été élaborées alors que les communistes étaient au gouvernement Mauroy.
          Je ne dis pas que « le FN est le NPA » mais que le parti des Le Pen a autant de points communs, voir plus, avec l’extrême gauche qu’avec l’UMP.
          Ainsi, le retour de la retraite à 60 ans, l’augmentation générale des salaires,du point d’indice des fonctionnaires et des pensions retraites, la remise en cause de l’UE, l’antiaméricanisme, nationalisations, etc…
          Tout cela, et ce n’est pas rien, est NPA compatible et totalement rejeté par l’UMP.

          02/04/2015 à 16 h 43 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Au lieu que de disserter à la façon de Sciences – Po ( donc de manière à la fois artificielle et stérile ) sur les  » résultats  » [ des départementales ] intéressons nous plutôt à ce que cette cuisante fessée a  » stimulé  » chez les socialistes français, en particulier du fait des votes F.N. ( ce qui vous le verrez plus loin n’ est pas illogique mais qui pourra paraître à beaucoup de nos amis blogueurs comme PARADOXAL ) … Dans les jours qui viennent on s’ apercevra que Manuel Walls est devenu un adepte du tango danse qui jusqu’ alors avait son  » foyer  » à l’ Elysée !

    je m’ explique :

    – il n’ y aura pas de Loi Macron II ( ceci est déjà acté par le Premier Ministre )

    – François Hollande imposera à son P.M. que plusieurs milliards du Pacte de Responsabilité soit injectés dans la consommation [ des ménages ] et dans les  » investissements  » ( sic ) publics

    et ce même François Hollande ira ensuite plaider à Berlin et à Francfort  » l’ exception  » [politique ] française … en espérant des vents favorables que d’ autres souffleront [pour lui ] sur son pédalo de  » La Méduse  » , le quel radeau ne  » sauvera  » que quelques survivants … les fonctionnaires

    01/04/2015 à 15 h 14 min
  • ghpelissier03599600 Répondre

    A force de vouloir classer l’UMP à droite quand L’UMPS est un parti de gauche travesti dans sa tunique de « Front Républicain » (qui n’existe que l’espace d’un entre deux tours), Guillaume finira par comprendre qu’il ne reste plus qu’une droite celle représentée par le Front.
    Soit dit en passant, ce classement permet au jeu des chaises musicales d’apprendre qu’en l’absence d’une droite que l’UMP ne représente plus, le vocable d’extrême droite a disparu.
    Question: Avec qui former une coalition pour gagner dans un pays qui dit s’inspirer de la démocratie?
    Réponse: Dans ce genre de pays seules les coalitions sont capables de gouverner. Le Front en étant rejeté par toute la classe politique, il n’existe qu’une possibilité, celle de se lier au plus puissant parti de la France, celui des ABSTENTIONNISTES; Là est le vivier et nulle part ailleurs. Hélas, je n’ai pas entendu un seul leader lancer un appel structuré permanent et prioritaire en direction de ces abandonnés pendant cette campagne et encore moins à la publication des résultats où seuls les bulletins exprimés comptent pour nos représentants…..FN compris!
    Bistouille Poirot

    01/04/2015 à 11 h 45 min
    • Le KET Répondre

      Que ce soit dans les assemblées hexagonales ou internationales, les conservateurs-libéraux et les élus socialo-marxistes se rejoignent dans 75% des votes et décisions qui mettent en péril la pérennité de notre culture et de notre civilisation. Laquais du mondialisme, ils suivent les directives du Nouvel Ordre Mondial, comme des moutons. C’est ainsi que l’on peut définir une alliance néfaste au bien commun et à l’intérêt général du peuple français, sous la dénomination UMPS.

      Mais tant que les assiettes sont pleines et que la population dispose de loisirs à satiété, les électeurs ne bougeront pas.

      Alors il est exact d’exploiter le vivier des abstentionnistes (20 millions d’électeurs) où le Front National a envoyé une multitude de sympathisants, de militants et de cadres, déçus par des prises de positions incompréhensibles et contraire aux fondamentaux du parti, ceci depuis plusieurs années déjà.
      En accordant le « pardon des offenses » et en proposant un large rassemblement pour TOUS, Marine Le Pen pourrait au minimum envisager la récupération ne serait-ce que de 10 à 20% de ces abstentionnistes… Ces quelques millions de voix lui assureraient de figurer alors au second tour, en mai 2017.
      Encore faut-il qu’elle cesse de donner des gages au Régime , parce que ce n’est pas la dédiabolisation du FN ( diabolisation et « front républicain » imposés par la classe politico-médiatique il y a 25 ans) mais tout au contraire la RADICALISATION de l’électorat qui permet au FN de progresser depuis 2 ans !
      Cette radicalisation s’observe également ailleurs en Europe.

      Pour gagner des élections, il ne faut pas respecter les règles du jeu de l’adversaire….

      01/04/2015 à 12 h 56 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Voulez vous dire que Le Salut viendra de l’ élection [ à la Présidence ] d’ un Abstentionniste par … les abstentionnistes ? Voici une expérience originale qui mérite d’ être tentée [ c’ est un peu ce qu’ ambitionne de faire l’ U.K.I.P. au R.U. ]

      01/04/2015 à 14 h 17 min
      • Jaures Répondre

        Reste à définir le programme Abstentionniste.

        01/04/2015 à 15 h 50 min
        • Raoul Villain Répondre

          A 16h00 non plus on ne bosse pas, la base est-elle informée de la très grande productivité de ses « élus » (à main levée , il est vrai).

          01/04/2015 à 16 h 00 min
        • ghpelissier03599600 Répondre

          @ Jaures
          Gardez votre souffle jeune homme. Un programme chez les abstentionnistes est déjà une forme d’irrespect comme ceux qui fomentent des « Collectifs ». Vous savez, ce genre d’associations dont les meneurs conditionnent de pauvres gens sur de fausses bases d’organisations indépendantes des partis et des syndicats. Voilà ce que vous proposez sans vous en rendre compte. Non, ce dont ces gens ont besoin c’est d’une force de proposition.
          A priori et tout comme un corps électoral vous ne fabriquez pas un programme, vous en choisissez un qui ne peut être que celui qui sera construit en direction des abstentionnistes, et dont les caractéristiques se devront d’être originales, innovantes et conquérantes. Comment voulez vous être suivi dans vos commentaires avec un esprit aussi particulier et voisin des élèves d’une école dont je vous ai déjà confié les méthodes pédagogiques de ses enseignements ? Mais enfin, je ne vous supprimerai pas votre plume pour conserver une liberté à laquelle nous tenons tous et ensuite pour compter les rejets que vous opérez sans vous en rendre compte. Sortez de Carmaux ou du Chérou mais sortez bon sang.

          01/04/2015 à 17 h 36 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

           » basic  » @ Jaurès,  » basic  » ! perméable au marxisme comme une éponge , totalement imperméable à l’ humour !

          01/04/2015 à 19 h 26 min
          • Jaures

            Peut-être juste au vôtre…

            02/04/2015 à 16 h 45 min
      • ghpelissier03599600 Répondre

        @ Q.C
        Je n’y crois qu’à peine, mais ce « parti » des abstentionnistes, sa taille et sa pérennité peuvent transformer son énergie potentielle (par définition à l’arrêt comme une tuile sur un toit) en une énergie dynamique (la tuile tombe du toit) capable de réduire les scores de la représentation nationale à sa plus simple expression. Sans compter que ses membres sont majoritairement issus de l’UMP et du PS dont la mascarade des Départementales peut déployer les ailes de quelque entreprenant.
        1/ Cependant il n’est pas exclu qu’une association avec le
        FN puisse exister dans la mesure où ce parti n’a fait qu’augmenter ses scores pour arriver au classement qui est le sien si nos statisticiens avait la dignité de comparer des masses comparables et non pas le FN avec une COALITION.
        2/ La déception est celle des abstentionnistes issus des partis qui ont exercé le pouvoir ce qui n’est pas le cas du FN.
        3/ Comment est-il permis d’imaginer que la faiblesse intellectuelle des matières grises qui entourent Marine Le Pen puisse faire plus mal que nos énarques en place, dont l’authentique intelligence est contrariée par des méthodes et le contenu de ce qu’on leur apprend à l’Ecole Nationale d’Administration.
        3/ Vous voudriez faire plus mal; vous n’y arriveriez pas. Je suis peut être un cancre dont la seule intelligence est de la savoir mais qui en conserve suffisamment pour refuser à mon instituteur de me traiter d’idiot quand il l’est depuis plus longtemps que moi. Voilà ce que je pense de mes « zélites ».
        4/ Et si aucune opportunité ne se dévoilait, il reste à ceux « extérieurs »qui s’adresseront à ces abstentionnistes d’être innovants, originaux et conquérants.
        Le gâteau est trop alléchant et tant que la somme PS/UMP pèsera plus lourd que le seul FN, la coalition l’emportera même si un premier tour devait donner 49 % au Front. C’est mathématique.
        J’ai eu l’occasion d’entendre parler d’un site,
        « FORCE-FRANCE-VIE »
        que j’ai trouvé innovant et original déjà….. Bistouille Poirot

        01/04/2015 à 16 h 36 min
        • Jaures Répondre

          Sur votre point 3, je vous rappelle que les dirigeants du FN ont une formation semblable à celle des autres.
          Mme Le Pen est avocate, comme Sarkozy ou Mitterrand.
          F.Philippot est énarque.
          Bruno Gollnisch et L.Alliot ont fait Science-Po comme N.Vallaud-Belkacem, Jospin, Rama Yade, J.F.Copé,…

          01/04/2015 à 17 h 24 min
          • quinctius cincinnatus

            N. V.-B. n’ a pas fait l’ E.N.A. vous tenez mal vos dossiers ou bien alors vous accréditez un mensonge comme cela est devenu une habitude chez les Ministres socialistes en ce qui concerne leurs diplômes universitaires
            Pour ce qui est de François Mitterrand ce dernier, alors qu’ il était ministre de je ne sais plus quoi, avait fait promulguer discrètement une loi lui permettant ( ET IL FUT LE SEUL, à ce que je sais, à EN BENEFICIER ) d’ obtenir la qualification d’ avocat sans avoir suivi ALORS le cursus normal ; de la même façon Jack Lang créa spécialement pour lui un poste d’ Enseignant en Droit ; plus personne ne  » bénéficia  » après lui de cette chaire universitaire !
             » il n’ y a pas de grands hommes pour leurs valets de chambre  » disait Napoléon : on ne peut donc pas même vous considérer comme un valet, mais bien comme un gogo de gauche : vous gobez tout ce qu’ on vous présente

            01/04/2015 à 20 h 01 min
          • Jaures

            Quinctius, vous savez lire ?
            Où ai-je écrit que N.V.B avait fait l’ENA ?
            Mitterrand était avocat bien avant de devenir ministre.
            Mais, quoi qu’il en soit, vous remarquerez, ce qui est l’objet de mon post, que tous les hommes et femmes politiques ont fréquenté les mêmes écoles et institutions.

            02/04/2015 à 17 h 01 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          les  » abstentionnistes  » performants partiront s’ ils le peuvent ou s’ ils ne sont pas trop âgés vers d’ autres cieux [ plus cléments ] , les jeunes résignés s’ étioleront sur place ! voilà le choix des  » abstentionnistes « 

          01/04/2015 à 19 h 29 min
  • Jaures Répondre

    Je ne comprends pas bien ce discours récurrent sur « l’entente à droite ».
    D’une part Marine Le Pen parle constamment « d’UMPS », ce qui veut explicitement dire qu’elle n’a pas plus de raisons de s’allier avec l’un qu’avec l’autre.
    D’autre part, l’UMP-UDI vient de montrer, après les municipales, son efficacité électorale et sa capacité, même sans accord, à engranger les voix de 50% des électeurs FN du 1er tour.
    Quels seraient donc les fondements d’un accord politique ? Qu’ont à y gagner les 2 formations ?
    D’autant que le FN n’est plus un parti de droite. Même la gauche ne propose pas le retour à la retraite à 60 ans ou l’augmentation générale des salaires par décret.
    Le FN est un parti populiste répondant à toutes les revendications même les plus contradictoires ou cyniquement démagogiques (comme la suppression du permis à points).
    Un accord UMP-FN, outre que cela demanderait à chacun de manger son chapeau, ruinerait la crédibilité de l’UMP et ferait perdre au FN sa capacité à mobiliser les déçus de droite et de gauche.
    L’unique but de M Le Pen est de figurer au 2ème tour de la présidentielle. Tout est pensé dans ce sens. Un accord préalable avec l’UMP est antinomique à cette stratégie.

    01/04/2015 à 11 h 24 min
    • Raoul Villain Répondre

      Derrière une vieille pile de rouleaux de papier peint ayant appartenu à Lepaon, dans une permanence de la CGT, on a retrouvé l’ancêtre du disque dur. Un discours moisi et répétitif ânonné par Jaurès, le permanent numérique de « l’ordre gauchiste ». Qu’est-ce qui empêche l’entente à droite alors que cela fait presque 40 ans que le PS s’allie avec le PC les connards verdâtres et siphonne allègrement les groupuscules trotskistes (Jospin, Dray etc…)?

      Quant à populiste: qui est plus populiste que le PS qui distribue allègrement charges et privilèges sur le dos du contribuable? Guerini n’est que la face visible: la gauche française, la plus archaïque du monde est un système mafieux.

      01/04/2015 à 12 h 59 min
      • Jaures Répondre

        L’entente a pu exister à gauche car PS et PCF allaient dans une même direction.
        Au temps du programme commun, les 2 partis étaient pour les nationalisations, l’augmentation du Smic, la retraire à 60 ans, la suppression de la peine de mort,… On peut trouver des compromis quand la direction est la même.
        Or, le FN demande le retour à la retraite à 60 ans quand l’UMP veut la mettre à 63 ou 65 ans.
        Le FN veut augmenter les salaires, pensions et points d’indices quand l’UMP veut les limiter (et surtout en laisser la négociation aux entreprises).
        Le FN veut nationaliser, l’UMP privatiser.
        L’UMP veut rétablir la RGPP, le FN est contre.
        L’UMP veut rester en Europe et conserver l’euro quand le FN veut le retour du franc.
        Etc,…
        Comment dans ces conditions le FN peut-il s’entendre avec l’UMP ?
        Déjà qu’il n’arrive pas à s’allier avec la Ligue du Sud…

        01/04/2015 à 13 h 36 min
        • Raoul Villain Répondre

          Quelle ramassis de conneries ! Le PCF a toujours été pour le centralisme, le PS pour la décentralisation etc etc ; quant à la peine de mort 67 % des français étaient contre son abolition: la droite était ultra majoritaire en 1981 ! Lol ! Vous racontez n’importe quoi, technique gauchiste classique de l’enfumage. Dire que vous avez des prétentions intellectuelles: c’est à mourir de rire ! Je n’ai jamais cru au mythe de l’intellectuel de gauche mais à ce point !

          01/04/2015 à 13 h 49 min
          • quinctius cincinnatus

             » le P.C.F. a toujours été pour le centralisme  » dites vous , certainement, mais pour un centralisme démocratique … d’ ailleurs Papa et Maman @ Jaurès , ainsi que Grand Frère, étaient, de ce point de vue, de parfaits démocrates !

            d’ autre part , @ Jaurès n’ est pas un  » intellectuel  » ( même  » degauche  » ) c’est ( bien suffisamment ) un compilateur-manipulateur de statistiques sociologiques biaisées à la base ( c.f. un N° de  » La Recherche  » sur les statistiques en …. Sociologie )

            01/04/2015 à 13 h 59 min
          • Jaures

            Avec vous, mon Raoul, pas besoin de forcer pour passer pour un intellectuel (de gauche ou non).
            Le PCF est centraliste dans son organisation interne mais pas pour les collectivités publiques:  » Je regrette profondément qu’un premier ministre qui se dit de gauche, puisse effacer d’un trait de plume trente ans de décentralisation qui ont profondément modifié notre pays, en contribuant à le moderniser, à y développer des solidarités nouvelles, à y entretenir des dynamiques territoriales. » (C.Favier, sénateur PCF avril 2014).
            Les Français étaient majoritairement contre la peine de mort mais le PCF et le PS étaient pour son abolition.
            Mais vous ne répondez pas (qui enfume ?) à ma question: avec de telles contradictions dans les programmes, comment peut-il exister une entente entre UMP et FN ?

            A vous cher Quinctius, si les chiffres que je livre vous semblent faux ou manipulés, libre à vous d’en amener d’autres aux références plus fiables.
            A moins que vous ne prêtiez plus volontiers foi aux croyances et idées reçues.

            01/04/2015 à 16 h 10 min
          • quinctius cincinnatus

            vous devriez enfin lire les communications sur ce sujet qui sont parues l’ an dernier dans  » La Recherche  » au lieu que de nous rabâcher à l’ envi votre foi inébranlable dans la véracité des statistiques en sociologie ! … aussi fiables que les statistiques du Parti ! sans doute un restant de piété filiale !

            01/04/2015 à 19 h 45 min
  • René de Sévérac Répondre

    Une modification cosmétique a dénaturé la phrase :
    « J’ai l’espoir que Marine (et Philippot) n’a pas l’objectif de remplacer Najat VB par Nathalie KM ! »

    01/04/2015 à 10 h 59 min
  • René de Sévérac Répondre

    Il est toujours étonnant de lire
    « victoire, non pas seulement électorale, mais aussi culturelle, de la droite unie. »
    Face à l’UMPS qui veut dire quelque chose,
    le rêve de la « droite unie » (UMPFN) n’a aucune signification ! A moins de penser que notre pays n’a pour problème que de laisser quelques places au Front Souverainiste !.
    J’ai l’espoir que Marine (et Philippot) a de objectif que de remplacer Najat VB par Nathalie KM ! Quant à la victoire « culturelle » elle est acquise (le symbole en est Najat/Nathalie).
    Sur le plan économique, nous savons que
    « la lutte des classes est terminée avec la victoire du Capital International ! ».
    Le Parti prétendument Socialiste en signant le compromis historique a livré le Peuple en échange drs « droits » des homosexuels.

    Toutes mes excuses, Guillaume !

    01/04/2015 à 10 h 55 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: