Une grève de la SNCF, c'est 20 millions d'euros par jour…

Une grève de la SNCF, c'est 20 millions d'euros par jour…

Guillaume Pépy, haut fonctionnaire dont la carrière lancée par la gauche n’a pas connu de coup
d’arrêt une fois la droite revenue au pouvoir dirige la SNCF :

 

Le Pdg de la SNCF Guillaume Pepy a déclaré ce matin que « la négociation, c’est avant la grève »
alors que la CGT et Sud-Rail ont appelé à cesser le travail à partir de ce mardi 20h pour améliorer les conditions de travail et les salaires des cheminots. « On ne peut pas, tout en faisant
grève, vouloir négocier et penser obtenir plus », a déclaré
Guillaume Pépy interrogé sur RTL sur le fait de savoir s’il était engagé dans un « bras de fer « avec la CGT. « Ce n’est pas parce que la CGT est la première
organisation de la SNCF que ma méthode doit changer », a-t-il dit. « La négo (sic) c’est avant la grève, sinon on ne parviendra jamais à réduire le nombre de grèves à la SNCF », a-t-il ajouté. « Ma
méthode, a-t-il expliqué, (c’est) on négocie avant. La négo rapporte plus que la grève parce que c’est ça qui permet de protéger les usagers et la SNCF. Une grève ça coûte 20 millions
d’euros par jour »,
via le Figaro.

Une telle déclaration est louable, mais on peut se demander sa valeur venant d’un apparatchick dont les
soutiens politique n’ont jamais remis en cause le fonctionnement du syndicalisme à la française !

Partager cette publication