Universités : vote électronique, premier pas vers un vote vraiment libre ?

Universités : vote électronique, premier pas vers un vote vraiment libre ?

L’Assemblée Nationale va examiner, en première lecture, la proposition de loi d’Arnaud Robinet, Député UMP de
la Marne
, rapporteur de la commission des affaires culturelles, pour autoriser le vote électronique pour l’élection des membres des conseils des
établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP).


Le but avoué est d’augmenter la participation lors de ces élections, notablement faible particulièrement celle des étudiants(15%). La faiblesse de la participation avantage les mouvements les
plus impliqués dans la vie des établissements et les spécialistes de l’entrisme…


La proposition de loi prévoit que chaque EPSCP devra choisir entre les traditionnelles urnes papier et le vote électronique –gageons de belles
empoignades et de grands discours sur la participation démocratique, la fiabilité du vote électronique et des rappels de la première élection de Georges Bush.


Les universités pourront appliquer cette disposition au conseil d’administration, au conseil scientifique et au conseil des études et de la vie universitaire.


On peut rêver à l’extension, dans quelques années, de ce système aux votations concernant les grèves. Nos étudiants pourraient alors faire preuve de plus d’indépendance et de
courage devant l’écran de leurs ordinateurs qu’au milieu d’AG transformées en tribunaux révolutionnaires !

Partager cette publication