un président de région "lénino-écologiste"

un président de région "lénino-écologiste"

C’est en ces termes que se décrit lui-même Georges Frêche, Président de la Région Languedoc-Roussillon et candidat à sa propre succession.

Vu le personnage et ses différentes déclarations, nous ne prendrons pas au pied de la lettre cette qualification, qui est pourtant et malheureusement peut-être bien vraie…

Le plus grave, c’est qu’un vieux routier de la politique française trouve habile à quelques mois de remettre en jeu son mandat de se déclarer léniniste-écologiste.

Cela prouve que le Président de la région Languedoc Roussillon considère que se déclarer léniniste en France ne 2009 apporte beaucoup plus de voix que cela n’en fait perdre. Les efforts des
historiens et du Livre noir du communisme n’ont donc servi à rien : une grande partie des Français considère donc que Lénine était un bon révolutionnaire… alors qu’il a
instauré la terreur et les massacres à  grandes échelles dès sa prise de pouvoir pour conforter son emprise sur le pays, faisant des millions de victimes, de simples paysans pour la plupart
.

Révélatrice est par ailleurs l’association léniniste-écologiste : c’est un homme de gauche qui expose au grand jour cette généalogie dénoncée par quelques-uns, mais que la plupart ne veulent
pas voir : les Verts sont les héritiers des Rouges ! En tout cas, leurs dirigeants et leur armature intellectuelle sont en très grande partie issus de l’école de pensée communiste.

Au train où vont les choses, il ne reste plus qu’à espérer que les écologistes ne se révèleront pas aussi liberticides et totalitaires que leurs devanciers communistes !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: