Valls fait sa cour aux Algériens

Valls fait sa cour aux Algériens

Les pèlerinages politiques en Algérie de responsables du Parti socialiste français, notamment de ceux qui lorgnent l’Elysée à l’échéance 2012, se font récurrents. Après Dominique Strauss-Kahn, qui y a effectué une visite de travail en tant que directeur général du FMI, c’est au tour de Manuel Valls, député de l’Essonne et maire d’Evry, de s’y inviter.” Le Soir d’Algérie

Entretien de Manuel Valls dans El Watan

Vous présidiez une mission d’information parlementaire sur la nationalité, alors que le président Nicolas Sarkozy, lors de son discours de Grenoble, a proposé de «revoir l’automaticité de l’acquisition de la nationalité à 18 ans pour les mineurs étrangers nés en France». Y a-t-il une volonté du gouvernement de remettre en cause le droit du sol et pourquoi ?

Les craintes sont légitimes et le risque est réel. Les députés socialistes ont donc décidé d’entrer dans cette mission pour garantir la transparence de ses travaux et le caractère contradictoire de ses débats. (…) A cet égard, les premières auditions conduites par la mission ont donné des gages rassurants. Ancien député gaulliste et président du Conseil constitutionnel de 2004 à 2007, Pierre Mazeaud a ainsi rejeté toute atteinte au droit du sol. Interrogé par le rapporteur UMP sur cette opportunité, il a répondu  qu’« il n’y a pas lieu de modifier»  la législation régissant l’accès à la nationalité. Venue d’une figure éminente de la droite, cette parole devrait être entendue. Toutefois, nous resterons jusqu’au bout les défenseurs vigilants de nos principes fondamentaux. Si d’aventure, les travaux de la mission s’orientaient vers une remise en cause du droit du sol ou du droit à la double nationalité, nous livrerions – moi le premier –– une opposition sans concession.

Si d’aventure, les travaux de la mission s’orientaient vers une remise en cause du droit du sol ou du droit à la double nationalité, nous livrerions – moi le premier –– une opposition sans concession.

– La question de l’immigration se trouve, depuis quelques années, au centre du débat politique français. La droite la «stigmatise», la gauche la considère comme «une chance» pour la France. Quelle est votre appréciation, vous qui êtes maire d’Evry, une commune où vit une forte communauté issue de l’immigration ?

Lire la suite de cet article »

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • prost Répondre

    Le PS va chercher ses électeurs à l’étranger
    depuis longtemps déjà : rien d’étonnant donc

    22/11/2010 à 20 h 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: