Vérité sur l’immigration, légale ou non !

Vérité sur l’immigration, légale ou non !

Avec l’exquise prudence qui caractérise nos dirigeants, M. Claude Guéant a osé commencer à mettre en cause l’immigration légale en proposant de la réduire, vertigineusement, de 200 000 à 180 000 – ce qui a fait pousser des hurlements d’indignation à tous ceux qui font semblant d’ignorer que l’immigration dite « légale » n’est qu’une microscopique partie de l’immigration globale, qui perturbe gravement l’économie, l’organisation et même les équilibres de ce que nous osons à peine appeler encore « notre pays »…

Avec brutalité et réalisme, appelons un chat, un chat ! Ceux qui viennent en France, au péril de leur vie, en traversant la mer sur des bateaux surchargés, sont des gens sans travail dans leur pays d’origine (Algérie, Maroc, Tunisie), alors même que les exigences de qualification y sont très largement inférieures à celles existant en France dans les modestes emplois qu’ils pourraient occuper.

Cela signifie qu’ils n’ont, carte de séjour ou pas, pratiquement aucune chance de trouver un travail. Ils ont donc toutes les chances de grossir le nombre minutieusement dissimulé des personnes sans emploi, résidant sur notre sol (et bénéficiant, du reste, d’avantages et d’aides qui font rêver la majorité de nos agriculteurs retraités !…).

Si la France voulait encore exercer les vestiges de sa souveraineté, plutôt que d’en parler sans agir, comme le font à peu près tous les pays qui nous critiquent, elle choisirait son immigration et, par exemple, ferait venir de Russie, d’Inde ou de Chine, les 140 000 informaticiens de haut niveau qui manquent cruellement à notre économie et qui seraient particulièrement heureux de venir travailler aux « conditions françaises »…

Après le regroupement familial de Giscard, le laxisme hautain de Mitterrand, les rodomontades sans suite de Chirac, nous avons le gribouillis de Sarkozy !

Nous les avons faits rois, nous les avons laissés agir, et nous n’avons que ce que nous méritons !

Partager cette publication

Comment (1)

  • gele Répondre

                Stopper l’émigration ! et vérité sur les immigrés !

     

    Immigration "choisie", le terme est sujet à des critiques. Les gauches poussent par avance des cris d’horreur. Après les crimes du colonialisme voilà que le pillage des élites est programmé. La réalité est très différente. Actuellement, nous exportons nos bacs plus cinq et nous importons des populations pauvres qui fuient la misère, les dictatures.

       

    Ces populations démunies sont à la charge des contribuables français, souvent exploitées par des employeurs esclavagistes ou des réseaux mafieux. Avec nos chômeurs, les 180 000 jeunes qui sortent du système scolaire sans diplôme ni formation, le réservoir pour des postes de travail peu qualifiés est suffisant pour les entreprises françaises,  cela après une formation de terrain bien sûr.

     

    Plus de 2.100 000 français vivent et travaillent dans le monde après avoir été formés aux frais de la collectivité. Ils font le bonheur des pays d’accueil par leurs talents, leur création de richesse, leurs impôts. 

     

    Par exemple : nos docteurs es sciences bac + 9  émigrent pour moitié faute d’emplois. Avec notre recherche étatique en quenouille et nos universités du  19ème siècle,  tout ce beau monde quitte notre belle France pour faire "fortune" sous des cieux fiscalement plus cléments, plus respectueux des libertés, plus admiratifs des succès que la liberté d’entreprendre permet.

     

    Après les très riches, créateurs d’entreprises, artistes, sportifs chassés par ISF,  suivent  nos professionnels, artisans, boulangers, cuisiniers, infirmiers, etc. De futurs entrepreneurs dégoûtés, poussés à l’expatriation  par des contraintes financières, administratives, fiscales, morales………

     

    L’émigration des forces vives françaises, c’est un sujet tabou ! Quant aux polémiques politiciennes sur les immigrés, c’est de l’hypocrisie, droite et gauche savent que nous n’avons pas les moyens d’accueillir dignement ceux qui aspirent à l’eldorado européen !

     

    Faire des  problèmes des flux migratoires un enjeu majeur pour la France est un faux débat. L’important, c’est la situation réelle de l’économie française, notre marché du travail atone! Nos entreprises non compétitives. Avec des réformes indispensables qui tarde à venir. Accepter l’économie de marché avec ses aléas, renoncer à nos  illusions, nos utopies, pour affronter le monde tel qu’il est et non pas comme on voudrait qu’il soit.

     

    Texte de 2007

     

     

     

    09/05/2011 à 9 h 29 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: