Vers une épuration de l’armée?

Posté le juillet 30, 2019, 2:11
3 mins

Le lieutenant-colonel Desachy devait encadrer la nouvelle promotion de l’École Polytechnique à la rentrée 2019.

Son nom avait été proposé par l’armée de terre. Mais sa nomination a été finalement annulée, probablement sur décision politique.

La raison de cette volte-face est à chercher dans des publications du colonel Desachy sur Facebook.

Ce dernier avait eu, en effet, le «mauvais goût» de dire clairement son opposition au «mariage pour tous» et à différentes mesures «sociétales» des gouvernements socialistes ou macroniens.

Les autorités ont fait valoir que cela enfreignait le devoir de réserve imposé aux militaires.

C’est au moins discutable. Car le devoir de réserve des militaires leur impose de ne pas insulter le gouvernement qu’ils servent, et de ne pas critiquer publiquement sa politique de défense ou sa politique étrangère.

Mais, d’après ce que j’ai lu dans la presse (la page Facebook du colonel Desachy n’est plus accessible), il ne semble pas que l’intéressé ait enfreint ces règles.

Bien davantage que le devoir de réserve, ce qui est visé dans cette sanction, c’est le fait que le colonel Desachy ait été trop peu enthousiaste pour le «meilleur des mondes» dont rêve la gauche.

Et, si aucune réaction sérieuse de l’opposition ne vient soutenir le lieutenant-colonel ainsi sanctionné, nous pouvons être assurés qu’une épuration massive va s’abattre sur l’armée – et, plus généralement, sur toute la fonction publique.

On se souvient de l’affaire des fiches en 1904. Le régime n’a jamais cessé d’avoir un problème avec l’armée et l’affaire des fiches n’a, en réalité, jamais cessé: les officiers de droite (notamment catholiques) continuent à terroriser les gouvernements de gauche.

Peu assuré de sa légitimité, M. Macron ne veut pas laisser la moindre contestation possible. Mais se rend-il compte que cette haine contre les libertés publiques aggrave encore sa fragilité politique?

Bien sûr, à court terme, faire taire toute critique peut lui permettre de passer pour le chef du «parti de l’ordre». Mais, cet ordre n’est jamais qu’un désordre institutionnalisé et ce n’est pas la France qui est servie par l’actuelle majorité. En tout cas, fragilité politique et libertés publiques font clairement mauvais ménage!

7 réponses à l'article : Vers une épuration de l’armée?

  1. quinctius cincinnatus

    10/08/2019

    bon pour ce qui est de la  » servitude  » un grand nombre d’ étoilés en connaisse un … rayon :

    d’ abord la ( sa ) carrière !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    10/08/2019

    la Franc Maçonnerie est un lobby comme un autre, un peu plus ancien et surtout pittoresque

    ce sont donc les lobbys qu’ il faut interdire

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    09/08/2019

    l’ ancien chef du département de la lutte anti-terroriste sous Mitterrand avoue DEVANT LA JUSTICE avoir passé un deal avec les hommes et l’ organisation Fatah – conseil révolutionnaire ( très à … gauche ) d’ Abou Nidal pour obtenir une trêve des attentats pendant deux ans sur le sol français suite au meurtre par cette organisation de 9 citoyens français de confession juive rue des Roziers au restaurant kascher Goldenberg en 82, l’ organisation pouvant séjourner sans problème en France et les trois auteurs ( identifiés ) de l’ attentat ne pas être poursuivis

    rappelons que François avait épuré la police et les services de renseignement …  » gaullistes « 

    Répondre
  4. Gérard Pierre

    30/07/2019

    À l’issue de la première guerre mondiale, 8 généraux ont été proclamés Maréchal de France par le gouvernement ! …… 4 polytechniciens, 4 saint-cyriens ! …… (Il fallait veiller à l’équilibre entre ces deux écoles afin de favoriser l’émulation) :

    ¤ Maréchal Joseph Joffre (1852-1931) polytechnicien
    Son rôle dans le conflit fait encore aujourd’hui l’objet de plusieurs controverses.
    ¤ Maréchal Ferdinand Foch (1851-1929) polytechnicien
    Il fut le commandant en chef des forces alliées sur le front de l’Ouest pendant la Première Guerre mondiale. Maréchal britannique et maréchal polonais, son aura est encore intacte de nos jours.
    ¤ Maréchal Philippe Pétain (1856-1951) Saint-Cyrien
    Officier atypique durant toute sa carrière, le pouvoir lui pardonna beaucoup car il passait pour être un « officier républicain ».
    ¤ Maréchal Joseph Gallieni (1849-1916) Saint-Cyrien
    Il prit la décision de réquisitionner les taxis parisiens pour apporter du renfort à la bataille de l’Ourcq. Cette mesure, qui fut en réalité sans grande conséquence sur la bataille en cours, lui valut d’être fait maréchal à titre posthume en 1921.
    ¤ Maréchal Émile Fayolle (1852-1928) polytechnicien
    Promu général de brigade en 1910, il prend sa retraite en 1914. Durant l’été 1916, les offensives qu’il mène lors de la bataille de la Somme obtiennent peu de succès. Malgré cet échec il recevra son bâton.
    ¤ Maréchal Louis Franchet d’Espèrey (1856-1942) Saint-Cyrien
    En juin 1918, il est appelé au commandement en chef des armées alliées à Salonique pour prendre la suite de l’expédition de Salonique. Il obtient, après une campagne de quatorze jours, la capitulation de l’armée germano-bulgare.
    ¤ Maréchal Hubert Lyautey (1854-1934) Saint-Cyrien
    Officier pendant les guerres coloniales, premier résident général du protectorat français au Maroc en 1912, ministre de la Guerre lors de la Première Guerre mondiale.
    ¤ Maréchal Michel Joseph Maunoury (1847-1923) Polytechnicien
    Rappelé à l’activité le 11 août 1914, il mène une attaque décisive sur le flanc de l’offensive allemande à partir du 5 septembre 1914 contre l’armée von Kluck, lors de la première bataille de la Marne.

    LE GRAND ABSENT DE LA LISTE, celui-là même qui aurait dû en être en tête et non le neuvième : le Général Édouard de Curières de Castelnau (1851-1944) Saint-Cyrien :
    En 1914, il commande la 2e armée française, et lance une manœuvre de flanc qui va infliger une lourde défaite aux Allemands qui le poursuivent. C’est la bataille de la Trouée de Charmes (24-27 août). Il empêche ainsi les armées françaises qui se replient vers Paris d’être tournées par la droite et rend possible la bataille de la Marne. Au moment où les autres armées remportent la victoire de la Marne, Castelnau bloque une nouvelle offensive allemande visant Nancy : c’est la bataille du Grand-Couronné (4-13 septembre), qui lui vaut le surnom de « sauveur de Nancy ».
    Appréciation du général Von Kluck : « L’adversaire français vers lequel sont allées instinctivement nos sympathies, à cause de son grand talent militaire et de sa chevalerie, c’est le général de Castelnau. Et j’aimerais qu’il le sût ».
    Malgré ses talents unanimement reconnus, Catholique et Royaliste (donc suspect), il ne fut jamais promu Maréchal de France. L’immonde Clémenceau, le fameux « Perd-la-Victoire », le surnommait : le capucin botté ! …… Tout est dit !

    Il appartenait pourtant à chaque président de la république, depuis 1919, que ce soit sous la troisième, la quatrième ou la cinquième république, d’exhumer son dossier afin de le promouvoir à titre posthume, …… (comme le fit Mitterrand pour Koenig) ……

    Ben NON !

    Alors, rien de nouveau sous le soleil de la république !

    Dans un article du vendredi 26 juillet 2019, page 5, le Républicain Lorrain précisait au sujet de l’éviction du lieutenant-colonel Desachy de la perspective d’encadrer la nouvelle promotion de l’École Polytechnique à la rentrée 2019, je cite :

    [ … / / … avait critiqué deux présidents de la république : Emmanuel Macron et François Hollande. Le président de l’association LGBT de l’école polytechnique était monté au créneau ces dernières semaines, soutenu par Paul Schaeffer, leader des socialistes du pays de Bitche, qui avait alerté le chef de corps du 16ème BC. « Comme quoi il est important de se battre », résume le conseiller municipal de Lemberg.]

    Le lieutenant-colonel Desachy n’a, à ma connaissance, jamais fait état de sa fonction militaire dans l’exposé de ses positions personnelles sur Facebook ! … Il s’exprimait à titre privé ! …… sur des sujets n’ayant pas trait à la Défense !

    En revanche, la collusion entre un collectif (MINORITAIRE) d’élèves de l’école polytechnique, …… (école toujours sous statut militaire, dont les élèves sont rémunérés par l’État), …… et un leader socialiste …… ! ! ! …… ça ne pose problème à personne ?

    Médite qui voudra, comprenne qui pourra : ‘’La Franc-Macronerie en Marche ! ‘’

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      07/08/2019

      le L. – C. Desachy s » avait à quoi il s’ exposait ; admirons son courage , celui d’ avoir quand même exposé ses convictions

      l’ ostracisme idéologique est un fléau pour la Nation Française qui se prive ainsi souvent de ses meilleurs éléments

      la Démocratie ainsi comprise , celle du  » politiquement correct « , ne se distingue en rien de la dictature de l’ esprit et montre ainsi toute sa fragilité dans notre Nation

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/08/2019

         » savait  » bien entendu

        que vient faire là le  » ?

        Répondre
    • OMER DOUILLE

      09/08/2019

      Devons nous comprendre que la franc-maçonnerie ( sans majuscule) et les LGBT…QIFZetc c’est la même chose ? Bigre, on doit donc aller entrer « en loge » avec des caleçons en zinc pour éviter le pire. Et dire que certains ( dont les francs-macons) critiquent les moeurs des cathos. C’est prout ma chère partout !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)