Villiers : enfin l’ouverture à droite

Posté le 12 août , 2009, 12:00
4 mins

Ces derniers jours ont vu la confirmation d’une nouvelle dont on parlait depuis le début du mois de juillet : l’entrée du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers au sein du Comité pour la majorité présidentielle.

Ce comité, présidé par le sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a vocation à unir les différentes formations politiques soutenant l’action de Nicolas Sarkozy. À l’heure actuelle, il s’agit du Nouveau centre d’Hervé Morin, des Progressistes d’Éric Besson, de la Gauche moderne de Jean-Marie Bockel – et, naturellement, de l’UMP.

Autant dire que la gauche s’y taillait la part du lion, au nom de cette sacro-sainte « ouverture ». Avec l’entrée du MPF au sein du comité, l’ouverture à droite fait une timide apparition. Timide, car il n’y a toujours pas de ministre MPF. Mais apparition tout de même.
Nous avons suffisamment réclamé, dans ces colonnes, l’entente à droite pour nous réjouir de ce premier pas.

Naturellement, se réjouir ne signifie pas nécessairement être naïf et trois motifs (au moins) d’être inquiets subsistent.

Tout d’abord, cette petite ouverture à droite se fait tout de même sur fond de « front républicain ». Les dernières municipales partielles d’Hénin-Beaumont nous ont montré que Nicolas Sarkozy n’avait pas franchi le tabou chiraquien de l’alliance avec le (ou au moins de l’indifférence à l’égard du) FN. Tant que ce verrou idéologique n’aura pas sauté, l’ouverture à droite restera problématique.

Deuxième élément : les européennes ont montré la fragilité de la droite. Certes, les listes sarkozystes ont réalisé un très beau score. Mais, en leur adjoignant le MPF, on reste très loin des 50 % nécessaires pour l’emporter au second tour d’une élection présidentielle ou législative.
Enfin, et c’est peut-être le plus important, cette ouverture à droite se produit sans le moindre débat politique. Philippe de Villiers s’est réjoui d’apporter la composante souverainiste de la majorité présidentielle. Mais quel sens y a-t-il à créer une majorité présidentielle qui dit à la fois blanc et noir ?

Nous sommes heureux que des hommes de droite eurofédéralistes puissent enfin parler à des hommes de droite souverainistes. C’est ce que nous pratiquons chaque semaine dans « Les 4 Vérités ». Le débat à droite est évidemment préalable à toute entente à droite. Mais, pour le combat politique, il faut faire des choix : que retiendra la majorité présidentielle des idées villiéristes ? Voilà la question qui se pose maintenant.

16 Commentaires sur : Villiers : enfin l’ouverture à droite

  1. Anonyme

    21 août 2009

    De Villiers raciste?

    A t il déjà dit que les blancs étaient superieurs aux jaunes? jamais. Le Pen pareil je suppose.

    Dire que l’immigration incontrolée est dangereuse pour la survie de la nation ne constitue par de racisme, par définition.

    merci.

    Répondre
  2. Anonyme

    20 août 2009

    salam. Ben moi j’espère que JAMAIS  Le Pen ne gagnera une élection présidentielle.  Je ne peux pas comprendre un tel racisme.

    De villiers, c’est pareils  que Le Pen, il est trop raciste. c’est pas bien d’être raciste à c point.

     

    Répondre
  3. Olivier

    17 août 2009

    Le ralliement de de Villiers à l’UMP a le mérite de clarifier les choses, en ce sens qu’il ne va tarder à être phagocyté par le parti majoritaire dont il va devoir assumer et soutenir la politique, aux antipodes de celle qu’il faisait mine de défendre au MPF.
    Cela laisse le champ libre au FN, seule force d’opposition nationale.
    Par contre il va falloir que le FN fasse un gros effort gagner en crédibilité et en dynamisme. Il est clair que Jean-Marie le Pen doit passer la main et laisser sa fille ou un autre plus jeune. A ces conditions le FN a un avenir, car à force d’ouvertures à gauche et de politique totalement contraire à ce qu’il avait promis en 2007, Sarkozy a énormément déçu. Le véritable désastre économique que nous vivons, et qui va durer, auront certainement des conséquences en 2012.

    Répondre
  4. ozone

    17 août 2009

    Un jour il devra défendre le traité de Lisbonne,bon moment de tele en perspective.

    Enfin,dificile de trouver comment sauver un pays trahi de toutes parts

    Répondre
  5. MAGNE

    17 août 2009

    Bonjour .

    La gauche se rassemble , la droite se rassemble les partis licencient ( souvent les meilleurs cadres) le Gouvernement ne va plus trouver devant lui que des syndicats  ….

    La Marseillaise et l’Internationale remplacées par : " C’est la lutte des places " .

    Mis à part la blague , la politique ce n’est pas de tout repos et on leur souhaite bon courage …

    Bien cordialement à tous . MAGNE

    I

    Répondre
  6. sas

    16 août 2009

    Même sa propre mère a dit qu elle ne votait pas pour son fils…le devillier est un sous marin du rpr depuis la nuit des temps……fonctionaire enarque d un jour….fonctionaire enarque toujours…

    minable et à chier…

    sas

    Répondre
  7. richa83

    16 août 2009

    ..PDV sait très bien le contrat qu’il accepte…

    2.73% aux présidentielles, autant dire que sur le plan politique PDV ne représente rien!
    Sarko le phagocyte parce qu’il sait très bien que de nombreux électeurs de droite ne le suivront pas en 2012…alors récupérer quelques dizaines de milliers de voix de PDV fera peut être la différence….
    c’est de la pure stratégie électoraliste et PDV le sait très bien….mais il sauve sa peau de politicien!

    Répondre
  8. Anonyme

    15 août 2009

    Beaucoup de gens se disent (seulement) de droite.  Quant à leur comportement et leurs actes…  Rien de droite.

    De Villiers, affamé et voyant des socialos aller à la soupe en rejoignant l’UMP a décidé de faire de même.  Pourquoi pas lui, s’est-il dit.  Là, il s’est tiré une balle dans le pied.

    Reste le FN et là, Marine LE PEN a sacrément du taf pour crédibiliser son parti et en faire quelque chose de viable après l’avoir purgé des séquelles des pulsions verbales à la con de son père.  Il lui reste à faire un FN intelligent et réformé : une renaissance, quoi.

    Répondre
  9. Gus

    15 août 2009

     

    Je dois le dire, l’ouverture à droite selon Mr.Rouxel est un gigantesque piège à cons. L’ouverture à gauche tonitruante de la dynastie Sarko a ,semble t-il, été une réussite complète de la tribu, par média interposes, par la présence permanente de Attali et de son gouvernement mondial sur les chaines de TV, et le baratin ordinaire des commentateurs.

    Ce jour, on glose sur le ralliement de Villiers à l’UMP, qui fait la fine bouche, alors qu’il a fait depuis 20 ans tous les coups fourrés possibles avec Pasqua, Sarko, et les autres amateurs de traitrise au jour le jour: n’est pas Machiavel qui veut…

    On glose aussi sur la ralliement posible de Peche Chasse et Nature à l’UMP, qui, vieille habitude, fait la fine bouche…

    Plusieurs commentaires viennent à l’esprit…

    Qui dit que les électeurs de Villiers ou de PCN devraient nécessairement voter pour les listes de l’UMP aux régionales ???  Ces électeurs-là sont-ils forcément des idiots : il peut leur arriver de penser…

    On focalise l’information sur les régionales, qui n’ont qu’un interet mineur dans le fonctionnement de la République : L’enjeu, en fait, c’est 2012, la présidentielle, et , là, on peut se poser la question : Sarko n’est pas du tout sur de gagner quand on voit le niveau de révolte sourde qui gronde dans le pays et les cocorico de Mme. Lagarde qui ne croit pas un mot de ce qu’elle raconte, çà se voit sur son visage

    Alors, on rameute ( à quel prix ) les Villiers, les Nihous en les prenant forcément pour des cons dociles en donnant à penser que leurs électeurs vont suivre, bétement…

    Comportement de bète aux abois: mais, on peut toujours réver…

     

    Répondre
  10. petitjean

    15 août 2009

    je reviens sur mon dernier post

    il faut que les français comprennent que la France est devenu un Pays profondement SOCIALISTE.

    Naturellement le secret est bien gardé avec notamment l’extraordinaire complicité des médias (j’ai envie de dire "merdias" ).

    les années heureuses de l’ère Pompidou sont très loin, c’était l’époque du plein emploi et des très faibles prélèvements obligatoires (autour de 30% )

    D’ailleurs  Giscard a reconnu que la France devenait de fait un Pays socialiste quand sous son mandat ces prélèvements obligatoires ont passé la barre des 40%

    Depuis tout augmente !

    Alors il faut s’éduquer par soi même, lire qqs livres et visiter régulièrement qqs bons sites pour se remettre la tête à l’endroit :

    de Jean Sévillia  lire "Historiquement correct" et aussi "le terrorisme intellectuel"

    idéalement il faudrait avoir lu tous les livres de Jean François Revel

    de Madame Bat Ye’Or  "Eurabia l’axe euro-arabe" édition Jean Cyrille Godefroy

    relire le livre ô combien prémonitoire de Jean Raspail "le camp des saint"

    de Philippe Nemo "les deux républiques françaises"

    lire "le livre noir de la révolution française"  (ne pas oublier que les marxistes tiennent l’Education Nazionale et donc arrange l’histoire selon leur idéologie. Et c’est ce qui est mis dans la tête de nos gosses !) Précision, une conscience politique se construit avec une connaissance exacte du passé.

    de Alain laurent lire "la société ouverte et ses nouveaux ennemis"

    pour les sites internet c’est plus facile:

    -claudereichman.com

    -rebelles.info

    -polemia.com

    -fdesouche.com

    -libres.org

    -libertyvox.com

    -lesalonbeige.com

    de bonnes lectures à partager naturellement

    et ne comptons pas sur le "petit bout de papier" qui nous est octroyé tous les 5 ans pour changer les choses; le fonctionnement de la "démocratie" a montré ses limites.

    Et pour ceux qui pensent vivre dans une "démocratie", je les invite à y réfléchir …………………………

     

     

     

     

     

    Répondre
  11. Anonyme

    14 août 2009

    Jean Rouxel se moque-t-il de nous ou prend-il ses désirs pour des réalités ?

    En quoi le ralliement officiel de De Villiers à Sarkozy constitue -t-il une "ouverture à droite" ?

    De Villiers a toujours dit qu’il était à l’UMP. De Villiers tient à conserver son siège au Conseil Général ainsi que ses circonscriptions de Vendée. Curieusement Sarkozy n’a jamais envoyé de concurrents sur "ses" terres !

    De Villiers et son MPF ont été inventés pour prendre des voix à la Droite Nationale.

    Pour les ignorants ,il n’y a pas que le FN, il y a aussi le "Parti de la France" de Carl Lang qui naturellement est totalement censuré par le système. Le système préfère se servir du FN et de la fille Le Pen

    Pour les ignorants qui pensent que l’UMP et sa clique sont de "droite", qqs chiffres:

    -plus de 50% de prélèvements obligatoires

    -plus de 50% du PIB dévoré par l’Etat (avec les résultats que l’on sait !)

    -près de 1 salarié sur 4 qui est fonctionnaire

    -plusieurs centaines de milliers d’élus (avec les résulats que l’on sait !)

    -d’innombrables structures administratives qui ne produisent rien (sauf de faux emplois !)

    -une éducation Nationale totalement contrôlée par la Gauche et l’extrême Gauche

    -nous avons autant de députés et de sénateurs (même un peu plus ) que les USA qui comptent 300 millions d’habitants………

    Tous ces élèments prouvent que la France est un Pays profondement SOCIALISTE. Le drame c’est que les français l’ignorent.

    A leurs décharge tout est fait pour qu’ils l’ignorent

    Sarkozy et sa clique pérennise la politique socialiste de ses prédécesseurs.

    il est facile de tromper un Peuple sans conscience politique et sans culture économique. Je dois le dire ,c’est dramatique!

    Répondre
  12. guybeligue

    14 août 2009

    Pour l’électeur la situation vient de se décanter, un seul vote possible et utile le FN. De villiers vient de rejoindre l’UMPS, la bande des quatre. Qui avait raison depuis des années?????

    Répondre
  13. Olivier

    13 août 2009

    à Ozone : comme quoi les phrases les plus courtes sont les meilleures !
    Le sieur de Villiers n’a jamais été qu’un sous-marin du système destiné à capter des voix souverainistes et les empêcher d’aller vers la seule opposition réelle : le FN.
    La preuve en est que jamais l’UMP ne lui a opposé un candidat aux législatives. Son ralliement à Sarkozy le confirme définitivement. Je pense que cet évènement est positif malgré tout car maintenant il est évident que le seul  parti anti-système est le FN.

    Répondre
  14. ozone

    13 août 2009

    A la soupe……La souuupeee est preeeete…..
    CLANG……CLANG…..CLANG……

    Répondre
  15. Anonyme

    13 août 2009

    Non, l’UMP ne se droitisera pas. Aucune idée "Villieriste" ne sera utilisée. Il n’est là que pour faire de la figuration et n’a aucune crédibilité dans un débat au sein de ce fameux comité.

    De mon point de vue, il s’agit là d’un échec pour la vraie droite. Sarkozy n’a rien d’une personnalité de droite. L’UMP est un parti de centre-droit, ce qui fait qu’il est faux de parler de "droite au pouvoir" en ce moment.

    Le mouvement souverainiste et conservateur de Villiers fait, lui, partie de la vraie droite.Cette vraie droite a hélas perdu toute representativité depuis la fin de la Guerre. En d’autres termes, nous ne sommes pas prêts de voir de réelles positions conservatrices émanant de nos politiques, même s’ils se disent "de droite". Au mieux, il y aura de la simulation, dans le but de rassurer les honnêtes gens, préoccupés par leur quotidien, c’est ce que fait Sarkozy.

    Le Pen? Davantage un nationaliste, sans idées, sans projet, sans réflexion politique, culturelle et historique. Se basant uniquement sur certaines pulsions d’une frange frustrée de la population et sur la spontaneité de quelques circonstances. Droite, il est vrai, mais à opposer au conservatisme.

    Pas d’espoir,donc, pour une vraie droite pendant longtemps encore.

    Répondre
  16. fabienh

    12 août 2009

    Je comprends la position des deux droites souverainistes et proeuropéennes qui se félicitent du dialogue (re)noué.

    Mais dans ce cas, prévenir les centristes, car la majorité actuelle est de droite / centre-droit ; intégrer le MPF change la donne.

    Je doute que Sarkozy aille jusqu’au bout de son idée, car en 2007, ce n’est pas De Villiers qui était le 3e homme mais bien Bayrou, et Sarko a intérêt pour sa réelection à ce que les centristes de la majorité (Nouveau Centre, Parti Radical…) le soutiennent et dès le 1er tour. Ce qui ne sera pas le cas si l’UMP se droitise…

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)