Villiers le Bel : vers une nouvelle étape de la guerre civile ?

Posté le juin 21, 2010, 12:00
2 mins

C’est un véritable climat de guerre civile qui règne à Villiers le Bel au moment où s’ouvre le procès des délinquants qui
avaient tiré sur la Police lors des émeutes de 2007 :

 

« L’audience intervient alors qu’environ 200 personnes, dont de nombreux militants d’extrême gauche, ont manifesté en
soutien aux cinq accusés à Pontoise, escortées par un impressionnant dispositif de policiers et de gendarmes. Et qu’un des témoins clés de l’affaire, Christopher, 21 ans, dénonce les
chantages et intimidations dont il a fait l’objet depuis qu’il a mis en cause les accusés dans le bureau du juge d’instruction. Pris en chasse en avril dernier sur l’autoroute par des inconnus
encagoulés, il avait ainsi trouvé refuge in extremis au commissariat de Clichy (Hauts-de-Seine).  (…)

 

 

 » La commune avait été emportée fin novembre 2007 par deux
jours d’émeutes après la mort de deux adolescents à minimoto percutés par une patrouille. Une centaine de policiers avaient été blessés aux plombs de chasse et une volée de projectiles
divers.
À partir de ce matin, et deux semaines durant, quatre accusés, âgés de 23 à 30 ans et incarcérés, vont répondre de tentatives de meurtre sur des fonctionnaires de police et ports
d’armes prohibés. Un cinquième homme, sous contrôle judiciaire, soupçonné d’avoir fourni un fusil à pompe, comparaît pour complicité. En face, 90 fonctionnaires réclamant justice se sont
constitué parties civiles. Une simple lecture des événements fait songer à un récit de guerre. Après l’accident ayant coûté la vie, le 25 novembre 2007, des deux jeunes
motards,
le commissaire Jean-François Illy
avait été passé à tabac en tentant de rétablir le calme. »

 

Comme toujours, les gauchistes encouragent tous ceux qui essaient de détruire la France et s’appuient maintenant
sur les délinquants de nos banlieues…soutenus par la complicité des médias.