Vintimille, dernière étape avant la France

Vintimille, dernière étape avant la France

« Nord-Africains à la gare, tension dans la ville » (ANSA)

Tension à Vintimille hier soir, à la frontière franco-italienne : Une centaine d’immigrés nord-africains, en attendant de passer la frontière, ont installé un campement dans la gare de la petite ville.

Les toilettes et la salle d’attente de la gare étant fermées la nuit, les étrangers ont erré à travers la ville, créant quelques problèmes d’ordre publique. La situation est redevenue, maintenant, normale. Dans la gare, il reste encore une trentaine d’immigrés, surveillés par les forces de l’ordre. Les autres ont pris le train pour la France mais il n’est pas exclu, comme ce qui s’est passé ces dernières semaines, qu’ils soient rejetés (par la France, NDT).

« La situation est suivie de près et les contrôles sont augmenté » a déclaré le préfet.

Ansa.it

Le maire pourrait réquisitionner la zone de l’ancienne douane et l’utiliser comme dortoir.

«C’est une honte. Si cela devait se reproduire je réquisitionnerais la zone.», commente le maire de Vintimille, Gaetano Antonio Squillino. «Ce matin, la gare était devenue un dortoir, nous avons dû nettoyer les passages souterrains, il y avait des excréments parce que les toilettes avaient été fermées. J’ai essayé de parler avec les responsables de la FS (SNCF italienne), en vain».

Pour éviter que cette situation se reproduise, le maire pourrait réquisitionner la zone de l’ancienne douane et l’utiliser comme dortoir. «La situation est maintenant sous contrôle, conclut le maire, mais elle doit être suivie en permanence».

A la frontière avec la France, pendant ce temps, les refoulements augmentent. La moyenne est montée jusqu’à trente par jour. Il Secolo XIX

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • Pierre Répondre

    Chaque nuit 1000 immigres clandestins arrivent a Paris en train en provenance d’italie via la suisse (vu a la television suisse)…

    24 mars 2011 à 14 h 27 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *