Vivent les frontières !

Posté le 13 février , 2017, 3:39
3 mins

Si vous ne lisez que la presse française, certains faits majeurs n’arriveront tout simplement pas à vos oreilles.

C’est le cas de ce fait impressionnant : tout récemment, Donald Trump a accusé les médias occidentaux d’être malhonnêtes et de ne pas avoir révélé un certain nombre d’attentats islamistes. Pour étayer ses dires, il a publié la liste de 78 attentats perpétrés, partout dans le monde, entre septembre 2014 et décembre 2016.

Et, de fait, un certain nombre d’entre eux m’avaient échappé. Peut-être avaient-ils fait l’objet d’un entrefilet dans la presse française, mais certainement pas les gros titres.

Plus grave encore pour nous, Européens, pendant cette période, la liste de Donald Trump révèle que 33 de ces 78 attentats ont eu lieu sur le sol européen et ont entraîné la mort de 334 personnes.

La France se taille, si je puis dire, la part du lion dans cette liste macabre : 13 attaques et 223 morts.

Naturellement, nous avons eu connaissance de la plupart des attentats perpétrés en France au cours de ces deux années.

Mais, Donald Trump a manifestement raison : les médias occidentaux minimisent la couverture des attentats islamistes. Pourquoi ? Cela ne peut être que pour éviter que les peuples ne se rebellent trop vite contre l’oligarchie qui porte la plus grande part de responsabilité dans ces attaques.

L’idéologie « sans-frontiériste », que le Brexit et la victoire de Trump lui-même ont battue en brèche deux fois dans la même année 2016, reste puissante et l’ensemble des « élites » (médiatiques, financières, politiques ou patronales) continuent à faire comme si la frontière était l’ennemi à abattre et comme si, une fois les frontières abattues, une ère de paix et de prospérité allait recouvrir la terre.

La réalité, c’est que la nature humaine étant ce qu’elle est, les frontières resteront longtemps les conditions premières d’une paix durable – associées, horresco referens, à une force militaire digne de ce nom.

Il se murmure que l’un des principaux financiers de l’idéologie mondialiste, Georges Soros, a perdu beaucoup d’argent en 2016, en spéculant sur la défaite du Brexit et la victoire d’Hillary Clinton. Après avoir gagné beaucoup d’argent en spéculant sur l’asservissement et le déracinement des peuples par l’immigration, ce ne serait que justice que les peuples lui rappellent que les élites sont là pour servir et non pour se servir !

En tout cas, contre le terrorisme et contre l’esclavage des masses, on n’a toujours pas trouvé mieux que les frontières…

ARTICLE PRÉCÉDENT

Déclin

Un commentaire sur : Vivent les frontières !

  1. Jaures

    21 février 2017

    Rouxel devrait se tenir au courant. Les attaques citées par Trump ont bien été traitées par la presse européenne. Je rappelle que beaucoup parmi cette liste ont été commis hors d’Europe.
    Et comment peut-on écrire “les frontières resteront longtemps les conditions premières d’une paix durable” alors que les pires conflits du siècle dernier ont été déclenchés au nom des frontières et ont laissé bien plus de morts en un seul jour qu’il y a eu de victimes d’attentats terroristes en Europe et aux Etats-Unis ces 15 dernières années.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)